FLASH
[20/10/2017] Un musulman plein d’amour et de tolérance s’est fait exploser dans la mosquée de l’imam Zaman de Kaboul en Afghanistan  |  Le Hamas à Trump : « Israël, nous voulons l’anéantir, pas le reconnaître » et les médias feignent de ne pas entendre  |  [19/10/2017] Ariane Fornia, fille d’Eric Besson, accuse l’ex-ministre Pierre Joxe d’agression sexuelle  |  Wolf Blitzer (CNN) est le 1er journaliste de gauche à évoquer le scandale Clinton/ Obama/ Uranium depuis sa révélation il y a 24 heures  |  [18/10/2017] France : 54% des condamnés pour jihad en 2014 auront purgé leur peine et seront libres en 2020 de faire devinez quoi!  |  Israël élu à la tête du COPUOS, le comité pour un usage pacifique de l’espace de l’ONU  |  JP Grumberg: Proverbe Yiddish pour les gens de gauche : ce que tu ne vois pas avec tes yeux, ne l’invente pas avec ta bouche  |  Israël attentat : un colon arabe palestinien a foncé sur des soldats israéliens avec un couteau à Gush Etzion. Terroriste blessé  |  Les constructions juives en Judée Samarie reçoivent une couverture média mondiale. L’abandon mondial du nationalisme Kurde, rien  |  Perquisition au siège du MoDem dans le cadre de l’enquête sur les emplois fictifs des assistants parlementaires européens  |  [17/10/2017] Israël refuse tout dialogue avec un gouvernement palestinien d’union avec des terroristes du Hamas  |  Grande-Bretagne : le patron du Mi5 prévient que le danger terroriste va exploser en intensité  |  Catalogne : 691 entreprises ont délocalisé leur siège social  |  Projet d’attentat par des terroristes ultra-droite: Mélenchon, Castaner et ds mosquées étaient visés selon LCI  |  10 activistes d’extrême droite qui préparaient une attaque arrêtés par la police  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 15 mars 2011

 

On n’a parlé, dans les milieux politiques et médiatiques français, que de cela : la montée de Marine Le Pen dans les sondages. Dans les milieux juifs s’est ajoutée l’invitation, finalement annulée, de la même Marine Le Pen à Radio J. Que quiconque ait pu soupçonner Radio J de la moindre complaisance avec l’extrême droite est inadmissible, et ignoble de la part de ceux qui ont laissé filtrer des allusions. Radio J est une radio intègre, courageuse, animée par des gens d’une grande qualité. Si Marine Le Pen y avait parlé, cela n’aurait rien changé à la nature de Radio J et n’aurait signifié aucune compromission. Des questions sans concessions  auraient pu lui être posées. Cela n’aura pas été le cas : très bien.

Mais je suis plus que lassé des guerres picrocholine et des actions de police de la pensée qui ne cessent pas en ce pays, où on comprend décidément très difficilement que la liberté de parole et la liberté de penser s’accompagnent de la liberté de critiquer, et que la meilleure façon de combattre des idées qu’on estime malsaines est non pas de les censurer, mais de mettre au grand jour leur inanité.  

Marine Le Pen est-elle antisémite ? Non, je ne le pense pas. Avoir un père antisémite ne fait pas d’elle une antisémite. Ce genre de pathologie n’est pas génétiquement transmissible. Y a-t-il des antisémites et des racistes au Front National ? Oui, je le pense. Et je le dis.  

Le Front National est-il un parti dangereux ? Je ne le pense pas plus dangereux que les divers mouvements constituant la nébuleuse de l’extrême gauche française. Et je pense qu’Israël compte autant d’ennemis à l’extrême gauche qu’à l’extrême droite.  

Le Front National a-t-il des chances d’arriver au pouvoir en France ? Non, je pense qu’il n’en a aucune. Ce qui rend totalement inutiles et totalement vains les discours parlant de la « menace » qu’il incarnerait. Dans le cadre d’un scrutin à deux tours, et les élections présidentielles, comme les élections législatives, sont en France des élections à deux tours, le Front National est, dans la configuration actuelle, destiné à être éliminé, et ne peut que jouer le rôle d’un parti protestataire, d’un symptôme, d’un vecteur d’expression de diverses rancoeurs et frustrations. L’anathème pesant sur la Front National est tel que si des gens de l’UMP se risquaient à des alliances, ils en subiraient lourdement les conséquences, alors que la gauche ne se gène pas pour accepter les voix venus de gens tels qu’Olivier Besancenot si l’occasion se présente.  

Pour ce qui concerne la prochaine élection présidentielle, si les deux finalistes du second tour sont Nicolas Sarkozy et Marine Le Pen, Sarkozy sera réélu. Si les deux finalistes sont le candidat socialiste et Marine Le Pen, le candidat socialiste sera élu. C’est aussi simple que cela. Aucun risque fasciste ne menace la France.  

Et il serait utile de se pencher, plutôt, sur les vrais problèmes et d’analyser la situation avec davantage de profondeur.  

Pourquoi Nicolas Sarkozy est-il en aussi mauvaise posture aujourd’hui ? Parce que la ligne politique qu’il a suivie depuis le début de son mandat est si confuse, si hachurée et si illisible que les quelques gestes positifs qu’il a pu accomplir se perdent dans un brouillard de déclarations contradictoires. Parce qu’il a tout à la fois déçu ceux qui le soutenaient et qui attendaient de lui la « rupture » promise et attiré la haine de ses adversaires par la dimension autoritaire de son personnage. Tout cela est regrettable, car, dans le contexte français tel qu’il est, il constituera sans doute le candidat le moins pire en 2012.  

Pourquoi le parti socialiste fait-il relativement bonne figure et a-t-il toutes les chances, même si le candidat n’est pas Dominique Strauss-Kahn ? Parce que les débats intellectuels dans ce pays sont stériles et faussés. Parce que la compréhension de l’économie du vingt-et-unième siècle et des enjeux de la mondialisation est presque totalement absente, tout comme celle des enjeux géopolitiques. Le parti socialiste fonctionne avec un logiciel périmé depuis vingt ou trente ans au moins. Mais comme l’UMP et ceux qui monopolisent les débats utilisent le même logiciel, nul ne s’en aperçoit. Pour les poissons rouges, l’univers ressemble à leur bocal, et tant que le bocal n’est pas cassé, ils tournent et tournoient satisfaits d’avoir un bocal.  Dominique Strauss-Kahn est un technocrate planétaire, et il voit au delà du bocal, mais s’il retourne en France, il devra composer avec les poissons rouges estampillés PS, et eux, ils sont pleinement dans le bocal.  

Pourquoi le Front National monte-t-il dans les sondages ? Parce qu’il y a un malaise profond dans la société française. Nombre de gens ont peur de l’islamisation rampante du pays, de l’économie mondialisée qui suscite des fermetures d’usines que rien ne semble venir remplacer, du relatif déclin de la France par rapport aux nouvelles puissances, Chine ou Inde, et par rapport aux Etats-Unis. Nombre de gens sont frustrés aussi de la confiscation de démocratie mise en œuvre par l’Union Européenne et des abandons de souveraineté impliqués. Le Front National répond à leur peur, et leur promet une société où la France serait à nouveau aux Français, où il y aurait de la justice sociale pour les Français d’abord, du protectionnisme pour qu’on fabrique et consomme français en France, un retour au franc, un combat contre l’islamisation. Il n’offre aucun projet dynamique. Il reflète un pays qui vieillit et qui décline. Il incarne le vieillissement et le déclin et fait appel à la tentation du repli. Dans un contexte où il n’y a rien d’autre et où nul parti ne propose de solution dynamique à même de susciter un élan, il est des gens que le repli console.

Guy Millière

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz