FLASH
[20/08/2018] Tsahal à arrêté 11 islamistes palestiniens à Hebron et à Jérusalem lors de raids pour rechercher des terroristes  |  Le prix de la vie selon la justice française : Le migrant illégal de 19 ans qui a poignardé 4 personnes à Périgueux lundi 13 août n’a été condamné qu’à 3 ans de prison ferme  |  Paris : Une policière porte secours à des passagers après un accident mortel qu’ils ont provoqué, dans le 19e, et se fait violemment frapper par le passager rescapé!  |  Le chef de la police municipale de Villevaudé, en Seine-et-Marne, a été violemment agressé dimanche à son domicile par « plusieurs personnes » qui l’ont roué de coup  |  Barcelone attentat islamique : Un homme armé d’un couteau a tenté d’attaquer des policiers en hurlant Allahou Akbar (Allah est le plus grand)  |  Saint-Paul-Trois-Châteaux (26) : un homme de 45 ans tué de 9 coups de couteau, un autre homme blessé, suspect appréhendé, motif inconnu  |  Marseille : encore un adolescent de 16 ans poignardé pour un mauvais regard  |  Tsahal a ouvert le feu sur un terroriste musulman qui a tiré dans leur direction dans le nord de Gaza. Aucun blessé parmi les troupes israéliennes n’a été signalé  |  Un terroriste musulman a tiré des coups de feu sur l’ambassade des États-Unis à Ankara. La police a déclenché une chasse à l’homme et recherche un véhicule blanc suspect  |  [17/08/2018] Jérusalem : attentat au couteau, un policier blessé par un terroriste musulman palestinien, qui a été neutralisé  |  Dreuz lance un appel aux lecteurs: aidez-nous à passer au crible pendant 24 h les Fake News des radios du service public français  |  Laurent Ruquier défend son ami Gilbert Rozon, accusé d’agressions sexuelles: « Il n’a tué personne » (non, il a juste violé plusieurs femmes)  |  Suisse : à Genève 5 jeunes femmes sauvagement tabassées, 2 blessées graves, par « des Maghrébins de cités venus de France »  |  Automobiliste tué par balle à Paris: le policier mis en examen et interdit d’exercer  |  Une ex-esclave sexuelle yézidi aurait fui l’Allemagne après y avoir revu son bourreau, infiltré parmi les réfugiés  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Alexandre Del Valle le 17 mars 2011

Deux pays paralysés. Deux situations bloquées, apparemment sans issue. Et si une séparation valait mieux qu'un long conflit ? 

Après avoir participé à l'infructueux sommet d'Addis-Abeba (Ethiopie), Alassane Ouattara a eu des difficultés à retourner dans son pays. Son adversaire Laurent Gbagbo a décrété vendredi une interdiction de survol de son pays par les vols des Nations unies. Le blocage est complet.

Depuis novembre, les combats entre sudistes, en majorité chrétiens et pro-Gbagbo, et nordistes, majoritairement musulmans pro-Ouattara, ont fait des centaines de morts et ont provoqué l'exil de 500.000 Ivoiriens. Comme tous les embargos, celui qui frappe la Côte d'Ivoire n'a pas obligé Gbagbo à céder, mais pénalise surtout les civils. La Côte d'Ivoire ne peut plus exporter ses matières premières. Les coûts de transports des marchandises ont triplé à cause des primes d'assurances. Le départ de banques occidentales empêche les Ivoiriens de faire des transactions. Des millions de marchandises pourrissent. La misère progresse et il n'y a plus assez de médicaments pour soigner les blessés et les malades. L'embargo n'a fait que plonger encore plus le pays dans la violence et la paralysie. 

Nord et Sud 
En Europe, la paralysie frappe aussi la Belgique, privée de gouvernement à cause de la division du pays entre un Nord nationaliste flamand riche et un Sud francophone socialiste plus pauvre (Bruxelles est prise en otage entre les deux). Le cas belge est certes moins dramatique que le cas ivoirien : le pays fonctionne presque bien sans gouvernement et l'humour prévaut : une sénatrice flamande a appelé les femmes de politiciens à faire la « grève de sexe » afin de les obliger à s'entendre… Mais les décisions importantes sont bloquées. La morale de l'histoire est que, depuis l'indépendance du Timor-Oriental en 1999, du Kosovo en 2008, du Soudan en janvier 2011, ou encore de l'indépendance de facto de la Catalogne (Espagne), les nations se comportent comme les couples : elles divorcent de plus en plus.

Alexandre del Valle
 
L'article original peut être consulté sur le blog d'Alexandre del Valle
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz