FLASH
[18/10/2017] France : 54% des condamnés pour jihad en 2014 auront purgé leur peine et seront libres en 2020 de faire devinez quoi!  |  Israël élu à la tête du COPUOS, le comité pour un usage pacifique de l’espace de l’ONU  |  JP Grumberg: Proverbe Yiddish pour les gens de gauche : ce que tu ne vois pas avec tes yeux, ne l’invente pas avec ta bouche  |  Israël attentat : un colon arabe palestinien a foncé sur des soldats israéliens avec un couteau à Gush Etzion. Terroriste blessé  |  Les constructions juives en Judée Samarie reçoivent une couverture média mondiale. L’abandon mondial du nationalisme Kurde, rien  |  Perquisition au siège du MoDem dans le cadre de l’enquête sur les emplois fictifs des assistants parlementaires européens  |  [17/10/2017] Israël refuse tout dialogue avec un gouvernement palestinien d’union avec des terroristes du Hamas  |  Grande-Bretagne : le patron du Mi5 prévient que le danger terroriste va exploser en intensité  |  Catalogne : 691 entreprises ont délocalisé leur siège social  |  Projet d’attentat par des terroristes ultra-droite: Mélenchon, Castaner et ds mosquées étaient visés selon LCI  |  10 activistes d’extrême droite qui préparaient une attaque arrêtés par la police  |  Effet Trump: la bourse franchit les 23000 points pour la 1ere fois de ses 121 années d’existence  |  Trump : « on m’a demandé si Hillary Clinton se présentera en 2020. J’ai répondu : ‘j’espère que oui !’  |  Daphne Caruana Galizia, qui a révélé les Panama Papers, a été tuée par une bombe plantée près de sa voiture  |  [16/10/2017] Israël va construire 1600 logements dans la partie Est de la capitale Jérusalem  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 22 mars 2011

Moi je veux trois et non pas un Etat palestinien

Michel Garroté à Tel Aviv

Le président français dit qu’il veut rencontrer le président de l’autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, en avril. Le Premier ministre français, François Fillon, déclare, cet après-midi, que 2011 doit être aussi l’année de la création d’un « Etat palestinien ». A Tel Aviv, la news est déjà sur le wire. Fillon déclare cela devant l'Assemblée nationale française, dans son préambule au débat parlementaire de ce jour sur l'intervention armée en Libye.

Ceci explique donc cela. Avant de donner la parole aux députés français sur l’intervention armée en Libye, le Premier ministre Fillon leur raconte que 2011 doit être aussi l’année de la création d’un « Etat palestinien ». Sarkozy veut rencontrer Abbas. Fillon veut que 2011 soit l’année de la création d’un « Etat palestinien ».

Moi je veux trois et non pas un « Etat palestinien ».

 

Je veux trois et non pas un « Etat palestinien », car des palestiniens, depuis la bande de Gaza, ont balancé, il y a trois jours, cinquante obus sur Israël.

 

Je veux trois et non pas un « Etat palestinien », car des palestiniens de Judée et de Samarie ont balancé une bombe incendiaire sur un véhicule israélien, peu après avoir égorgé, à Itamar, une famille israélienne dans son sommeil.

 

Je veux trois et non pas un « Etat palestinien », parce qu’en Jordanie, beaucoup de palestiniens se jettent dans les bras du Hamas et des Frères musulmans.

A cet égard, le Roi Abdullah II de Jordanie a bien raison de s’inquiéter quant à l'avenir de sa monarchie privée dans son Royaume hachémite préféré. S'il échoue à exécuter des réformes politiques et économiques, la Jordanie pourrait, en effet, tomber dans les mains des Frères musulmans ou se transformer en Etat palestinien, la majorité des Jordaniens étant, en fait, palestiniens.

Dans une tentative de contenir la colère populaire, le roi Abdullah II a renvoyé le Premier ministre jordanien Samir Rifai. Cela dit, le choix que le roi de Jordanie a porté sur un nouveau Premier ministre en la personne de Marouf Al-Bakhit, ce choix n'a pas été apprécié. Marouf Al-Bakhit, ancien Premier ministre, et ancien ambassadeur en Israël (ça c’est impardonnable), n’est pas accepté par les opposants, qu’ils soient Frères musulmans ou palestiniens.

« L'ouragan tunisien et égyptien viendra en Jordanie bientôt », peut-on lire dans une déclaration signée par 36 chefs de tribu jordaniens. Les millions de palestiniens vivant dans le royaume hachémite représentent eux aussi une menace pour le roi Abdullah II. Beaucoup de ces palestiniens vivent dans des camps situés à la périphérie de la capitale de la Jordanie, Amman.

La pauvreté a jeté beaucoup de ces palestiniens dans les bras du Hamas et des Frères musulmans, qui tous les deux, veulent voir un califat islamique remplacer la famille royale actuellement au pouvoir. Si les palestiniens se révoltent et renversent la monarchie hachémite, la Jordanie peut devenir un Etat palestinien.

Les Palestiniens, en de telles circonstances, se retrouveraient avec trois Etats, un en Cisjordanie (en clair, en Judée et en Samarie), un dans la Bande de Gaza et un en Jordanie. Ces trois Etats palestiniens se feront la guerre, car chacun voudra faire de Jérusalem-est sa capitale.

Israël sera appelé au secours, par l’ONU et par l’UE, afin d’éviter que le califat du Hamastan avec Gaza pour capitale, le Califat du Jordanistan avec Amman pour capitale, et le Fatahland avec Ramallah pour capitale, ne deviennent, tous les trois, à l’instar de la Somalie, des repères de pirates.

L’Etat du Vatican appellera Israël au secours pour que les pèlerins chrétiens du monde entier puissent continuer de se rendre à Jérusalem (sans se faire égorger par des barbus).

Les palestiniens du Hamastan s’enfuiront au Fatahland. Puis tous les palestiniens du Fatahland s’enfuiront au Jordanistan. Sarkozy décidera d’intervenir au Jordanistan comme il le fait actuellement en Libye. Les barbus du Califat du Jordanistan seront renversés comme Kadhafi est sensé être renversé.

Et, enfin, « la communauté internationale » avec le soutien de « l’opinion publique » proclamera la création d’un Etat palestinien – libre, laïc et démocratique – en Jordanie, avec Amman pour capitale. Cet Etat palestinien signera la paix avec Israël qui conservera pour capitale Jérusalem. Voilà pourquoi, moi (qui ne suit pas mesquin, comme Sarkozy et Fillon), je veux, en 2011, trois et non pas un Etat palestinien.

Correspondance de Michel Garroté à Tel Aviv.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz