FLASH
[18/10/2018] Le juge rejette la demande de Paul Manafort de porter un costume au tribunal plutôt qu’un uniforme de prison  |  Effet Trump : en raison du rééquilibrage des tarifs douaniers sur l’acier, les métallurgistes américains vont obtenir la plus forte augmentation de salaire depuis des années  |  Elections de mi-mandat américaines : Le Comité national républicain a levé 269 millions de $ : « c’est le meilleur chiffre de tous les temps »  |  Effet Trump : après avoir réduit les réglementations, le président demande au gouvernement de réduire ses dépenses de 5%  |  Corée du Sud : vague de protestations du peuple, le gouvernement recule et refuse l’asile à 400 migrants musulmans  |  Le Havre : Les policiers agressés par une dizaine de racailles cagoulés après la saisie de 200 kg de cocaïne  |  Un crédit d’impôts pour héberger des réfugiés : pourquoi les les SDF français n’ont jamais eu ce privilège ?  |  Clermont-Ferrand : Une étudiante violée en pleine rue a reconnu son agresseur – c’est un Algérien  |  [17/10/2018] Tiens tiens, le candidat brésilien soit-disant « extrême-droite » a refusé le soutien de David Duke, l’ex leader du KKK  |  Israël a détruit un autre tunnel terroriste partant de Gaza  |  Après des tirs de roquette depuis Gaza sur Beersheba, Israël a lancé une attaque aérienne d’envergure sur des sites terroristes du Hamas  |  [16/10/2018] La semaine dernière, une frappe aérienne américaine en Somalie a tué une soixantaine de membres du groupe terroriste Al-Shabaab  |  James Wolfe, directeur pendant 28 ans de la sécurité de la Commission du renseignement du Sénat, a avoué avoir menti au FBI et fuité des informations confidentielles au New York Times  |  Usual Suspect : les autorités allemandes annoncent que le preneur d’otages d’hier à Cologne était un Syrien  |  Les USA lancent une nouvelle vague de sanctions contre des entreprises iraniennes  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 17 avril 2011

L'OTAN n'a plus de bombes de précision, moins d'un mois après le début de l'offensive contre la Libye.

Il semble bien, d'après les déclarations de plusieurs responsables de l'OTAN et d'officiels américains, publiées vendredi dans le Washington Post, que la France et la Grande Bretagne n'avaient pas, et ce dès le premier jour des opérations, l'armement suffisant pour soutenir "ne serait-ce qu'une action militaire relativement petite".
 
Par ailleurs, plusieurs officiels américains déplorent que les européens manquent d'avions de combat, et doutent qu'ils pourront encore longtemps se passer des Etats Unis, si le conflit devait encore traîner en longueur, ce qui semble être le cas.
 
Tandis que Kadhafi utilise des bombes à fragmentation, le porte parole du "Conseil civil de Misurata" demande à l'OTAN d'envoyer des troupes au sol pour sécuriser le port de Misurata, le seul lien avec l'aide humanitaire. 
 
Les rebelles ont supplié les alliés, la semaine dernière, de renforcer leurs frappes aériennes. Lors de la dernière réunion à Berlin des six pays engagés dans le conflit, la France et la Grande Bretagne n'ont pas réussi à convaincre d'autres pays de rejoindre l'alliance. L'OTAN réclamait dix avions supplémentaires.
 
En milieu de semaine dernière, l'OTAN affirmait donc qu'il ne pourrait y avoir de solution militaire, mais seulement politique.
 
L'OTAN dévoile maintenant la raison. Les bombes guidées par laser, la munition la mieux adaptée à la situation libyenne, ont très vite manqué, et bien que les américains en ont une quantité importante, ils ne s'adaptent pas sur les avions français et anglais, les plus utilisés pour ces missions.
 
Rappelons que la France et la Grande Bretagne n'ont pu engager qu'une vingtaine d'avions de combat, que la Belgique, la Norvège, le Danemark et le Canada ont chacun contribué avec six avions, qui sont fabriqués aux Etats Unis, et donc  compatible avec l'armement américain.
 
 
Depuis la fin mars, plus de huit cent attaques aériennes ont été lancées, et seulement trois par les Etats Unis. En revanche, les Etats Unis assurent vingt cinq pour cent des vols de surveillance, de renseignement, et de ravitaillement en vol. 
 
Dans un récent commentaire, John Pike, spécialiste en sécurité, directeur du think tank GlobalSecurity.org, confirme mes craintes et me donne hélas raison (voir mon article "Libye, mieux que le salon aéronautique du Bourget") en expliquant que "la Libye n'est pas une guerre importante. Et si les européens sont déjà à court de munitions pour une si petite opération, on peut se demander quelle genre de guerre ils entendaient livrer". "Peut être avaient-ils seulement l'intention d'utiliser leur force aérienne pour faire de la promotion comme sur un salon aéronautique." 
 
J'aurais préféré avoir tort.
 
D'autant que tout laisse à penser que Kadhafi, qui est peut être fou mais pas con, a lu les mêmes articles que vous et moi, sait que les alliés sont à court, qu'Obama ne veut pas se mouiller, et il va maintenant jouer le pourrissement jusqu'à l'hiver.
 
Si la France, la Grande Bretagne et les pays suiveurs, ne trouvent pas vite une idée lumineuse, et on ne peut pas dire qu'ils en aient eu beaucoup jusqu'à présent, ils risquent soit de préparer une Libye divisée, qui deviendra une vraie passoire à terroristes, déguisés en pauvres civils fuyant vers l'Europe, soit de laisser la victoire à Kadhafi, qui saura remercier ceux qui hier l'accueillaient à l'Elysée et ailleurs avec les honneurs : n'oublions pas qui fourni son pétrole et ses musulmans à la France. 
 
Mais qu'on se rassure, la politique arabe de la France du Quai d'Orsay est au dessus de toute critique. En fait elle est la fierté de la France que tout le monde nous envie, disons le carrément.
 
Jean-Patrick Grumberg
 
http://www.washingtonpost.com/world/nato-runs-short-on-some-munitions-in-libya/2011/04/15/AF3O7ElD_story.html?hpid=z1
http://www.dreuz.info/libye-mieux-que-le-salon-aeronautique-du-bourget-par-jean-patrick-grumberg/
Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz