FLASH
[18/10/2017] France : 54% des condamnés pour jihad en 2014 auront purgé leur peine et seront libres en 2020 de faire devinez quoi!  |  Israël élu à la tête du COPUOS, le comité pour un usage pacifique de l’espace de l’ONU  |  JP Grumberg: Proverbe Yiddish pour les gens de gauche : ce que tu ne vois pas avec tes yeux, ne l’invente pas avec ta bouche  |  Israël attentat : un colon arabe palestinien a foncé sur des soldats israéliens avec un couteau à Gush Etzion. Terroriste blessé  |  Les constructions juives en Judée Samarie reçoivent une couverture média mondiale. L’abandon mondial du nationalisme Kurde, rien  |  Perquisition au siège du MoDem dans le cadre de l’enquête sur les emplois fictifs des assistants parlementaires européens  |  [17/10/2017] Israël refuse tout dialogue avec un gouvernement palestinien d’union avec des terroristes du Hamas  |  Grande-Bretagne : le patron du Mi5 prévient que le danger terroriste va exploser en intensité  |  Catalogne : 691 entreprises ont délocalisé leur siège social  |  Projet d’attentat par des terroristes ultra-droite: Mélenchon, Castaner et ds mosquées étaient visés selon LCI  |  10 activistes d’extrême droite qui préparaient une attaque arrêtés par la police  |  Effet Trump: la bourse franchit les 23000 points pour la 1ere fois de ses 121 années d’existence  |  Trump : « on m’a demandé si Hillary Clinton se présentera en 2020. J’ai répondu : ‘j’espère que oui !’  |  Daphne Caruana Galizia, qui a révélé les Panama Papers, a été tuée par une bombe plantée près de sa voiture  |  [16/10/2017] Israël va construire 1600 logements dans la partie Est de la capitale Jérusalem  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 21 avril 2011

Le Premier ministre israélien, Binyamin Netanyahu, pourrait surprendre plus d’un, dans son discours, devant le Congrès américain ; discours, qu’il tiendra, fin mai prochain.

Binyamin Netanyahu envisagerait de livrer, en primeur, une partie du contenu de son discours, lors de la séance d’ouverture de la Knesset, le Parlement israélien.

Séance d’ouverture de la Knesset, qui se tiendra le 16 mai, soit quelques jours, avant le discours, de Binyamin Netanyahu, devant le Congrès américain.

De sources sûres, nous savons, que devant le Congrès américain, Binyamin Netanyahu parlera, primo de l’Iran ; secundo des négociations avec l’Autorité de Mahmoud Abbas ; et tertio des relations américano-israéliennes.

Le Congrès américain, très influent en matière de politique étrangère américaine, est, sans aucun doute, le meilleur endroit, pour contourner Obama.

Pour contourner Obama qui – dans l’ombre et en dépit de ses engagements – tente actuellement, avec Sarkozy et Mahmoud Abbas, d’imposer, à n’importe quel prix, la création d’un « Etat palestinien », en septembre prochain, à l’Assemblée générale annuelle de l’ONU.

Le discours de Binyamin Netanyahu, devra, impérativement, constituer, pour le peuple israélien et sa sécurité, une occasion de torpiller – ou au moins de repousser – les manœuvres, de Mahmoud Abbas, Obama et Sarkozy.

Les manœuvres de Mahmoud Abbas, manœuvres qui, en effet, bénéficient, très concrètement, du soutien de Obama et de Sarkozy.

Du soutien de Obama et de Sarkozy pour imposer à l’Assemblée générale de l’ONU, en septembre, une résolution approuvant – ou même reconnaissant – un « Etat palestinien », dans des « frontières », dites « frontières de 1967 ».

On notera, la malhonnêteté et l’anachronisme, des manœuvres de Abbas, Obama et Sarkozy. En effet, rien de sérieux, ne justifie, la reconnaissance, d’un « Etat palestinien », en septembre, par l’Assemblée générale de l’ONU.

A ce propos, Abbas, Obama et Sarkozy évoquent – c’est assez tragi-comique – la « communauté internationale » et « l’opinion publique ».

Or, la « communauté internationale », en l’espèce, ce sont les Etats qui envisagent de reconnaître un « Etat palestinien », en septembre, à l’Assemblée générale de l’ONU.

Et « l’opinion publique », toujours en l’espèce, ce sont les citoyennes et les citoyens, des Etats, qui envisagent, de reconnaître, un « Etat palestinien », en septembre, à l’Assemblée générale de l’ONU.

C’est là que les manœuvres de Abbas, Obama et Sarkozy sont malhonnêtes, anachroniques et tragi-comiques.

Car les 99,99% des citoyennes et des citoyens des Etats qui envisagent de reconnaître un « Etat palestinien », en septembre, à l’Assemblée générale de l’ONU, les 99,99% de ces citoyennes et de ces citoyens, écrivais-je, sont totalement incapables de vous situer Israël sur une carte géographique.

Les Boliviens et les Zimbabwéens ne connaissent pas l’Etat d’Israël ; ils ne connaissent pas l’Autorité de Mahmoud Abbas ; et ils ne connaissent pas les « frontières », dites « frontières de 1967 ».

En réalité, sans Obama et sans Sarkozy, les Etats qui envisagent de reconnaître un « Etat palestinien », en septembre, à l’Assemblée générale de l’ONU, ces Etats, bolivien ou zimbabwéen, se sentiraient beaucoup moins forts.

Par conséquent, Israël ne doit pas contrer les Etats qui envisagent de reconnaître un « Etat palestinien ».

Israël doit contrer Obama et Israël doit contrer Sarkozy.

Israël doit surtout – et avant tout – contrer Obama.

J’espère, que c’est ce que fera, Binyamin Netanyahu, devant le Congrès américain, en mai prochain.

Reproduction autorisée avec les mentions ci-dessous :

Michel Garroté, Copyright 2011 http://dreuz.info/

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz