FLASH
[23/10/2017] Sinaï : L’Etat islamique a capturé 3 membres du Hamas qui creusaient un tunnel terroriste  |  La télévision locale catalane TV3 refuse la mise sous tutelle de Madrid  |  [22/10/2017] Trump aux Européens : « ne nous soutenez pas contre l’Iran, continuez à faire des affaires avec eux, vous avez besoin de cet argent »  |  46% des Américains pensent que les médias fabriquent entièrement des histoires au sujet de Donald Trump. Combien en France le savent?  |  Interrogée au point de passage que la gauche veut supprimer, 1 arabe palestinienne a avoué vouloir commettre un attentat en Israël  |  [21/10/2017] Tchéquie : Libéraux populistes (Babis) 30,7%, Extrême droite SPD 11%, Conservateurs ODS 10,6%  |  Élections tchèques : le milliardaire populiste anti-migrants Babis largement devant  |  Trump va rendre publiques les archives sur la mort de Kennedy – la CIA veut les garder secrètes 20 ans de plus  |  Espagne : le gouvernement prévoit la destitution du président catalan Puigdemont dans les 6 mois  |  Espagne : Le gouvernement suspend l’autonomie de la Catalogne (application article 155)  |  L’Assemblée a voté la suppression de la taxe d’habitation pour 80% des ménages d’ici 2020 : ça va coûter très cher aux Français  |  Israël a tiré sur les positions de l’artillerie syrienne après 5 roquettes tirées sur le Golan  |  Elus du personnel : leur nombre devrait baisser nettement dans les grandes entreprises (enfin)  |  Egypte : 58 policiers tués lors d’un attentat de l’organisation Hasm à Giza au sud du Caire  |  #Allemagne : plusieurs personnes ont été blessées dans une attaque de couteau à Munich  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 20 mai 2011

 

Dans l'affaire DSK, la presse est en plein déni de réalité. Par exemple, Dreuz.info a été le premier média, et, à mon grand étonnement l'un des seuls, à publier l'acte d'accusation de Strauss-Kahn.
 
Aujourd'hui encore, je me retrouve à publier une autre information qui ne se trouve nulle part dans la presse francophone, mais partout dans la presse américaine wink
 
Nous savons que lundi, le juge avait refusé, pour 1 million de dollars, de libérer Strauss-Kahn.
 
Mercredi, l'avocat de DSK est revenu à la charge avec de nouvelles cartouches :  SIX MILLIONS DE DOLLARS ! Et il a fait craquer le juge. 
 
Avec une caution qui est passée de 1 à 6 millions, plus quelques amuses-gueule (un appartement loué en urgence, des body guards, un bracelet électronique), le juge a donné son accord, DSK sera tout à l'heure libéré sous caution.
 
Ne vous méprenez-pas : je respecte la décision de la justice américaine. Je respecte la décision de poursuivre DSK pour viol, séquestration et violences sexuelles puisque les preuves sont accablantes. Je respecte encore sa décision d'avoir accepté six millions de dollars pour une libération sous caution. Et je ressens le soulagement de sa femme et de sa fille pour cet assouplissement qui n'ampute pas les droits de la victime.
 
Mais de voir la gauche et ses journalistes, avec une indécence qui donne la nausée, applaudir la victoire du fric, du très grand capital, tandis que les français grincent des dents, et rament avec un pouvoir d'achat en peau de chagrin, je digère mal, et nous sommes des millions dans ce cas.
 
La gauche scandalisée qu'un tribunal ait montré ce qu'être égaux devant la loi veut vraiment dire. La gauche hurlant, parce que la "sous-culture" américaine a choisi de croire une domestique noire, plutôt qu'un membre de leur caste de nantis. La gauche qui a craché sur Sarkozy quand il a dépensé 5000 euros au Fouquet's pour célébrer son élection. La gauche encore qui a lynché Berlusconi pour ses frasques supposées, et qui là ne connaissait pas le sens des mots présomption d'innocence. La gauche toujours qui se réjouit que le nouveau juge ait accepté 6 millions de dollars (1 million cash + 5 millions de caution garantis par une hypothèque sur son appartement) pour libérer DSK. Foutez-moi des baffes à cette gauche qui a trahi les valeurs dont elle se prétend dépositaire !
 
On avait presque tout vu dans l'inversion des valeurs, mais là… 
 
Voir ces ténors socialistes dénigrer la justice américaine, puis jubiler quand la justice accepte une caution démente, ça fait drôle. 
 
Vous savez ce qui se dit dans les dîners parisiens : si cela se passait en France, Strauss-Kahn s'en tirait avec un an de prison avec sursis et 3.000 euros d'indemnités pour la femme de ménage. Elle peut donner des leçons aux américains la justice française !
 
Jean-Patrick Grumberg
 
(1) – http://www.usatoday.com/money/world/2011-05-19-imf-next-chief_n.htm
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz