FLASH
[18/10/2017] France : 54% des condamnés pour jihad en 2014 auront purgé leur peine et seront libres en 2020 de faire devinez quoi!  |  Israël élu à la tête du COPUOS, le comité pour un usage pacifique de l’espace de l’ONU  |  JP Grumberg: Proverbe Yiddish pour les gens de gauche : ce que tu ne vois pas avec tes yeux, ne l’invente pas avec ta bouche  |  Israël attentat : un colon arabe palestinien a foncé sur des soldats israéliens avec un couteau à Gush Etzion. Terroriste blessé  |  Les constructions juives en Judée Samarie reçoivent une couverture média mondiale. L’abandon mondial du nationalisme Kurde, rien  |  Perquisition au siège du MoDem dans le cadre de l’enquête sur les emplois fictifs des assistants parlementaires européens  |  [17/10/2017] Israël refuse tout dialogue avec un gouvernement palestinien d’union avec des terroristes du Hamas  |  Grande-Bretagne : le patron du Mi5 prévient que le danger terroriste va exploser en intensité  |  Catalogne : 691 entreprises ont délocalisé leur siège social  |  Projet d’attentat par des terroristes ultra-droite: Mélenchon, Castaner et ds mosquées étaient visés selon LCI  |  10 activistes d’extrême droite qui préparaient une attaque arrêtés par la police  |  Effet Trump: la bourse franchit les 23000 points pour la 1ere fois de ses 121 années d’existence  |  Trump : « on m’a demandé si Hillary Clinton se présentera en 2020. J’ai répondu : ‘j’espère que oui !’  |  Daphne Caruana Galizia, qui a révélé les Panama Papers, a été tuée par une bombe plantée près de sa voiture  |  [16/10/2017] Israël va construire 1600 logements dans la partie Est de la capitale Jérusalem  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 5 juin 2011

 

Mais quelle mouche a piqué les vieux tromblons du CSA ? Sont-ils à ce point momifiés ?
 
Ils viennent d'interdire l'emploi du mot Facebook et du mot Twitter à la télévision, en respect d'un décret de 1992 contre la publicité clandestine. Foutez-moi cette loi du siècle dernier à la poubelle !
 
En vérité, Facebook et Twitter gênent ces hypocrites parce qu'ils sont tous deux nés outre atlantique, et l'anti-américanisme primaire a encore frappé. Les français n'ont plus la liberté d'entreprendre, et des projets comme Facebook ou Twitter, en France, ne seraient pas sortis de la chambre d'étudiant de leurs créateurs – d'ailleurs cherchez les entreprises de renommée mondiale qui sont nées en France depuis les années 80, vous n'en trouverez aucune, tristement.
 
De plus, Facebook et Twitter ont largement contribué à décupler la puissance organisationnelle des instigateurs des révoltes arabes, et on ne sait jamais… des fois que certains français…
 
Ensuite, Facebook et Twitter libèrent l'information que les médias censurent. Pour être informé, ce n'est plus un secret, c'est sur internet qu'il faut se rendre, et pas n'importe où : certainement pas sur les sites appartenant aux médias traditionnels, ou bien aux investisseurs institutionnels, lesquels censurent autant le web que le papier. Twitter est le média impossible à contrôler par excellence, car il zappe pour vous, que vous le demandiez ou non, et Facebook, avec cette fonction qui permet à vos amis de publier des articles sur votre mur, désenclave les plus isolés.
 
Facebook et Twitter n'ont pas dit leur dernier mot, et si l'idée ne leur est pas encore venue, je la leur souffle. L'interdiction qui les vise est une distorsion de concurrence et une mesure protectionniste, fortement réprimées par la cour européenne. En effet, jamais le CSA n'a interdit l'emploi du terme Minitel, lequel apparaissait absolument partout et tout le temps, avec ses 3615 par ci et ses tapez TF1 par là. Car le Minitel, c'était France Telecom, c'est à dire l'Etat. Et en France, l'Etat a des privilèges. Il est au dessus des lois qu'il impose aux autres. Je connais un peu le sujet car j'ai eu, dans une vie antérieure, à affronter France Telecom lors d'un procès. Je les ai accusé de distorsion de concurrence, et j'ai gagné ;-).
 
Reproduction autorisée avec la mention suivante et le lien vers cet article :
© Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz