FLASH
[16/10/2017] Israël va construire 1600 logements dans la partie Est de la capitale Jérusalem  |  Rare: Israël a procédé à des frappes aériennes en Syrie près de Damas – la Russie était prevenue  |  Catalogne : le président indépendantiste recule et propose de discuter avec Madrid dans 2 mois  |  Gaza : en réponse aux tirs de roquette, Israël a bombardé des positions terroristes du Hamas pendant la nuit  |  Somalie : l’attentat de la religion de la paix et de la tolérance a fait 231 morts et 275 blessés  |  Pendant la nuit, l’armée israélienne a arrêté 12 colons arabes en Judée, recherchés pour terrorisme  |  [15/10/2017] Prédateur sexuel Harvey Weinstein : la gauche contre-attaque et « ressort » une affaire contre Trump  |  Double attentat islamiste à Mogadishu : 230 morts  |  Israël attentat islamiste : 2 tirs de roquette du Hamas confirmés – pas de blessés  |  Israël attentat islamiste : 3 tirs de roquette du Hamas sur des civils  |  Israël attentat islamiste : tir de roquette et explosion à Sufa, un village proche de la frontière de Gaza – pas de blessés  |  Israël : alerte tir de roquette au sud suivie de rapport d’explosion à Sufa, un village proche de la frontière de Gaza  |  Sebastian Kurz prochain chancelier d’Autriche, selon les sondages de sortie d’urnes d’OE24  |  Election Autriche, projection : OVP (parti du peuple autrichien anti-migration) 31%, FPO (parti de la liberté) 29%, SPO 25%  |  Youpla l’immigration! Italie : un migrant illégal du Nigéria a tué des Italiens de 52 ans à coups de couteau dans un marché de Turin  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 17 juin 2011

Le Hezbollah a pris le pouvoir – militaire et politique – au Liban. Je l’ai démontré dans une vingtaine d’articles au moins, sources et preuves à l’appui. Je lis maintenant dans L’Orient-Le Jour que (extraits adaptés et commentés par mes soins) Samir Geagea, chef du parti chrétien des Forces libanaises, s’est dit désolé des « liens absolus » du gouvernement Mikati avec le régime syrien (ndmg – et donc avec le Hezbollah), « le pire choix stratégique aujourd’hui pour un Liban catapulté dans le camp des pestiférés et des vaincus, en marge du collectif arabe et de la communauté internationale ». Un gouvernement qui « souffre d’un déséquilibre politique » patent. « C’est un cabinet de tutelle même pas maquillée, auquel il ne manque que le général Jamil Sayyed ; un gouvernement de l’âge de pierre : il valait vraiment mieux, plutôt que ça, rester sans gouvernement. À l’heure où les régimes arabes sont dynamités par les ‘Intifada’ (ndmg – cette formule magique est décidément utilisée pour tout et pour rien), ce gouvernement naît relié par un cordon ombilical à l’un de ces régimes » (ndmg – à l’un de ces régimes dynamités par les Intifada), a affirmé M. Geagea, s’étonnant d’une telle composition « six ans après la révolution du Cèdre » (ndmg – révolution du camp souverain et démocratique) et à l’aune de la situation très épineuse dans laquelle se débat le pouvoir en place à Damas.

« Nous formons un gouvernement qui s’en va en pèlerinage alors que les autres en reviennent », a-t-il dit en référence à un dicton populaire arabe. Sur le plan technique, Samir Geagea a vertement critiqué le remplacement au ministère de la Santé de Mohammad Khalifé, dont il a loué les « compétences médicales » et le bilan, par Ali Hassan Khalil, « connu, lui, pour ses compétences politiques ». Samir Geagea a fait part de son « total respect » au successeur de Ziyad Baroud, Marwan Charbel, « sauf qu’in fine, c’est du ministère de l’Intérieur qu’il s’agit et non pas du ministère des Forces de Sécurité Intérieure : le rôle censé être celui de Charbel est assuré aujourd’hui par le général Achraf Rifi (le patron des Forces de Sécurité Intérieure). Je ne comprends donc pas pourquoi l’on a éloigné Ziyad Baroud de ce ministère alors qu’il entretient des liens profonds avec les organismes de la société civile et qu’il jouit d’une expérience juridique reconnue », a déclaré Samir Geagea (le ministère de l’Intérieur et le ministère des Forces de Sécurité Intérieure sont malheureusement infiltrés par le Hezbollah).

Relevant l’importance d’un gouvernement d’union nationale « afin d’éviter au pays certains dangers bien précis, fût-ce au détriment de l’efficacité gouvernementale », le leader du parti chrétien des Forces libanaises s’est fait l’écho de la question posée, en démissionnant, par Talal Arslane : « Où se trouve la cohésion au sein du gouvernement ? » tout en critiquant, naturellement, l’absence de femmes au sein de la nouvelle équipe exécutive. En outre, Samir Geagea a tenu à critiquer la commission (ndmg – 100% hezbolliaque) chargée de la rédaction de la déclaration ministérielle, « formée en réalité des ministres Ali Kanso, Ali Hassan Khalil, Mohammad Fneiche et Charbel Nahas – et que vive le Liban ! », s’est-il écrié, estimant que « les gars ont bien fait de se dépêcher de prendre la photo souvenir parce que ce gouvernement ne restera qu’un souvenir ».

Samir Geagea a indiqué que le 14 Mars (ndmg – le camp souverain et démocratique) entend publier une prise de position quotidienne concernant les actions de ce gouvernement et ne manquera pas de relever les points positifs si tant est qu’ils apparaissent. « Mais nous les attendons au tournant : nous sommes 60 députés unis main dans la main au Parlement et nous livrerons notre bataille partout où la Constitution nous autorise à le faire en toute démocratie ». Enfin, Samir Geagea a assuré qu’il n’enviait « en rien » le Premier Ministre Nagib Mikati, « que Dieu le prenne par la main. Je ne suis pas en colère contre lui, je suis triste pour lui », a conclu Samir Geagea.

Michel Garroté

Reproduction autorisée avec les mentions ci-dessous :

Michel Garroté, Copyright 2011 http://dreuz.info/

http://www.lorientlejour.com/category/Liban/article/708426/Geagea+%3A_Cette_equipe_est_%3C%3C+le_pire_choix_strategique_pour_un_Liban_catapulte_dans_le_camp_des_pestiferes+%3E%3E.html

Quelques-uns de mes articles sur le Liban :

Le dernier chef chrétien libanais, Samir Geagea, bientôt assassiné ?

L’Iran vient de rayer le Liban de la carte – Par Michel Garroté

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz