FLASH
[18/10/2017] France : 54% des condamnés pour jihad en 2014 auront purgé leur peine et seront libres en 2020 de faire devinez quoi!  |  Israël élu à la tête du COPUOS, le comité pour un usage pacifique de l’espace de l’ONU  |  JP Grumberg: Proverbe Yiddish pour les gens de gauche : ce que tu ne vois pas avec tes yeux, ne l’invente pas avec ta bouche  |  Israël attentat : un colon arabe palestinien a foncé sur des soldats israéliens avec un couteau à Gush Etzion. Terroriste blessé  |  Les constructions juives en Judée Samarie reçoivent une couverture média mondiale. L’abandon mondial du nationalisme Kurde, rien  |  Perquisition au siège du MoDem dans le cadre de l’enquête sur les emplois fictifs des assistants parlementaires européens  |  [17/10/2017] Israël refuse tout dialogue avec un gouvernement palestinien d’union avec des terroristes du Hamas  |  Grande-Bretagne : le patron du Mi5 prévient que le danger terroriste va exploser en intensité  |  Catalogne : 691 entreprises ont délocalisé leur siège social  |  Projet d’attentat par des terroristes ultra-droite: Mélenchon, Castaner et ds mosquées étaient visés selon LCI  |  10 activistes d’extrême droite qui préparaient une attaque arrêtés par la police  |  Effet Trump: la bourse franchit les 23000 points pour la 1ere fois de ses 121 années d’existence  |  Trump : « on m’a demandé si Hillary Clinton se présentera en 2020. J’ai répondu : ‘j’espère que oui !’  |  Daphne Caruana Galizia, qui a révélé les Panama Papers, a été tuée par une bombe plantée près de sa voiture  |  [16/10/2017] Israël va construire 1600 logements dans la partie Est de la capitale Jérusalem  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 22 juin 2011

 

Deux informations gratinées paraissent, aujourd’hui mercredi, l’une sur Christine Lagarde, ministre de l’Economie française ; l’autre sur le Français Georges Tron, ex-secrétaire d'Etat.

Christine Lagarde, ministre de l’Economie française, sous la menace d’une enquête de la Cour de justice de la République, fait l’objet, ce mois de juin, de l’ouverture d’une nouvelle enquête pour abus de pouvoirs sociaux, apprend-on, aujourd’hui, mercredi. Cette enquête vise deux subordonnés de la ministre de l’Economie française, Jean-François Rocchi, président du Consortium de réalisation et Bernard Scemana, président de l’établissement public qui supervise ce même Consortium de réalisation.

Les deux hommes ont mis en œuvre, sur ordre de Christine Lagarde, le choix d’un arbitrage privé, à la place de la voie judiciaire, pour solder le contentieux concernant la revente d’Adidas, ce qui avait rapporté 403 millions d’euros à Bernard Tapie. Jean-François Rocchi aurait permis à Bernard Tapie de toucher 45 millions supplémentaires en ajoutant dans le projet d’arbitrage la mention "préjudice moral".

La Cour a mis en délibéré au 8 juillet sa décision sur une ouverture d’enquête. Christine Lagarde – qui clame son innocence –  se voit ainsi visée dans ce dossier qui pourrait lui coûter la présidence du FMI.

Présidence du FMI pour laquelle Christine Lagarde a fait une campagne phénoménale tous azimuts, et, même, un brin déplacée, se frottant sans arrêt les mains devant les journalistes ; et caressant dans le sens du poil le Brésil, l’Inde et la Chine.

Depuis avant-hier lundi, le Français Georges Tron, ex-secrétaire d'Etat est interrogé par la police judiciaire dans le cadre d'une enquête sur les accusations de viol et d'agression sexuelle portées contre lui. L'ex-secrétaire d'Etat a été déféré au parquet, aujourd’hui, mercredi, à priori pour être mis en examen. Monsieur Tron clame son innocence.

Michel Garroté

Reproduction autorisée avec les mentions ci-dessous :

Michel Garroté, Copyright 2011 http://dreuz.info/

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz