FLASH
[18/10/2017] France : 54% des condamnés pour jihad en 2014 auront purgé leur peine et seront libres en 2020 de faire devinez quoi!  |  Israël élu à la tête du COPUOS, le comité pour un usage pacifique de l’espace de l’ONU  |  JP Grumberg: Proverbe Yiddish pour les gens de gauche : ce que tu ne vois pas avec tes yeux, ne l’invente pas avec ta bouche  |  Israël attentat : un colon arabe palestinien a foncé sur des soldats israéliens avec un couteau à Gush Etzion. Terroriste blessé  |  Les constructions juives en Judée Samarie reçoivent une couverture média mondiale. L’abandon mondial du nationalisme Kurde, rien  |  Perquisition au siège du MoDem dans le cadre de l’enquête sur les emplois fictifs des assistants parlementaires européens  |  [17/10/2017] Israël refuse tout dialogue avec un gouvernement palestinien d’union avec des terroristes du Hamas  |  Grande-Bretagne : le patron du Mi5 prévient que le danger terroriste va exploser en intensité  |  Catalogne : 691 entreprises ont délocalisé leur siège social  |  Projet d’attentat par des terroristes ultra-droite: Mélenchon, Castaner et ds mosquées étaient visés selon LCI  |  10 activistes d’extrême droite qui préparaient une attaque arrêtés par la police  |  Effet Trump: la bourse franchit les 23000 points pour la 1ere fois de ses 121 années d’existence  |  Trump : « on m’a demandé si Hillary Clinton se présentera en 2020. J’ai répondu : ‘j’espère que oui !’  |  Daphne Caruana Galizia, qui a révélé les Panama Papers, a été tuée par une bombe plantée près de sa voiture  |  [16/10/2017] Israël va construire 1600 logements dans la partie Est de la capitale Jérusalem  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 28 juin 2011

Troisième article depuis les Etats Unis. Orlando est une ville qui repose essentiellement sur le tourisme (note de JPG : un tourisme principalement américain). Elle est donc plus durement touchée par la récession économique. La moitié des chambres d'hôtel sont vides. les grands parcs d'attraction connaissent des difficultés.

L'immobilier est plus touché encore qu'à Miami. La conférence que je donne est en anglais. Le public comprend quelques francophones, mais surtout une grande majorité d'américains. Tous ont un sentiment de malaise, et se demandent si les Etats Unis seront à même de se redresser et de retrouver leur statut sur la planète. Le fait que je traite de la mort économique, politique et culturelle de l'Europe et du fait que les Etats Unis doivent éviter de glisser vers un naufrage à l'européenne les intéresse particulièrement. Cela explique aussi pourquoi la salle, pourtant grande, est pleine.
 
Les sondages indiquent que la grande majorité des américains pensent que le pays va, sur tous les plans, dans la mauvaise direction. L'auditoire vient me confirmer les résultats des sondages.
 
Je peux voir, cela dit, plus encore qu'à Miami que l'Amérique n'est pas, à la différence de l'Europe, à l'article de la mort. Des centaines d'américains restent curieux, désireux de comprendre les données économiques et géopolitiques. Et surtout, ils sont imprégnés d'ouverture, de générosité, d'une bonté qui a disparu en Europe et qui implique un désir de quêter l'excellence, d'aimer les autres êtres humains, et de traduire cet amour en actes.
 
Aucun de ceux à qui je parle ne donnent à Obama la moindre chance d'être réélu si les élections ne sont pas truquées et faussées. On me parle de Rick Perry encore, mais aussi de Michelle Bachman, qui devient de plus en plus la candidate des Tea parties. On me parle du rassemblement organisé par Glenn Beck le 24 août à Jerusalem pour défendre Israël. On me parle de la décision de retrait d'Afghanistan prise par Obama, et des conséquences catastrophiques qui vont en résulter. Je dis que c'est un cadeau fait par Obama aux Talibans dans le contexte de la quête de son objectif fondamental, rendre le monde plus sur pour les tyrans et pour l islam radical. La légalisation du mariage homosexuel dans l'Etat de New York est reçue avec consternation. Je suis dans l'Amérique intérieure, l'Amérique qui a des valeurs. 
 
Je vais prendre l'avion pour Los Angeles, et, bien que j'aime profondément la ville, je sais que ce sera une autre Amérique, celle qui a voté et s'apprête encore à voter Obama. Ce sera des lors, une autre histoire. Comment des êtres sains d'esprits peuvent voter pour un homme aussi nul et néfaste ? C'est un mystère qui mérite explication. 
 
Avant de partir, je me rends sur la cote du Golfe du Mexique, à Clearwater. J'y rencontre des amis à qui j'avais promis de rendre visite depuis longtemps. Les plages y sont parmi les plus belles du monde, et Obama n'y pourra rien changer, même si son inaction devant le désastre pétrolier d'il y a un an a failli créer un changement irrémédiable.
 
Reproduction autorisée avec la mention suivante et le lien vers cet article :
© Guy millière pour Dreuz.info
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz