FLASH
[22/09/2017] Le gouvernement Valls a minoré les dépenses de la Sécu dit la Cour des comptes-mais les politiques ne rendent pas compte de leurs actes  |  Calais (62) : les conflits entre musulmans commencent: combats entre migrants éthiopiens, irakiens et syriens  |  Ile d’Oléron: le maire ne voulait pas d’un McDonald’s mais n’avait aucun problème avec une mosquée  |  Un djihadiste originaire de Toulouse a été livré à la France par la Turquie  |  Val-de-Reuil (27) : le commissariat encerclé et bloqué par 80 musulmans turcs  |  Ville la belle immigration ! Une Allemande violée en plein jour en pleine rue à Munich par des Afghans  |  Enorme victoire diplomatique de Trump : la Chine ordonne à toutes ses banques de cesser toute relation avec Corée du Nord  |  [21/09/2017] Florian Philippot quitte le FN : « Il était temps ! Reste maintenant à changer de ligne » tweet Robert Ménard  |  [20/09/2017] Vicieux, Mélenchon l’homme du peuple voyage en Business quand ses collègues sont en éco  |  Attentat de Londres : 2 nouvelles arrestations, 4 musulmans sont actuellement interrogés  |  Vicieux, quand Obama était président, il a beaucoup critiqué Wall Street. Maintenant il y fait des conférences payées 400 000$  |  Tremblement de terre au Mexique : 160 morts  |  Israël : cette année, l’armée a saisi 385 armes illégales aux colons arabes en Judée Samarie  |  [19/09/2017] Tweet de Netanyahu: « le discours de Trump est le meilleur que j’ai entendu à l’ONU en trente ans ! »  |  Le jihadiste de l’attentat de Londres a de la famille à Noord-Brabant, aux Pays-Bas  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 5 juillet 2011

 

Non, l’islam n’est pas, mais alors pas du tout, une religion comme les autres.

Ainsi, le Supérieur des Missionnaires de la Miséricorde divine, l'abbé Fabrice Loiseau, explique, dans ‘La Nef’, (extraits) : « Ce charisme doit d’abord s’ancrer dans la prière et la vie communautaire. L’adoration eucharistique, la liturgie, la vie fraternelle et la formation sont essentielles aujourd’hui pour annoncer l’Évangile. Il s’agit pour nous à la fois de maintenir les activités d’une paroisse classique (catéchisme, sacrements, scoutisme, pastorale familiale, groupes de jeunes…) mais aussi d’avoir un souci permanent de l’annonce de la foi aux personnes qui sont loin de l’Église. C’est pourquoi la visibilité de la vie paroissiale me paraît indispensable, d’abord par les processions mais aussi par des prédications publiques, des missions de rues, de plages, du porte-à-porte, des repas de quartier… Nous avons aussi participé à la mission diocésaine organisée au mois de mai dans la ville de Toulon : une semaine d’église portes ouvertes, qui donne déjà de très beaux fruits ».

‘La Nef’ : Pourquoi et comment vous est venu ce charisme de la conversion des musulmans ?

L’abbé Fabrice Loiseau : « Au début de mon ministère en région parisienne, j’ai eu à préparer au baptême des jeunes originaires de l’islam et je me suis rendu compte du grand isolement de ceux-ci. La progression de l’islam en France mais aussi les conversions de musulmans au christianisme dans les pays arabes nous révèlent que c’est le grand défi spirituel pour les prochaines années. De nombreux voyages dans les pays arabes m’ont permis de mieux connaître l’islam. En outre, j’ai suivi une formation en théologie des religions ».

‘La Nef’ : On entend souvent dire que les musulmans sont difficiles à convertir : qu’en est-il ?

L’abbé Fabrice Loiseau : « Je préfère parler de l’annonce plutôt que de la conversion qui appartient à Dieu. Il est vrai qu’elle est très difficile, mais non pas impossible puisque nous assistons pour la première fois dans l’histoire de l’islam à des conversions en masse au christianisme comme en Algérie où ils seraient plus de 100 000. Il est important de noter que 40 % de ces conversions sont d’origine miraculeuse. Dans notre quartier où la population est à 80 % d’origine maghrébine, notre habit permet un contact direct dans la rue, dans les cafés ou à leur domicile.

L’abbé Fabrice Loiseau : « Les thèmes spirituels qui peuvent toucher plus profondément un musulman sont la miséricorde et la révélation d’un Dieu d’amour qui agit dans nos vies. Les politiques et les médias ont une grande méconnaissance de l’islam, tant dans ses origines que dans ses pratiques contemporaines. Cette religion ne peut pas être traitée comme les autres car ses conséquences politiques et sociales sont immédiates ».

L’abbé Fabrice Loiseau : « Là où nos contemporains parlent de laïcité et de liberté religieuse, il faudrait interpeller les musulmans sur un certain nombre de sujets tels que la place de la charia, les fondements de la liberté religieuse, la possibilité de changer de religion, la place de la femme, la distinction entre le temporel et le spirituel, le djihad, le rapport entre raison et révélation, la culture et l’identification avec Mohammed », conclut L’abbé Fabrice Loiseau.

A propos d’islam (et de christianophobie), je note, pour ce qui me concerne que nos médias n’ont pratiquement pas informé du fait que le mercredi 22 juin dernier, la Fédération Pro Europa Christiana (FPEC) a organisé une manifestation devant le Parlement européen pour lancer sa campagne de signatures en faveur de la reconnaissance d’une Journée Mondiale de Lutte contre la Christianophobie. A Bruxelles, des militants ont distribué des milliers de dépliants aux passants.

 

Le 2 mars, Shahbaz Bhatti, ministre pakistanais des minorités, a été assassiné en raison de sa foi. La FPEC propose de choisir cette date pour la Journée Mondiale de Lutte contre la Christianophobie. Selon FPEC, toutes les cinq minutes un chrétien est tué à cause de sa foi, faisant de la christianophobie le plus grand mal social de notre temps. Ils regrettent que les autorités mondiales ne fassent rien pour l’éradiquer.

Pour arrêter le génocide lent de milliers de Chrétiens en terre dite d’islam, la Fédération Pro Europa Christiana a rédigé un Appel International au Secrétaire Général de l’ONU. La Journée mondiale de lutte contre la Christianophobie a pour mission d’attirer l’attention de l’opinion publique, des mouvements associatifs, des autorités politiques et des médias, sur ce sujet passé sous silence ; et afin d’offrir aux chrétiens, chaque année, une opportunité pour défendre leurs droits dans la société musulmane (à ce propos, on lira avec intérêt « Pourquoi on tue des chrétiens dans le monde aujourd’hui ? » d’Alexandre del Valle et « L’Europe et le spectre du califat » de Bat Ye’or).

Michel Garroté

Reproduction autorisée avec les mentions ci-dessous :

Michel Garroté 2011 http://dreuz.info/

http://www.lanef.net/t_article/les-missionnaires-de-la-misericorde-divine-la-priorite-de-l-evangelisation-m-l-abbe-fabrice-loiseau-25502.asp

http://federation-pro-europa-christiana.org/wordpress/?p=2559

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz