FLASH
[20/08/2018] Tsahal a ouvert le feu sur un terroriste musulman qui a tiré dans leur direction dans le nord de Gaza. Aucun blessé parmi les troupes israéliennes n’a été signalé  |  Un terroriste musulman a tiré des coups de feu sur l’ambassade des États-Unis à Ankara. La police a déclenché une chasse à l’homme et recherche un véhicule blanc suspect  |  [17/08/2018] Jérusalem : attentat au couteau, un policier blessé par un terroriste musulman palestinien, qui a été neutralisé  |  Dreuz lance un appel aux lecteurs: aidez-nous à passer au crible pendant 24 h les Fake News des radios du service public français  |  Laurent Ruquier défend son ami Gilbert Rozon, accusé d’agressions sexuelles: « Il n’a tué personne » (non, il a juste violé plusieurs femmes)  |  Suisse : à Genève 5 jeunes femmes sauvagement tabassées, 2 blessées graves, par « des Maghrébins de cités venus de France »  |  Automobiliste tué par balle à Paris: le policier mis en examen et interdit d’exercer  |  Une ex-esclave sexuelle yézidi aurait fui l’Allemagne après y avoir revu son bourreau, infiltré parmi les réfugiés  |  Grenoble : 2 migrants Albanais tirent des coups de feu sur un groupe de personnes et sont interpellés après une course-poursuite  |  Primes en liquide : Claude Guéant condamné en appel à la prison ferme  |  Effet Trump : l’emploi des jeunes est au plus haut depuis 50 ans – quel « horrible président » ce Trump  |  « Nous ne voulons pas de migrants africains, ils ne viennent pas pour travailler pour les aides sociales » Andrej Babiš, premier ministre tchèque  |  Un engin explosif a détoné en Italie, près d’un siège du parti La Ligue  |  Israël : durant la nuit, l’armée a arrêté en Judée Samarie un terroriste musulman palestinien recherché  |  [16/08/2018] La ‘Reine du soul’ Aretha Franklin est décédée d’un cancer du pancréas à l’âge de 76 ans  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Ftouh Souhail le 10 juillet 2011

Un tribunal de Manama a condamné mercredi 6 juillet un Bahreïni à dix ans de prison pour espionnage au profit de l'Iran, et condamné par contumace deux diplomates iraniens à la même peine, rapporte la presse.
 
Selon le quotidien Akhbar al-Khaleej, le Bahreïni a été reconnu coupable d'avoir transmis depuis 2002 aux deux diplomates iraniens, alors en poste au Koweït, des informations au sujet "d'installations militaires, industrielles et économiques" à Bahreïn. Les informations étaient destinées aux Gardiens de la révolution en Iran, a ajouté le journal.
 
Bahreïn a rappelé, en avril 2011, son ambassadeur à Téhéran pour protester contre les critiques iraniennes sur le déploiement de forces du Golfe, notamment saoudiennes, dans le petit royaume, pour contenir la contestation contre la dynastie sunnite. "L'ambassadeur de Bahreïn à Téhéran a été rappelé pour consultation", a indiqué un porte-parole du ministère bahreïni des Affaires étrangères après avoir longuement dénoncé les critiques iraniennes. Le ministère iranien des Affaires étrangère a qualifié l'intervention de forces étrangères à Bahreïn d'"inacceptable" et estimé qu'elle "rendra la situation plus compliquée et plus difficile" à résoudre.
 
L'Iran a aussi rappelé son ambassadeur à Manama pour protester contre la répression par le pouvoir sunnite de Bahreïn, des manifestants chiites qui réclament l'instauration d'une monarchie constitutionnelle dans ce petit royaume. 
 
Le royaume de Bahreïn, en proie à une violente contestation de son opposition chiite, a demandé l'entrée de troupes saoudiennes dans le royaume pour aider le pouvoir à mater la révolte chiite.
 
Les pays arabes du Golfe ont menacé d'expulser des milliers de Libanais chiites soupçonnés d'être liés au Hezbollah et aux Gardiens de la révolution en Iran, rapporte le 24 mars 2011 un quotidien koweïtien. Selon le journal al-Siyassa, les pays du Golfe ont reçu des rapports de services de renseignement bahreïnis, américains et français, faisant état de l'implication d'activistes libanais chiites dans les récents troubles à Bahreïn et en Arabie saoudite. Des membres du Hezbollah et des Gardiens de la révolution auraient "dirigé les protestations, aux côtés de dignitaires chiites, dans la province orientale de l'Arabie saoudite et à Bahreïn", d'après ces rapports.
 
Au Koweït, trois peines de mort pour espionnage au profit de l'Iran ont été prononcées, le 29 mars 2011, contre deux Iraniens et un Koweïtien, membres présumés d'une cellule d'espionnage pour l'Iran, et deux autres à la prison à perpétuité. Le Koweït a aussi rappelé son ambassadeur en Iran, selon le ministre des Affaires étrangères cheikh Mohammad Sabah al-Salem al-Sabah cité le 30 mars 2011 par le quotidien koweïtien Al-Watan.
 
Reproduction autorisée avec la mention suivante et le lien vers cet article :
© Ftouh Souhail, Tunis pour Dreuz.info
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz