FLASH
[14/08/2018] Est-ce vraiment ça, la mission de service public de France Info: parler de tous les livres anti-Trump qui paraissent, et silence total sur les livres pro-Trump ?  |  [13/08/2018] Migrants délinquants : le port de Sète veut bien accueillir l’Aquarius, qui est de nouveau à la recherche d’un port d’accueil pour débarquer des illégaux  |  La branche d’Al-Qaeda à Gaza a publié une vidéo de ses attaques à la roquette sur les communautés civiles israéliennes au cours de la dernière semaine  |  Mons-en-Baroeul (France): une voiture a terminé sa course dans le hall d’une mosquée. Accident ou intention, le mobile n’est pas encore clair  |  La monnaie turque plonge, Trump a réussi en 1 mois ce que l’Europe n’arrive pas à faire depuis 10 ans  |  Israël a confisqué des dizaines de milliers de ballons qui étaient destinés à Gaza par crainte qu’ils soient utilisés comme bombes incendiaires  |  [11/08/2018] Des drones israéliens ont ciblé des terroristes musulmans qui lançaient des bombes incendiaires depuis le nord de Gaza. Plusieurs incendies ont éclaté aujourd’hui dans des villes israéliennes près de la frontière  |  Egypte : 1 terroriste musulman a été empêché de s’approcher d’une église quand il a voulu faire exploser son gilet d’explosifs. Il a fait boum, personne d’autre n’a été atteint  |  Trump a autorisé le doublement des tarifs douaniers pour l’importation d’acier et d’aluminium depuis la Turquie. Conséquence, la livre turque s’écroule  |  Effet Trump : les bons chiffres de l’emploi des Africains et des Hispaniques se confirment : ce sont les meilleurs de l’histoire des Etats-Unis  |  Etat-Unis : des centaines de Bikers se sont déplacés à Bedminster pour saluer le président Trump  |  Hérault : Il poignarde un homme et plonge dans le fleuve pour échapper à la police  |  Brigitte Bardot explose Nicolas Hulot : « c’est un trouillard et il ne sert à rien »  |  Pays-Bas : victime d’un viol collectif par des musulmans, une élue du PVV se suicide  |  Paris : 2 motards de la police et 1 voiture de patrouille percutés par des « jeunes » qui faisaient un rodéo à moto dans les rues  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 17 juillet 2011

Je viens d’apprendre le décès, le 13 juillet, de Paul Giniewski. Il avait quatre-vingt cinq ans. Nous avions fait connaissance au fil de salons littéraires et de conférences. Nous nous rencontrions trop peu. Je n’en étais pas moins venu à considérer Paul comme un ami, un grand aîné menant des combats que je partageais et partage toujours pleinement. Paul avait été résistant dans sa jeunesse : il a consacré à cet épisode marquant de sa vie un très beau livre, paru en 2009, Une résistance juive*. Il laisse une œuvre importante et à laquelle devrait être faite la place qu’elle mérite. Son plus ancien ouvrage consacré à Israël, à ma connaissance, date de 1957, Quand israël combat *. 

Il est resté ensuite fidèle à un sionisme intransigeant, avec des titres tels que L'An Prochain a Jerusalem* en 1990, Préhistoire de l'Etat d'Israël*, en 1997. Il n’a jamais été dupe des discours appelés « antisionistes » et a, mieux que personne, sur montrer leur dimension essentiellement antisémite : c’est là l’objet d’Antisionisme : le nouvel antisémitisme*, paru en 2005. Il a écrit aussi sur l’antisémitisme chrétien en publiant en 2000, Antijudaïsme chrétien : la mutation*. Dans Israël et l'Occident*, publié en 2008, il analyse remarquablement le rapport de Jésus au judaïsme, les racines de l’antisémitisme et du rejet d’Israël dans les sociétés européenne, le statut d’Israël dans le monde contemporain et ce que le monde occidental entier doit à Israël et au peuple juif. Dans son dernier livre, Une affaire de poisons*, paru en 2010, Paul dissèque un cas de falsification de l’information concernant Israël, et met au jour tout à la fois la perversité des falsificateurs et la lâcheté sans scrupules des journalistes qui se sont transformés en complices. 
 
Dans La guerre des hommes-bombes*, qui date de 2006, il analyse la stratégie des attentats suicides et ce qu’elle a d’ontologiquement monstrueux. 
 
Paul Giniewski était un historien, un penseur, un écrivain de talent. Il savait aussi être polémiste et avait alors une plume acérée. C’était un homme lucide, qui ne cédait pas aux engouements passagers de l’air du temps et qui avait compris depuis longtemps que, lorsqu’on a la vérité, la droiture et l’humanisme de son côté, on n’a aucune raison de transiger. C’était un homme qui savait que, dans l’époque où nous vivons et en laquelle l’infamie peut toujours trouver le moyen de surgir à nouveau, il faut rester vigilant et combattre sans fléchir. Il a été vigilant jusqu’au bout. Il a combattu sans fléchir tout au long de sa vie. 
 
Dans une société plus digne que celle en laquelle nous vivons, il aurait été invité à débattre à la télévision ou à la radio, les grands journaux lui auraient ouvert leurs pages. Nous ne sommes malheureusement pas dans une société très digne. Paul a publié régulièrement des chroniques dans Le lien (contact : lien.israel.diaspora@gmail.com) et, ces dernières années dans Israël magazine, que dirige André Darmon (israelmagazine.co.il). Chacun de ses textes est imprégné de pertinence et doit être lu. Nous avons eu, Paul et moi, le même éditeur ces dernières années : Cheminements. 
 
Paul va beaucoup me manquer. Mais il restera auprès de moi par les mots écrits, par le souvenir, par tout ce qui ne s’effacera pas jusqu’à ma propre fin.
 
Reproduction autorisée avec la mention suivante et le lien vers cet article :
© Guy Millière pour Dreuz.info
 
* en achetant le livre avec ce lien, vous bénéficiez d'une remise de 5% et vous soutenez Drzz qui reçoit une commission de 5%
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz