FLASH
[19/09/2017] Tweet de Netanyahu: « le discours de Trump est le meilleur que j’ai entendu à l’ONU en trente ans ! »  |  Le jihadiste de l’attentat de Londres a de la famille à Noord-Brabant, aux Pays-Bas  |  Attentat de Londres : le terroriste syrien aime la Grande Bretagne, affirme son frère  |  Israël : la police a arrêté un colon arabe de 17 ans après qu’un pistolet a été découvert chez lui  |  Attaque dans la cour de la synagogue de Garges-lès-Gonesse par des musulmans antisémites hurlant « Allahou akbar, nique les juifs »  |  [18/09/2017] Honte : la gauche a dénoncé le mur construit par Israël pour protéger ses citoyens, et elle en construit un pour protéger la tour Eiffel  |  Nikki Haley (ambassadrice des Etas-Unis à l’ONU): « La Corée du nord sera détruite si nous devons nous défendre contre ses attaques »  |  Attentat islamiste à Vigneux-sur-Seine (91) : un homme tente de tuer des policiers en criant Allah Ou akbar  |  Les USA, le Japon et la Corée du sud ont fait une démonstration de force aérienne en réponse au dernier tir de missile de Pyongyang  |  Suède taux de chômage: nés en Suède: 3.9%. Nés à l’étranger: 21.8% (Chiffres OCDE)  |  Attentat du métro de Londres : l’auteur est 1 réfugié d’Irak parce que les réfugiés sont des musulmans avec la haine des chrétiens  |  [17/09/2017] La Tunisie abolit l’interdiction du mariage des femmes avec des non-musulmans, mais la société islamique tolérante le rejette toujours  |  Grande Bretagne : la menace terroriste déclassée de « critique » à « sévère » – pas de risque imminent selon les services de renseignement  |  Tous les musulmans ne sont pas des terroristes, mais tous les terroristes sont maintenant des déséquilibrés  |  Gare de Marseille : 4 touristes américaines ont été attaquées à l’acide par une femme qui a été arrêté, identité non indiquée  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 3 août 2011

Mon coup de gueule

Même en août certains cathos français détestent Israël

Michel Garroté, journaliste catholique

Je croyais, qu’au mois d’août, les cathos français, passaient, tous, ou, presque tous, leurs vacances, à faire autre chose, que pourrir la vie des autres ou se laisser pourrir leur propre vie par d’autres. Mais non, je m’étais trompé. Même en août, mois de Marie lors duquel l’Eglise catholique fête l’Assomption, certains cathos français trouvent le temps de détester Israël. Ce faisant, ils pourrissent la vie des autres, notamment celles des catholiques, dont je suis, qui ne sont pas israélophobes et qui, eux, connaissent la réalité israélienne.

Plutôt que de se mêler des affaires des Israéliens, ces petits cathos français sans courage feraient mieux de prier, en ce temps de ramadan, pour les millions de Chrétiens persécutés en la vaste terre dite d’islam ou de prier pour que les musulmans de France reçoivent l’illumination de Dieu. Seulement voilà, prier pour l’illumination des musulmans de France en période de ramadan serait un acte audacieux. Alors, forcément, ces petits cathos français sans courage préfèrent prier contre Israël, pays minuscule, deux fois plus exigu que la Suisse.

Il fallait oser tant de stupidité.

Ils l’ont fait.

Et ils le feront encore.

Pour annoncer leur prière de détestation d’Israël – sous l’autorité de Monseigneur Centène, évêque de Vannes – ils donnent la parole à un petit séminariste franchouillard de rien du tout, qui n’est même pas encore prêtre, et, qui, déjà, en totale méconnaissance de la réalité israélienne, ergote et pontifie, comme ceci : « La Terre Sainte est la terre choisie par Dieu pour être le lieu de rencontre et d’adoration de tous les peuples de la terre, comme dit le prophète Isaïe : ‘Il arrivera dans la suite des temps que la montagne de la maison de Dieu sera établie en tête des montagnes et s’élèvera au-dessus des collines. Alors toutes les nations afflueront vers elle’ », poursuit le petit séminariste (Note de Michel Garroté – « Toutes les nations afflueront vers elle » ne signifie pas « lieu de rencontre et d’adoration de tous les peuples de la terre ». L’interprétation personnelle du jeune séminariste est ambiguë. Il se trouve que grâce aux Forces de Défense d’Israël, le jeune séminariste – et des millions d’autres Chrétiens – peuvent prier, en paix, au Saint-Sépulcre de Jérusalem. Remplacez les Forces de Défense d’Israël par des casques bleus. Et dans les huit jours, les Chrétiens qui tenteront de se rendre au saint Sépulcre, se feront, dans le meilleur des cas, caillasser. Enfin, notons que l’interprétation personnelle du jeune séminariste est ambiguë, dans le sens où l’on ignore si, selon lui, « tous les peuples de la terre » devraient venir prier en Terre Promise et repartir ou venir en Terre Promise pour y rester).

Le petit séminariste ajoute : « Malheureusement la Terre de Notre Seigneur continue d’être le théâtre d’un conflit qui se poursuit depuis des décennies et qui prive la communauté et les institutions catholiques des moyens nécessaires pour le maintien et la promotion des activités religieuses, humanitaires et culturelles. Cette situation douloureuse engendre la pauvreté et le chômage, avec de graves conséquences pour les familles et pour toute la population. Elle alimente l’exode continu des chrétiens et surtout des jeunes couples qui n’ont aucune perspective d’avenir sûre et digne » (Note de Michel Garroté – Un conflit « prive la communauté catholique et les institutions catholiques des moyens catholiques nécessaires pour le maintien et la promotion des activités religieuses catholiques » ? Et ce conflit « alimente l’exode continu des chrétiens » ? Encore faut-il s’entendre sur la nature de ce conflit. Et encore faut-il citer nommément les vrais responsables de ce conflit, à savoir le Fatah, le Hamas, la Ligue arabe, l’Organisation de la Conférence islamique, et, un comble, le Patriarcat latin de Jérusalem, qui reprend à son compte, le discours propagandiste, haineux et judéophobe du Fatah. Et puisque l’on parle de conflit, comment se fait-il que le Patriarcat copte orthodoxe d’Orient déménage, avec un bâtiment flambant neuf en pierre de taille, dans un quartier juif de Jérusalem-ouest, rue Beïtleshem, au lieu de rester en secteur musulman ? Comment se fait-il qu’à Tel Aviv, ville à majorité juive, il y a une église pour les catholiques et un temple pour les luthériens sans que le moindre incident ne se produise ? Comment se fait-il que des dizaines de milliers de réfugiés animistes soudanais du Darfour ont obtenu l’asile en Israël, mais pas en Egypte et pratiquement pas en Europe qui préfère régulariser les clandestins mahométans ? Comment se fait-il que plusieurs centaines de milliers de Chrétiens russes et ukrainiens ont obtenu le droit de vivre et de travailler en Israël mais pas au sein de l’Union européenne ? Comment se fait-il que les Israéliens aient ouvert, sans rien démolir au plan architectural, une nouvelle porte dans les remparts de Jérusalem, afin que les Chrétiens puissent se rendre au Saint-Sépulcre ou à la messe à la Custodie de Terre sainte, sans passer par la porte de Jaffa ou par la porte de Damas, ce qui, inévitablement, les expose, de plus en plus, dans les quartiers musulmans qu’ils doivent traverser, à des crachats et des jets de pierres ? Je précise que j’ai vérifié tout cela lors de mes deux derniers séjours dans la région, soit tout le mois de septembre 2010 et tout le mois de mars 2011. Comment se fait-il que le tout nouvel Etat du Sud Soudan, animiste et chrétien, ait immédiatement ouvert des relations diplomatiques – étroites et fraternelles – avec l’Etat d’Israël ? Nouvel Etat du Sud Soudan dont je rappelle que quatre millions de Chrétiens Soudanais y ont été exterminés, en vingt ans, par les musulmans du Soudan, sans émouvoir les évêques français, les prêtres français et les séminaristes français, trop occupés, à l’époque, à lire ‘Le Monde’, ‘Le Monde diplomatique’, ‘L’Humanité’ ainsi que les tracts de la CGT et du PCF).

Le petit séminariste enchaîne : « La présence des chrétiens en Terre Sainte est plus que jamais nécessaire pour l’avenir pacifique de cette région et pour le bien de toute l’Eglise universelle qui doit trouver autour des Lieux Saints une communauté vivante qui professe la foi en Jésus. Ne cessons pas de prier avec confiance. Voilà la responsabilité de l’Eglise universelle face à l’Eglise-mère de Jérusalem, envers laquelle tous les chrétiens ont une dette inoubliable. L'ensemble de la catholicité a donc le devoir d’accompagner de ses prières et de sa solidarité concrète les communautés chrétiennes de cette Terre bénie », conclut le petit séminariste (Note de Michel Garroté – Selon le jeune séminariste, « La présence des chrétiens en Terre Sainte est plus que jamais nécessaire pour l’avenir pacifique de cette région ». Encore faudrait-il préciser que c’est à cause de musulmans fanatisés que les Chrétiens sont contraints, ici comme ailleurs, à « l’exode continu », comme l’a écrit plus haut le petit séminariste. L'ensemble de la catholicité, soit un milliard de catholiques, selon le jeune séminariste, a le « devoir » – ce n’est donc pas une option mais une obligation – de faire preuve de solidarité concrète avec la communauté catholique et les institutions catholiques d’Israël. Jérusalem, selon le jeune séminariste, est « l’Eglise-mère » des catholiques du monde entier. Est-ce ainsi que le jeune séminariste estime que la présence des Chrétiens en Terre Sainte est plus que jamais nécessaire pour « l’avenir pacifique » de cette région ? L’Etat du Vatican devrait-il, aussi, tant qu’à faire, annexer Jérusalem ? Selon le jeune séminariste, toute l’Eglise universelle, donc toute l’Eglise catholique, doit trouver autour des Lieux Saints d’Israël une communauté vivante qui professe la foi en Jésus. Le Kotel de Jérusalem, autrement dit le mur occidental du temple, appelé improprement Mur de lamentations et l’Esplanade des deux mosquées de Jérusalem font-ils partie des Lieux Saints où toute l’Eglise universelle, donc toute l’Eglise catholique doit professer sa foi en Jésus ? Cela contribuera-t-il à « l’avenir pacifique » de cette région ? Pourquoi le jeune séminariste, sans la moindre précision à la fois concrète, historique, géographique et biblique, se permet-il d’ergoter et de pontifier sur ce qu’il ne connaît pas ou ne veut pas connaître ? Quand bien même se serait-il rendu plusieurs fois en Israël, force est de constater que le jeune séminariste n’a rien compris. Et force est de constater qu’il se garde bien de tenir un langage aussi prosélyte et agressif sur sol français face aux musulmans de son propre pays. Avant de redéfinir Israël, le jeune séminariste ferait bien de redéfinir la France. Y’en a marre de ces blancs-becs ignares, de ces coqs morveux, à la fois anachroniques et hypocrites. C’était donc mon coup de gueule…).

Michel Garroté, journaliste catholique

Reproduction autorisée avec les mentions ci-dessous :

©  Michel Garroté 2011 http://dreuz.info/

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2011/08/11-ao%C3%BBt-nuit-de-la-terre-sainte.html

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz