FLASH
[18/10/2017] France : 54% des condamnés pour jihad en 2014 auront purgé leur peine et seront libres en 2020 de faire devinez quoi!  |  Israël élu à la tête du COPUOS, le comité pour un usage pacifique de l’espace de l’ONU  |  JP Grumberg: Proverbe Yiddish pour les gens de gauche : ce que tu ne vois pas avec tes yeux, ne l’invente pas avec ta bouche  |  Israël attentat : un colon arabe palestinien a foncé sur des soldats israéliens avec un couteau à Gush Etzion. Terroriste blessé  |  Les constructions juives en Judée Samarie reçoivent une couverture média mondiale. L’abandon mondial du nationalisme Kurde, rien  |  Perquisition au siège du MoDem dans le cadre de l’enquête sur les emplois fictifs des assistants parlementaires européens  |  [17/10/2017] Israël refuse tout dialogue avec un gouvernement palestinien d’union avec des terroristes du Hamas  |  Grande-Bretagne : le patron du Mi5 prévient que le danger terroriste va exploser en intensité  |  Catalogne : 691 entreprises ont délocalisé leur siège social  |  Projet d’attentat par des terroristes ultra-droite: Mélenchon, Castaner et ds mosquées étaient visés selon LCI  |  10 activistes d’extrême droite qui préparaient une attaque arrêtés par la police  |  Effet Trump: la bourse franchit les 23000 points pour la 1ere fois de ses 121 années d’existence  |  Trump : « on m’a demandé si Hillary Clinton se présentera en 2020. J’ai répondu : ‘j’espère que oui !’  |  Daphne Caruana Galizia, qui a révélé les Panama Papers, a été tuée par une bombe plantée près de sa voiture  |  [16/10/2017] Israël va construire 1600 logements dans la partie Est de la capitale Jérusalem  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 5 août 2011

Je suppose que tout ceci n'a rien à voir avec la pré-campagne présidentielle. Le fait est que le vilain petit canaillou Bernard Scemama, haut fonctionnaire intervenu en 2007 dans l'arbitrage en faveur de Bernard Tapie dit avoir agi sur les ordres impératifs du cabinet de Christine Lagarde, alors ministre de l'Économie. Cette déclaration de Bernard Scemama, publiée aujourd’hui vendredi dans un quotidien, intervient au lendemain de l'ouverture, hier jeudi, d'une enquête pénale de la Cour de justice de la République, enquête sur Christine Lagarde, aujourd’hui patronne du FMI.

 

Bernard Scemama déclare : « J'ai été reçu dès ma nomination par Stéphane Richard, le directeur du cabinet de la ministre des Finances, Christine Lagarde. Il m'a tout de suite parlé du dossier Tapie et m'a donné une consigne claire : il fallait aller à l'arbitrage. C'est la décision du gouvernement, m'a-t-il dit ».

La ministre Lagarde ne lui a pas parlé directement, mais lui a envoyé des courriers sur le sujet. Bernard Scemama traitait avec son directeur de cabinet, Stéphane Richard. Bernard Scemama précise : « Quand le directeur de cabinet parle, c'est la ministre qui parle ». Bernard Scemama a été surpris que 45 millions d’euros sur les 400 millions d'euros accordés à Bernard Tapie l’aient été au titre de « préjudice moral ».

Bernard Scemama explique : « Ma réaction immédiate avait été très négative. J'avais trouvé l'octroi de cette somme supplémentaire complètement disproportionné, et je l'avais dit en réunion de conseil. C'était choquant ». Bernard Scemama ignorait qu'un des trois arbitres choisis, le magistrat Pierre Estoup, avait des liens avec Bernard Tapie.

Bernard Scemama dit encore : « Tous les actes aujourd'hui contestés ont été pris avec l'approbation ou à la demande de la ministre ». Certains voient, dans l'arbitrage, une faveur accordée par Sarkozy, faveur liée au soutien reçu par Sarkozy de la part de l'ex-escroc et ex-détenu Bernard Tapie (aujourd'hui artiste intérimaire millionnaire) à la présidentielle de 2007.

Le parquet général de la Cour de cassation estime que le dossier n'est pas soldé et que la question de la légalité de l'arbitrage n'est pas tranchée sur le fond. Si les instructions établissaient qu'il s'agissait d'une fraude, la question pourrait être rouverte. Quoi qu’il en soit, le fait est qu’hier une enquête pénale de la Cour de justice de la République, enquête sur Christine Lagarde, a été ouverte. Encore une affaire à suivre.

Michel Garroté

Reproduction autorisée avec les mentions ci-dessous :

©  Michel Garroté 2011 http://dreuz.info/

http://www.lepoint.fr/politique/affaire-tapie-un-haut-fonctionnaire-met-en-cause-lagarde-05-08-2011-1359754_20.php

http://www.lemonde.fr/societe/article/2011/08/05/j-ai-recu-une-consigne-claire-du-cabinet-de-mme-lagarde-aller-a-l-arbitrage_1556393_3224.html#ens_id=1553068

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz