FLASH
[17/10/2017] Israël refuse tout dialogue avec un gouvernement palestinien d’union avec des terroristes du Hamas  |  Grande-Bretagne : le patron du Mi5 prévient que le danger terroriste va exploser en intensité  |  Catalogne : 691 entreprises ont délocalisé leur siège social  |  Projet d’attentat par des terroristes ultra-droite: Mélenchon, Castaner et ds mosquées étaient visés selon LCI  |  10 activistes d’extrême droite qui préparaient une attaque arrêtés par la police  |  Effet Trump: la bourse franchit les 23000 points pour la 1ere fois de ses 121 années d’existence  |  Trump : « on m’a demandé si Hillary Clinton se présentera en 2020. J’ai répondu : ‘j’espère que oui !’  |  Daphne Caruana Galizia, qui a révélé les Panama Papers, a été tuée par une bombe plantée près de sa voiture  |  [16/10/2017] Israël va construire 1600 logements dans la partie Est de la capitale Jérusalem  |  Rare: Israël a procédé à des frappes aériennes en Syrie près de Damas – la Russie était prevenue  |  Catalogne : le président indépendantiste recule et propose de discuter avec Madrid dans 2 mois  |  Gaza : en réponse aux tirs de roquette, Israël a bombardé des positions terroristes du Hamas pendant la nuit  |  Somalie : l’attentat de la religion de la paix et de la tolérance a fait 231 morts et 275 blessés  |  Pendant la nuit, l’armée israélienne a arrêté 12 colons arabes en Judée, recherchés pour terrorisme  |  [15/10/2017] Prédateur sexuel Harvey Weinstein : la gauche contre-attaque et « ressort » une affaire contre Trump  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Ftouh Souhail le 15 août 2011

 

La justice américaine a autorisé deux Américains à poursuivre l'ancien secrétaire à la Défense Donald Rumsfeld, pour torture pendant leur détention en Irak par l'armée américaine.
 
Nathan Ertell et Donald Vance avaient été arrêtés par l'armée américaine en 2006, ils auraient été victimes, prétendent-ils, de violences, de privation de sommeil, et auraient eu à supporter des conditions extrêmes, notamment par des expositions répétées à des lumières ou des bruits puissants, censés perturber le rythme biologique.
 
Ils étaient employés d'une société de sécurité irakienne privée, la Shield Group Securit.
 
Le FBI, qui enquêtait sur des faits de corruption et de trafic d’armes, avait obtenu leur coopération, mais à force, le FBI s’était convaincu que tous deux étaient en fait des comploteurs.
 
Les deux plaignants ont été arrêtés, placés au secret au camp Cropper, situé près de l'aéroport de Bagdad. Nathan Ertell a finalement été relâché six semaines plus tard, et Donald Vance au bout de trois mois, sans qu'aucune charge n'ait été retenue contre eux.
  
Encore une fois, Donald Rumsfeld se trouve la victime de l’usage cynique de la rhétorique du dogme des Droits de l’Homme.
 
Membre fondateur du think tank néo-conservateur « Project for the New American Century » ancien pilote de l'US Navy, Rumsfeld est un important stratège militaire, surtout dans le contexte de « la guerre anti-terroriste ».
 
En 2001, c'est sur les conseils de Dick Cheney, nouveau vice-président et ami, que Rumsfeld est nommé à la tête du Pentagone.
 
Rumsfeld a procédé à la modernisation de l'outil de défense. Il arrive avec un projet de modernisation des forces armées en misant sur les technologies de pointe. Les attentats du 11 septembre 2001 font de lui l'homme de la guerre en Afghanistan, chargé d'organiser l'offensive générale contre le terrorisme.
 
C'est également dans le cadre de l'après 11 septembre, que l'ancien Secrétaire Américain à la Défense avait autorisé la CIA et les militaires américains, à avoir recours à des techniques d'interrogatoire musclées.
 
Le scandale de la torture présumée à la prison d'Abou Ghraib le met sur la sellette. Dans ce cadre, cinq plaintes pour mauvais traitements et tortures ont été déposées contre lui. Deux l'ont été en Allemagne et n'ont pas abouti, ni celles déposées en Argentine et en Suède. Une autre, déposée aux États-Unis par un groupe de prisonniers ou d'anciens prisonniers des centres de détention d'Abou Ghraib et de Guantanamo n'a pas abouti au motif que les plaignants n'étaient pas de nationalité américaine.
 
Le 25 octobre 2007, la dernière plainte a été déposée contre lui auprès du Parquet de Paris par quatre associations qui se réclament de la défense des Droits de l'Homme (la Fédération internationale des droits de l'homme, la Ligue française pour les droits de l'homme et du citoyen, le Center for constitutional rights, le European center for constitutional and human rights) alors qu'il était à Paris, invité d'honneur de la revue Foreign Policy, au Cercle de l’Union Interalliée.
 
Jusqu’ici aucune preuve n’a été apportée que Mr Rumsfeld aurait légalisé la torture sur des suspects de terrorisme.
 
Comme d’habitude dans ce genre de cas, les juridictions sont instrumentalisées à des fins politiques ou partisanes. Le terrorisme risque donc d'envoyer des hauts responsables américains et des généraux devant des tribunaux tandis que les terroristes, eux, sont impunis !
 
Reproduction autorisée avec la mention suivante et le lien ci dessous :
© Ftouh Souhail pour www.Dreuz.info
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz