FLASH
[17/10/2017] Israël refuse tout dialogue avec un gouvernement palestinien d’union avec des terroristes du Hamas  |  Grande-Bretagne : le patron du Mi5 prévient que le danger terroriste va exploser en intensité  |  Catalogne : 691 entreprises ont délocalisé leur siège social  |  Projet d’attentat par des terroristes ultra-droite: Mélenchon, Castaner et ds mosquées étaient visés selon LCI  |  10 activistes d’extrême droite qui préparaient une attaque arrêtés par la police  |  Effet Trump: la bourse franchit les 23000 points pour la 1ere fois de ses 121 années d’existence  |  Trump : « on m’a demandé si Hillary Clinton se présentera en 2020. J’ai répondu : ‘j’espère que oui !’  |  Daphne Caruana Galizia, qui a révélé les Panama Papers, a été tuée par une bombe plantée près de sa voiture  |  [16/10/2017] Israël va construire 1600 logements dans la partie Est de la capitale Jérusalem  |  Rare: Israël a procédé à des frappes aériennes en Syrie près de Damas – la Russie était prevenue  |  Catalogne : le président indépendantiste recule et propose de discuter avec Madrid dans 2 mois  |  Gaza : en réponse aux tirs de roquette, Israël a bombardé des positions terroristes du Hamas pendant la nuit  |  Somalie : l’attentat de la religion de la paix et de la tolérance a fait 231 morts et 275 blessés  |  Pendant la nuit, l’armée israélienne a arrêté 12 colons arabes en Judée, recherchés pour terrorisme  |  [15/10/2017] Prédateur sexuel Harvey Weinstein : la gauche contre-attaque et « ressort » une affaire contre Trump  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Ivan Rioufol le 29 août 2011
L'Université d'été de la Rochelle ne mérite pas son nom : les socialistes s'y sont comportés, ce week-end, comme dans une cours de récréation, ressortant les crocs en jambes et les coups bas avant de poser ensemble, hypocritement, pour la photo de classe. Cette pratique serait somme toute anecdotique si les débats eux-mêmes avaient été à la hauteur des enjeux imposés par les crises, et singulièrement celle de l'endettement des Etats. Or rien n'est ressorti de ces simulacres de réflexions, sinon les habituels mots creux et formules vagues qui sont répétés en boucle depuis des décennies. La démonstration de cette platitude a été apportée par Harlem Désir, secrétaire général intérimaire du PS, qui a replongé dans la facilité de l'antisarkozysme, cette ficelle pour ne rien proposer, et par Manuel Valls, qui paye, lui, son authentique réformisme par une marginalité qui le rend inaudible. Ce manque de sérieux de la plupart des candidats augure mal de l'intérêt et donc du succès des primaires.
 
Ce qui saute aux yeux est le peu d'envergure des prétendants, comparé aux défis qui forcent à repenser totalement la place de l'Etat, de la nation, du peuple, du citoyen, afin de corriger en urgence la faillite de l'Etat providence et l'affaiblissement de l'Etat nation. Ni le clientélisme "socialo" de Martine Aubry, ni l'art de l'esquive de François Hollande, ni la pugnacité brouillonne de Ségolène Royal ne peuvent être des réponses pour sortir la France des Trente calamiteuses, ce bilan laissé par la pensée progressiste qui n'a toujours pas entamé son autocritique. Le désarroi que l'on devine chez ces candidats, qui se réfugient dans le conservatisme et le flou, est un désarroi qui risque d'envahir plus généralement l'opinion. Cette faiblesse reste une chance pour la droite, qui devient (au royaume des aveugles, les borgnes sont rois) le parti des réformes et de la modernité. Mais saura-t-elle, elle-même, être à la hauteur des attentes des Français ?
 
Je participerai, ce lundi, à l'émission C dans l'Air sur France 5 (17h 45- 19h, rediffusion en soirée).
Je participerai, mardi, à un débat sur LCI (10h-11h), puis à On refait le monde, sur RTL (19h15-20h)
 
©Ivan Rioufol
 
L’article original peut être consulté sur le blog d’Ivan Rioufol
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz