FLASH
[15/07/2018] Depuis samedi matin, les terroristes ont tiré plus de 200 roquettes sur les citoyens israéliens. Et aucun gros titre pour dénoncer ça ?  |  [14/07/2018] Tsahal a frappé des douzaines de cibles du #Hamas à la suite des attaques terroristes de roquette contre non pas l’armée mais des civils en #Israël  |  Eric Ciotti a qualifié Emmanuel Macron d' »adolescent immature » atteint d’un « sentiment de surpuissance ». Ça dit quoi sur les français qui ont choisi d’élire un ado immature ?  |  #Syrie L’État islamique affirme que des engins explosifs ont explosé à la base de Hay’at Tahrir Al-Sham à Sarmada- #Idlib  |  #Tsahal vient de cibler 1 zone derrière l’Université Al Quds au nord de #Gaza avec un missile en réponse à une agression du Hamas  |  #Gaza: 2 Palestiniens modérément blessés par 1 roquette artisanale tirée depuis Gaza et retombée sur Gaza dans le quartier d’Al-Nasser à Rafah. Boom!!!  |  #Bastille night was very quite in #Paris area: 237 jailed, 183 arrests for questioning, 134 vehicles burned. 5 police officers, 4 firemen injured. 1 supermarket looted. Immigration brings a lot of good things  |  La nuit du 13 juillet a été normalement calme en région parisienne: 237 interpellations, 183 GAV, 134 véhicules incendiés. 4 policiers, 4 pompiers et 1 gendarme blessés. 1 Franprix pillé  |  « Après ma nuit blanche à cause des tirs de roquettes des islamistes de Gaza superbement occultés par les médias, l’alerte rouge continue chez moi au sud d’Israël. C’est ça, une religion de paix et d’amour ? »  |  Purge de #Twitter: Les journalistes et gauchistes s’attendaient à ce que Trump perde des millions de followers, il en a perdu 340 000. Obama en a perdu 3 millions, mais là les gauchistes ont regardé ailleurs  |  Pour la 1ère fois depuis 2014, 1 missile antichar guidé a été tiré sur les forces israéliennes à l’est de Khan Younis. Des chars israéliens ont tiré sur 1 maison d’où le missile a été lancé. Plusieurs victimes parmi les terroristes  |  Fin du suspens: Le Sénat confirmera la nomination du juge Kavanaugh à la Cour suprême le 1er octobre – prudemment avant les élections de mi-mandat  |  Les Arabes rapportent que des avions de combat israéliens bombardent des cibles terroristes du Hamas dans le centre de Gaza en réponse aux attaques terroristes d’aujourd’hui le long de la clôture de la frontière de sécurité. Des alertes rouge retentissent dans le sud d’Israël  |  [13/07/2018] De plus en plus à gauche, les Démocrates ont demandé que les fonds du Congrès soient utilisés pour fournir gratuitement des tampons d’hygiène féminine. Ils en ont reçu 500 par la poste !  |  Les médias obsédés par la haine de Trump ne vous ont pas dit que Trump passe en revue les troupes avec la reine Elizabeth II à Windsor, l’une des rares, sinon la seule fois en plus de 70 ans, qu’elle l’a fait avec un chef d’État? Étrange, leur métier n’est pas d’informer?  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 30 août 2011

Les Nations Unies et les soi-disant organisations des droits de l’homme « sont devenues des harceleurs et une parodie grotesque des principes qu’elles disent défendre.  Elles critiquent les nations libres et protègent les tyrans.  Elles dénoncent l’Amérique et Israël, qui sont des nations libres, et n’ont rien à redire des nations qui ne sont pas libres.  Leur hypocrisie est presque comique. Leur force morale ne vaut plus rien. »
 
Si ces paroles de vérité et de bon sens avaient été prononcées par Tzipi Livni, les médias israéliens auraient applaudi des deux mains.  Mais comme elles ont été prononcées par Glenn Beck lors de son événement « Restaurer le Courage », on nous explique qu’elles sont démentielles et qu’elles constituent un obstacle à la paix. 
 
L’organisation américaine « Media Matters for America, » dont le but officiel est de « lutter contre la désinformation de droite dans les médias américains » ne cesse de s’en prendre à Glenn Beck.  L’un des principaux donateurs de Media Matters est George Soros, qui finance aussi J-Street.  C’est entre autres à cause de Media Matters que le programme de Glenn Beck sur Fox News a été annulé.
 
Aux États-Unis, les médias tentent de faire taire Glenn Beck. En Israël, la plupart des journalistes essaient de le présenter comme un fou qu’il ne faut pas écouter.
 
Par exemple, Jonathan Lis du journal Haaretz a qualifié de « cirque » l’événement de Glenn Beck à Jérusalem, et a traité avec dérision le fait que Beck ait honoré Rami Lévy ainsi que le Maire d’Itamar. 
 
Rami Lévy a été honoré parce que son nouveau supermarché dans le Goush Etzion est un exemple de coexistence entre Juifs et Arabes, parce qu’il aide les orphelins de la famille Fogel, et qu’il donne de la nourriture gratuitement aux Arabes pendant le Ramadan. 
 
Le Maire d’Itamar, quant à lui, a été honoré parce que c’est dans son village que la famille Fogel a été sauvagement massacrée. Mais comme le modèle de générosité et de coexistence de Rami Lévy, et comme la tragédie de la famille Fogel se passent au-delà de la « ligne verte, » Haaretz se doit de les traiter avec dédain.
 
Quant à Tal Schneider du journal Globes, il a qualifié Beck d’ « extrémiste » parce que Beck s’oppose à la création d’un État palestinien et à la division de Jérusalem, et parce qu’il accuse l’Islam radical d’attiser les conflits dans le monde. La plupart des Israéliens sont contre la division de Jérusalem. Sont-ils également « extrémistes » ? Et Samuel Huntington fut-il extrémiste pour avoir écrit que « Les frontières de l’Islam sont sanguinaires » ?
 
Jonathan Lis et Tal Schneider ont utilisé plus ou moins les mêmes mots pour dénigrer Glenn Beck. 
 
Pour Lis, « un public israélien ne se reconnaîtrait pas dans le discours de Beck. » Quant à Schneider, il écrit que « Les Israéliens, même ceux d’entre eux qui sont de droite, n’aiment pas les messages extrémistes d’un Chrétien étranger. » Mais ce que Lis et Schneider entendent par « Israélien », c’est la minorité qu’ils représentent, à savoir une population de gauche, urbaine et laïque. Or beaucoup d’Israéliens se reconnaissent dans le discours de Glenn Beck. Quant à Tal Scheider, il n’a rien contre les messages extrémistes du Chrétien Jimmy Carter.
 
Beck a bien sûr plus d’autres ennemis en Israël. La liste inclut des gens aussi différents que le Rav Eliashiv (le leader reconnu du Judaïsme ultra-orthodoxe lithuanien) et Yariv Oppenheimer (le directeur de « Shalom Archav »).  Mais Beck a aussi des soutiens respectables, comme le Rav Shlomo Riskin qui a déclaré en substance, en ouvrant l’événement « Restaurer le Courage », que le Sionisme est la manifestation de la promesse de Dieu au peuple juif et que nous devons être reconnaissants à Glenn Beck pour proclamer cette vérité haut et fort parmi les nations.
 
Tant le Rav Eliashiv que Yariv Oppenheimer ne supportent pas Glenn Beck parce qu’ils ne croient pas, et parce qu’ils ne veulent pas entendre, que le Sionisme a une signification religieuse. Pour le Rav Eliashiv, le Sionisme est une révolte contre la volonté divine.  Pour Oppenheimer, le Sionisme n’est légitime que s’il est vidé de tout contenu religieux.
 
Car voici ce que Glenn Beck a déclaré lors de son événement à Jérusalem : « Mes amis israéliens, j’ai un message pour vous. Vous ne devez pas perdre espoir. Vous ne devez pas perdre confiance. Vous devez rester courageux. Et votre courage doit découler du fait que c’est Dieu qui vous a amenés dans ce pays. Israël n’existe pas grâce à Balfour ou à Truman. Israël existe parce que le Dieu d’Abraham tient ses promesses ».
 
Mise à part la référence à Balfour et à Truman, c’est ce que dit Rachi dans son commentaire du premier verset de la Torah : que lorsque les nations diront que les Juifs ont volé la Terre d’Israël, leur seule réponse valable est que Dieu a créé le monde et qu’il a décidé de donner la Terre d’Israël au Peuple d’Israël. C’est parce que Beck a dit cela que les gens qui rejettent la foi juive sont furieux contre lui.
 
« Condamnez-moi, attaquez-moi » a dit Beck dans son discours à Jérusalem. « Je soutiens Israël. » Il faut du courage pour prononcer ces mots, et Beck a payé un prix pour son courage. Et soutenir Beck, en Israël, a également un prix. C’est pourquoi tant de journalistes et universitaires israéliens ont publiquement pris leurs distances vis-à-vis de Glenn Beck, par souci pour leur réputation, pour leur vie sociale, et pour leur carrière. Je ne les juge pas, mais je veux que tout le monde le sache : Je soutiens Glenn Beck. 
 
Reproduction autorisée avec la mention suivante et le lien ci dessous :
© Emmanuel Navon (navon.com) pour www.Dreuz.info
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz