FLASH
[20/08/2018] Tsahal à arrêté 11 islamistes palestiniens à Hebron et à Jérusalem lors de raids pour rechercher des terroristes  |  Le prix de la vie selon la justice française : Le migrant illégal de 19 ans qui a poignardé 4 personnes à Périgueux lundi 13 août n’a été condamné qu’à 3 ans de prison ferme  |  Paris : Une policière porte secours à des passagers après un accident mortel qu’ils ont provoqué, dans le 19e, et se fait violemment frapper par le passager rescapé!  |  Le chef de la police municipale de Villevaudé, en Seine-et-Marne, a été violemment agressé dimanche à son domicile par « plusieurs personnes » qui l’ont roué de coup  |  Barcelone attentat islamique : Un homme armé d’un couteau a tenté d’attaquer des policiers en hurlant Allahou Akbar (Allah est le plus grand)  |  Saint-Paul-Trois-Châteaux (26) : un homme de 45 ans tué de 9 coups de couteau, un autre homme blessé, suspect appréhendé, motif inconnu  |  Marseille : encore un adolescent de 16 ans poignardé pour un mauvais regard  |  Tsahal a ouvert le feu sur un terroriste musulman qui a tiré dans leur direction dans le nord de Gaza. Aucun blessé parmi les troupes israéliennes n’a été signalé  |  Un terroriste musulman a tiré des coups de feu sur l’ambassade des États-Unis à Ankara. La police a déclenché une chasse à l’homme et recherche un véhicule blanc suspect  |  [17/08/2018] Jérusalem : attentat au couteau, un policier blessé par un terroriste musulman palestinien, qui a été neutralisé  |  Dreuz lance un appel aux lecteurs: aidez-nous à passer au crible pendant 24 h les Fake News des radios du service public français  |  Laurent Ruquier défend son ami Gilbert Rozon, accusé d’agressions sexuelles: « Il n’a tué personne » (non, il a juste violé plusieurs femmes)  |  Suisse : à Genève 5 jeunes femmes sauvagement tabassées, 2 blessées graves, par « des Maghrébins de cités venus de France »  |  Automobiliste tué par balle à Paris: le policier mis en examen et interdit d’exercer  |  Une ex-esclave sexuelle yézidi aurait fui l’Allemagne après y avoir revu son bourreau, infiltré parmi les réfugiés  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 12 septembre 2011

Déjà condamné à 14 mois de prison avec sursis, et un an d’inéligibilité pour avoir « alors qu’il était investi, dira le tribunal, d’un mandat électif public, trompé la confiance du peuple souverain », dans une affaire qui montre combien ce personnage se considère au dessus des lois et jusqu’où il peut pousser le mensonge : « Il est regrettable que (…) M. Juppé n’ait pas appliqué à son propre parti les règles qu’il avait votées au parlement. Il est également regrettable que M. Juppé, dont les qualités intellectuelles sont unanimement reconnues, n’ait pas cru devoir assumer devant la justice l’ensemble de ses responsabilités pénales et ait maintenu la négation de faits avérés. »
 
Egalement épinglé, neuf ans plus tôt, pour avoir donné l’ordre de diminuer le loyer de l’appartement, propriété de la collectivité, illégalement occupé par son fils.
 
Egalement jugé coupable d’avoir fait payer par les contribuables des travaux de plusieurs millions dans son appartement, délit pénal dont il sera affranchi en rendant les clefs de l’appartement en question.
 
Alain Juppé, donc, a trouvé un poste de Ministre des affaires étrangères (c’est un poste ou le casier judiciaire et la moralité du candidat ne sont pas du tout importants).  
 
Ce qui n’avait pas empêché la police de le convoquer, en mai 2007, soit deux ans après avoir purgé sa première peine, pour l’entendre dans le cadre de nouvelles révélations sur l’affaire des emplois fictifs de la Mairie de Paris. L’audition du « simple témoin » Juppé par la brigade financière avait duré quatre heures…
 
En juillet dernier, la justice a exigé sa présence à la barre, pour l’instant en temps que « simple témoin », dans le procès des emplois fictifs impliquant Jacques Chirac, qui pour l’instant sucre les fraises.
 
Alain Juppé, toujours aussi respectueux des lois qu’en 2004, avait refusé, dans un courrier du 21 juillet, de se rendre à la convocation du juge.
 
Le tribunal a élevé le ton, et a obtenu du Conseil des ministres l’autorisation d’entendre le « simple témoin » Juppé. Ce dernier est contraint de se rendre, jeudi 15 septembre à 15 heures, à la convocation de la 11e chambre correctionnelle de Paris.
 
On susurre qu’à la prison de la Santé, les prisonniers ont préparé une banderole sur laquelle est écrit : « le meilleur d’entre nous ».
 
Reproduction vivement encouragée, avec la mention suivante et le lien ci dessous :
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info
 
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/09/06/97001-20110906FILWWW00587-chirac-juppe-temoignera-le-1509.php
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz