FLASH
[18/10/2017] France : 54% des condamnés pour jihad en 2014 auront purgé leur peine et seront libres en 2020 de faire devinez quoi!  |  Israël élu à la tête du COPUOS, le comité pour un usage pacifique de l’espace de l’ONU  |  JP Grumberg: Proverbe Yiddish pour les gens de gauche : ce que tu ne vois pas avec tes yeux, ne l’invente pas avec ta bouche  |  Israël attentat : un colon arabe palestinien a foncé sur des soldats israéliens avec un couteau à Gush Etzion. Terroriste blessé  |  Les constructions juives en Judée Samarie reçoivent une couverture média mondiale. L’abandon mondial du nationalisme Kurde, rien  |  Perquisition au siège du MoDem dans le cadre de l’enquête sur les emplois fictifs des assistants parlementaires européens  |  [17/10/2017] Israël refuse tout dialogue avec un gouvernement palestinien d’union avec des terroristes du Hamas  |  Grande-Bretagne : le patron du Mi5 prévient que le danger terroriste va exploser en intensité  |  Catalogne : 691 entreprises ont délocalisé leur siège social  |  Projet d’attentat par des terroristes ultra-droite: Mélenchon, Castaner et ds mosquées étaient visés selon LCI  |  10 activistes d’extrême droite qui préparaient une attaque arrêtés par la police  |  Effet Trump: la bourse franchit les 23000 points pour la 1ere fois de ses 121 années d’existence  |  Trump : « on m’a demandé si Hillary Clinton se présentera en 2020. J’ai répondu : ‘j’espère que oui !’  |  Daphne Caruana Galizia, qui a révélé les Panama Papers, a été tuée par une bombe plantée près de sa voiture  |  [16/10/2017] Israël va construire 1600 logements dans la partie Est de la capitale Jérusalem  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Ftouh Souhail le 22 septembre 2011

La frontière algéro-tunisienne est devenue un nouveau théâtre de trafic d'armes où la présence d’Al-Qaida ne cesse de se renforcer. 
 
Des soldats tunisiens ont abattu hier mercredi 21 septembre plusieurs hommes armés d’Al-Qaida, lors d'affrontements près de la frontière avec l'Algérie, a annoncé un porte-parole du Ministère de la Défense à Tunis.
 
Des véhicules équipés de canons antiaériens ont été utilisés contre les hélicoptères de l'armée tunisienne, a-t-il indiqué.
 
Les terroristes ont ouvert le feu contre l'hélicoptère, mais aucune perte n'a été enregistrée côté tunisien, a précisé le Ministère de la Défense.
 
« Des hélicoptères ont détruit sept des neuf véhicules localisés par une patrouille aérienne de l'armée, au niveau de la ville de Bir Znigra », a déclaré le porte-parole. « Plusieurs hommes en armes ont été tués »
 
Ces raids sont une première, en Tunisie. L'état-major a averti qu’ils se poursuivront si nécessaire.
 
Les combats ont eu lieu dans une zone rocailleuse accessible uniquement par voie aérienne, après que le convoi avait été repéré par une patrouille aérienne de l'armée tunisienne.
 
Bir Znigra se trouve à 20 km de la frontière algérienne. Les frontières entre la Tunisie et l’Algérie sont sous haute surveillance. L'aviation tunisienne a pilonné, mercredi soir, les repères d’Al-Qaida.
  
Des incursions suspectes se seraient produites également dans la région de Kasserine, ainsi que près de Tozeur. Mardi 21 juin 2011, quatre individus ont été surpris à proximité du poste frontière de Tamerza et se sont enfuis en direction de l'Algérie. Selon un communiqué officiel, il s’agissait d’intrus soupçonnés de préparer une attaque contre le poste frontière.
 
En mai dernier, des hommes soupçonnés d'appartenir à Aqmi (al-Qaïda au Maghreb islamique), ont tué un colonel et un soldat tunisien à Rouhia (dans la région de Kasserine), à quelques dizaines de kilomètres de la frontière.
 
Mi-mai à Nekrif dans la région de Tataouine, un Algérien et un Libyen suspectés d'être des hommes d'Aqmi ont été arrêtés. Les douanes ont saisi des armes.
 
Algériens et Tunisiens sont de plus en plus inquiets de l’intensification des activités terroristes sur la frontière, à l'extrême sud des deux pays. Selon une source algérienne, les Algériens sont en alerte rouge, dans cette zone frontalière avec la Tunisie et la Libye. Un rapporteur de l’Onu avertissait récemment Tunis du risque d'une utilisation de son territoire pour des activités terroristes transfrontalières.
 
Les groupes salafistes de la région profitent de l’effondrement du régime tunisien pour avancer. Al Qaeda au Maghreb islamique est installé dans le sud tunisien pour recruter des agents, et il utilise ce terrain comme zone de guerre. Cette région est sur le point de devenir un califat alqaïdique. 
 
Al-Qaida veut créer un « Afghanistan nord africain ». Il a réussi à séduire un grand nombres de jeunes à cette fin. Les salafistes tirent ainsi parti du laxisme consternant des nouvelles autorités en Tunisie.
 
Il faut rappeler qu’Al-Qaïda a soutenu la vague de contestation qui s’est terminée par la chute du régime de Ben Ali en janvier dernier. Abou Moussab Abel Wadoud, le leader d’Al-Qaïda au Maghreb islamique avait appelé, dans une vidéo diffusée sur Internet, les manifestants tunisiens à la lutte armée afin de renverser Ben Ali.
 
Reproduction vivement encouragée, avec la mention suivante et le lien ci dessous :
© Ftouh Souhail pour www.Dreuz.info
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz