FLASH
[14/08/2018] Est-ce vraiment ça, la mission de service public de France Info: parler de tous les livres anti-Trump qui paraissent, et silence total sur les livres pro-Trump ?  |  [13/08/2018] Migrants délinquants : le port de Sète veut bien accueillir l’Aquarius, qui est de nouveau à la recherche d’un port d’accueil pour débarquer des illégaux  |  La branche d’Al-Qaeda à Gaza a publié une vidéo de ses attaques à la roquette sur les communautés civiles israéliennes au cours de la dernière semaine  |  Mons-en-Baroeul (France): une voiture a terminé sa course dans le hall d’une mosquée. Accident ou intention, le mobile n’est pas encore clair  |  La monnaie turque plonge, Trump a réussi en 1 mois ce que l’Europe n’arrive pas à faire depuis 10 ans  |  Israël a confisqué des dizaines de milliers de ballons qui étaient destinés à Gaza par crainte qu’ils soient utilisés comme bombes incendiaires  |  [11/08/2018] Des drones israéliens ont ciblé des terroristes musulmans qui lançaient des bombes incendiaires depuis le nord de Gaza. Plusieurs incendies ont éclaté aujourd’hui dans des villes israéliennes près de la frontière  |  Egypte : 1 terroriste musulman a été empêché de s’approcher d’une église quand il a voulu faire exploser son gilet d’explosifs. Il a fait boum, personne d’autre n’a été atteint  |  Trump a autorisé le doublement des tarifs douaniers pour l’importation d’acier et d’aluminium depuis la Turquie. Conséquence, la livre turque s’écroule  |  Effet Trump : les bons chiffres de l’emploi des Africains et des Hispaniques se confirment : ce sont les meilleurs de l’histoire des Etats-Unis  |  Etat-Unis : des centaines de Bikers se sont déplacés à Bedminster pour saluer le président Trump  |  Hérault : Il poignarde un homme et plonge dans le fleuve pour échapper à la police  |  Brigitte Bardot explose Nicolas Hulot : « c’est un trouillard et il ne sert à rien »  |  Pays-Bas : victime d’un viol collectif par des musulmans, une élue du PVV se suicide  |  Paris : 2 motards de la police et 1 voiture de patrouille percutés par des « jeunes » qui faisaient un rodéo à moto dans les rues  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Ftouh Souhail le 5 octobre 2011

 
Les pays occidentaux ont échoué, mardi, à faire passer, au Conseil de sécurité de l'ONU, une résolution afin de condamner la répression du régime syrien. Les quinze pays membres du Conseil de sécurité tenaient mardi des discussions de dernière minute sur la Syrie, sans pouvoir voter une résolution condamnant le régime au sujet de la répression sanglante des manifestations.
 
La Russie et la Chine ont opposé leur veto au projet de résolution des Occidentaux. Autrement dit, la Russie et la Chine acceptent que Bashar al-Assad continue à tuer des centaines, voire des milliers de vies humaines. Le texte, rédigé par la France en coopération avec l'Allemagne, la Grande-Bretagne et le Portugal, laissait la porte ouverte à des sanctions si le régime de Bashar al-Assad poursuivait dans cette voie criminelle.
 
Les Etats-Unis sont « furieux » de l'échec d'une résolution du Conseil de sécurité qui condamnait le régime syrien, après les vétos russes et chinois, a indiqué l'ambassadrice américaine à l'ONU Susan Rice.
 
L'ambassadeur israélien à l'Onu, Ron Prossor, fulmine contre le veto opposé par la Chine et la Russie, refusant de menacer Damas de sanctions pour la répression sanglante des manifestations pro-démocratiques. « Le manque de perspicacité du Conseil de sécurité est comparable à celui de l’opticien Bashar al-Assad, qui assassine son peuple jour après jour », a-t-il fustigé. 
 
La Russie considère comme « inacceptable » la dernière version du projet de résolution, malgré le retrait d'une référence directe à des sanctions, a indiqué mardi un responsable russe. « Le texte que les Occidentaux ont mis au vote est évidemment inacceptable pour nous », a déclaré le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Guennadi Gatilov.
 
Dans un dernier projet de résolution, la Grande-Bretagne, la France, l'Allemagne et le Portugal avaient pourtant parlé de « mesures ciblées » plutôt que de « sanctions », afin de rallier les autres pays du Conseil de sécurité. Mai rien n’y fit. Assad continue à massacrer son peuple comme si de rien n'était.
 
La Syrie a également refusé l’accès à son territoire à une mission de l’ONU chargée de la défense des droits de l’homme, qui voulait enquêter sur la répression, qui aurait fait des milliers de morts. Les organisations de défense des droits de l’homme ont signalé récemment que le nombre de manifestants tués par les forces de sécurité au cours des deux derniers mois et demi a dépassé les deux mille sept cent civils, femmes et enfants compris. Plusieurs organisations réclament un procès Goldstone sur la Syrie.
 
Le président Assad a promis le pire en cas d’intervention militaire en Syrie.
 
Selon le site d’information tunisien Globalnet.tn, Assad aurait déclaré au ministre turc des Affaires étrangères, Ahmet Davutoglu, lors d’une rencontre à Damas il y a deux mois :
 
« Les puissances mondiales savent pertinemment qu’à la première balle qui s’abat sur la Syrie, pour quelle que raison que ce soit, six heures après, j’aurais embrasé le Moyen-Orient, fait chuter des régimes, semé le désordre, et allumé le feu aux puits de pétrole du Golfe, et je pourrais fermer les détroits mondiaux ».
 
La Syrie frappera Israël et « mettra à feu » le Moyen-Orient, si les forces étrangères choisissent de lancer une frappe militaire contre le pays, a déclaré le président syrien. Assad a ajouté que la Syrie n'hésiterai pas à frapper les grandes villes israéliennes en cas d'attaque (autrement dit, si l'OTAN tente de sauver de la mort les civils syriens, c’est Israël, les juifs, qui payeront).
 
De son coté, L'Union européenne a durci le 23 septembre 2011 ses sanctions contre la Syrie. Tout nouvel investissement dans le secteur pétrolier est désormais interdit. Le texte confirme aussi l’interdiction de fournir des pièces et billets de banque syriens à la Banque centrale de Syrie. Il s’agit déjà du septième train de sanctions à l’encontre du régime de Bashar al-Assad.
 
La Suisse a également décidé de renforcer ses sanctions contre la Syrie le mois dernier. Sont désormais interdits l'importation, l'achat et le transport de pétrole et de produits pétroliers syriens.
 
Reproduction vivement encouragée, avec la mention suivante et le lien ci dessous :
© Ftouh Souhail pour www.Dreuz.info
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz