FLASH
[21/10/2017] Tchéquie : Libéraux populistes (Babis) 30,7%, Extrême droite SPD 11%, Conservateurs ODS 10,6%  |  Élections tchèques : le milliardaire populiste anti-migrants Babis largement devant  |  Trump va rendre publiques les archives sur la mort de Kennedy – la CIA veut les garder secrètes 20 ans de plus  |  Espagne : le gouvernement prévoit la destitution du président catalan Puigdemont dans les 6 mois  |  Espagne : Le gouvernement suspend l’autonomie de la Catalogne (application article 155)  |  L’Assemblée a voté la suppression de la taxe d’habitation pour 80% des ménages d’ici 2020 : ça va coûter très cher aux Français  |  Israël a tiré sur les positions de l’artillerie syrienne après 5 roquettes tirées sur le Golan  |  Elus du personnel : leur nombre devrait baisser nettement dans les grandes entreprises (enfin)  |  Egypte : 58 policiers tués lors d’un attentat de l’organisation Hasm à Giza au sud du Caire  |  #Allemagne : plusieurs personnes ont été blessées dans une attaque de couteau à Munich  |  Règlement de compte hier soir à Marseille. 2 individus armés (fusil à pompe) ont tué un homme à la Bricarde  |  Pendant la nuit, 2 roquettes tirées depuis la Syrie ont atteint le Golan – pas de blessé  |  [20/10/2017] #Pologne : 8 blessés dans une attaque au couteau dans le centre commercial VIVO à Stalowa Wola  |  Une ex-assistante parlementaire porte plainte contre le député LREM Christophe Arend pour harcèlement et agression sexuelle  |  Une ex-salafiste porte plainte contre Tariq Ramadan pour “viol, agression sexuelle et harcèlement”  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 8 octobre 2011

Un groupe d'islamistes radicaux a fait une violente irruption mercredi dans la faculté de lettres de Sousse, à 150km de Tunis, pour tenter d'imposer l'inscription d'étudiantes portant le niqab, a rapporté jeudi la radio Jawhara FM.
 
Le doyen de l'établissement, Moncef Ben Abdeljelil, a déclaré que « quatre islamistes munis de bombes de gaz, d'épées et de couteaux (avaient) pénétré dans l'enceinte de la faculté en menaçant de l'égorger ». 
 
Ayant constaté que le bureau du doyen était fermé, ils se seraient dirigés vers celui du secrétaire général, semant la panique parmi les étudiants, a relaté M. Ben Andfeljelil, ajoutant qu’ »après des palabres », les fauteurs de troubles avaient quitté la faculté sans intervention des forces de l'ordre.
 
Selon le doyen, ces incidents sont survenus après qu'il a refusé l'inscription à la faculté mardi à deux étudiantes portant le niqab, un voile recouvrant tout le corps sauf les yeux. 
 
Les deux jeunes femmes auraient « fini par comprendre qu'il n'était pas logique de suivre des cours dans cette tenue » mais une autre étudiante serait revenue à la charge, accompagnée de « deux barbus pour tenter de s'inscrire par la force ».
 
« Nous n'avons rien contre les convictions religieuses des gens mais l'enseignement universitaire a des règles civiles qu'il importe de respecter pour assurer le cours normal des études », a fait valoir le doyen.
 
Reproduction vivement encouragée, avec la mention suivante et le lien ci dessous :
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info et source citée.
 
http://www.republiquedebananes.com/2011/10/07/tunisie-incident-violent-autour-du-niqab-dans-une-universite/
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz