FLASH
[17/10/2017] Trump : « on m’a demandé si Hillary Clinton se présentera en 2020. J’ai répondu : ‘j’espère que oui !’  |  Daphne Caruana Galizia, qui a révélé les Panama Papers, a été tuée par une bombe plantée près de sa voiture  |  [16/10/2017] Israël va construire 1600 logements dans la partie Est de la capitale Jérusalem  |  Rare: Israël a procédé à des frappes aériennes en Syrie près de Damas – la Russie était prevenue  |  Catalogne : le président indépendantiste recule et propose de discuter avec Madrid dans 2 mois  |  Gaza : en réponse aux tirs de roquette, Israël a bombardé des positions terroristes du Hamas pendant la nuit  |  Somalie : l’attentat de la religion de la paix et de la tolérance a fait 231 morts et 275 blessés  |  Pendant la nuit, l’armée israélienne a arrêté 12 colons arabes en Judée, recherchés pour terrorisme  |  [15/10/2017] Prédateur sexuel Harvey Weinstein : la gauche contre-attaque et « ressort » une affaire contre Trump  |  Double attentat islamiste à Mogadishu : 230 morts  |  Israël attentat islamiste : 2 tirs de roquette du Hamas confirmés – pas de blessés  |  Israël attentat islamiste : 3 tirs de roquette du Hamas sur des civils  |  Israël attentat islamiste : tir de roquette et explosion à Sufa, un village proche de la frontière de Gaza – pas de blessés  |  Israël : alerte tir de roquette au sud suivie de rapport d’explosion à Sufa, un village proche de la frontière de Gaza  |  Sebastian Kurz prochain chancelier d’Autriche, selon les sondages de sortie d’urnes d’OE24  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 14 octobre 2011

« Et la lumière luit dans les ténèbres ; et les ténèbres ne l'ont pas comprise ».

Il serait temps de comprendre…

Michel Garroté – L’Organisation de la Coopération Islamique (anciennement Organisation de la Conférence Islamique) influence – et même dirige – depuis des décennies, des dirigeants européens qui veulent bien se laisser diriger, et, qui, pourtant, n’y étaient pas forcés, et, n’y sont toujours pas forcés. Plus grave, des ecclésiastiques catholiques – notamment français – font de même. De nos jours, on parle de ce que fut « l’Eglise sous Vichy ». Demain, on parlera de ce qu’est actuellement « l’Eglise sous le sabre ».

A ce propos, l’Observatoire de l’islamisation signale (extraits adaptés ; source en bas de page) qu’avec appels récurrents à ouvrir les frontières de l'Europe, soutien des constructions de mosquées wahhabites, description de l'islam comme une religion du respect de la personne humaine, le Vatican est une des institutions les plus en pointe dans l'entreprise de "dédiabolisation" de l'islam, suivant l'expression même de Mgr Podvin (ndmg – le bien nommé ?) appelant à ne pas "diaboliser" ce qu'il présente être comme une simple religion. Ces deux dernières années connaissent une accélération des gestes d'amitié envers le monde musulman -et notamment ses composantes les plus radicales – de la Curie romaine ne sachant plus quoi faire pour tenter d'alléger l'étau de l'islamisme éreintant les Chrétiens d'Orient(Note de Michel Garroté – C’est en se montrant ferme, qu’on calme l’islam, et non pas, en soulevant sa soutane ou en baissant son froc).

Ainsi nous avons vu successivement l'Archevêque de Milan, Mgr Tettamanzi, soutenir le projet d'une Grande mosquée dans sa ville malgré les liens del'imâm avec un islamo-terroriste. Nous avons vu lecardinal secrétaire d'Etat Tarcisio Bertone dénoncer en avril  "le manque de solidarité" de l'Union Européenne aux migrants d'Afrique du nord. En mai l'évêque Mariano Crociata, secrétaire général de la Conférence épiscopale italienne, avait annoncé que le Vatican est favorable à la construction de nouvelles mosquées en Europe. Un mois plus tard, les évêques européens se sont réunis avec les musulmans européens à Turin (le cardinal Tauran était présent) pour proclamer la nécessité d’une "inculturation progressive de l'islam en Europe" (???).

Mgr Podvinprésidant la conférence des évêques de Francea déclaré sur Europe 1   en avril qu'il ne faut pas "diaboliser l'islam" tout en justifiant les prières de ruesmusulmanes vues comme le pendant des processions catholiques, qui elles sont pourtant historiques (ndmg – rarissimes) et se déroulant avec autorisation préfectorale. On se souvient aussi du colloque sur la laïcité et l'islam du parti socialiste français en décembre 2010 qui n'a suscité aucune réaction de l'Eglise de France, alors que nos évêques se sont élevés contre un colloque similaire organisé par le gouvernement français. Que l'Eglise refuse de débattre du totalitarisme islamique est un choix, mais qu'elle désire interdire à un gouvernement élu de le faire fut une chose incroyable. Le point d'orgue de la logique suicidaire de l'Eglise de France ayant été son positionnement contre l'interdiction de la burqa, se faisant une alliée objective des salafistes.

On a vuMgr Ricardafficher ses liens d'amitiés avec l'imâmTareq Oubrou, dont nous avons démontré les positions clairement islamistes, celui-ci vénérantHassan Al-Banna, fondateur des Frères Musulmans et dont l'objectif est la restauration du califat transfrontalier. De même, Mgr Barbarinà Lyon dit être ami avec le mielleux Azzedine Gacci, pourtant également membre des islamistes de l'UOIF, branche des Frères Musulmans en France, dont le mentor juridique, cheikh Al-Qaradawi, ordonne la mise à mort des apostats, des Juifs et des homosexuels tout en justifiant le viol des occidentales non voilées.

Le cardinal Jean-Louis Tauran, à la tête du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, est le plus autorisé à définir la ligne du Vatican sur ses relations avec l'islam. Dans un communiqué du 19 mai 2011 il écrivit un texte commun avec des instances religieuses jordaniennes qui commençait par une contre-vérité flagrante : "Chrétiens et musulmans partagent des valeurs fondamentales comme la sacralité de la vie, la dignité de la personne et ses droits inaliénables". Pourquoi un tel mensonge ? Le cardinal l'a répété lors d' une conférence le 20 août à l'abbaye de Belloc dans les Pyrénées Atlantiques, sur le thème : Faut-il avoir peur de l'islam ? Comme on pouvait s'y attendre, laréponse a été ‘non’ et il affirma encore que le respect de la personne humaine était une valeur partagée avec l'islam.

En juin, le Vatican a envoyé l'archevêque Edmond Farhat à Téhéran pour assister à une "conférence internationale sur la campagne mondiale contre le terrorisme". Et pourquoi pas l'envoyer discuter antisémitisme dans un mouvement nazi ? L'automne dernier, les représentants du Vatican ont effectivement rencontré des dirigeants musulmans du monde entier à Téhéran pour "un dialogue de trois jours entre les religions". Le cardinal Tauran en profita pour saluer l'Iran pour son "esprit de cordialité" et "l'amical Ahmadinejad". Dernier acte de collaboration en date, un centre "interreligieux" à Vienne nommé "Roi saoudien Abdallah Bin Abdelaziz", financé entièrement par L'Arabie Saoudite, pays qui emprisonne les Chrétiens et interdit les messes. Pour le ministre autrichien conservateur, ce nouveau centre, qui devrait être opérationnel à la mi-2012, représente une « contribution importante à la prévention et la maîtrise des conflits et à la consolidation de la paix » (Note de Michel Garroté – Nouvel Anschluss ?).

L'initiative avait suscité des critiques dans le pays. La députée du parti écologiste Alev Korun avait taxé de «mauvaise blague » le fait que justement l'Arabie Saouditeoù règne le wahhabisme qui applique strictement la charia,s'engage à promouvoir le dialogue interreligieux. Grâce à cette nouvelle plate-forme, le pays veut simplement « promouvoir le wahhabisme » et cela représente un danger pour l'Europe, a réagi Amer al-Bayati, porte-parole de l'Initiative des musulmans libéraux (ndmg – mais dans l’UE, on donne la parole aux musulmans fondamentalistes, pas aux libéraux…). Les promoteurs du projet ont tenté de convaincre du contraire. Le droit à la liberté de penser, de croyance et de religion est inscrit dans l'acte fondateur du centre, ont-ils souligné (mdr). Le Vatican s'est dit intéressé à obtenir un statut d'observateur dans le centre. Lecardinal Jean-Louis Tauran, président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, a d'ailleurs assisté à la signature de l'accord avec le royaume (saoudien) christianophobe, conclut l’Observatoire de l’islamisation.

© Michel Garroté, rédacteur en chef www.dreuz.info & sources

mgarrote56@gmail.com

http://www.islamisation.fr/


« Le Seigneur est ma lumière et mon salut »

 

Alors revenons à la lumière…

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz