FLASH
[22/09/2017] Le gouvernement Valls a minoré les dépenses de la Sécu dit la Cour des comptes-mais les politiques ne rendent pas compte de leurs actes  |  Calais (62) : les conflits entre musulmans commencent: combats entre migrants éthiopiens, irakiens et syriens  |  Ile d’Oléron: le maire ne voulait pas d’un McDonald’s mais n’avait aucun problème avec une mosquée  |  Un djihadiste originaire de Toulouse a été livré à la France par la Turquie  |  Val-de-Reuil (27) : le commissariat encerclé et bloqué par 80 musulmans turcs  |  Ville la belle immigration ! Une Allemande violée en plein jour en pleine rue à Munich par des Afghans  |  Enorme victoire diplomatique de Trump : la Chine ordonne à toutes ses banques de cesser toute relation avec Corée du Nord  |  [21/09/2017] Florian Philippot quitte le FN : « Il était temps ! Reste maintenant à changer de ligne » tweet Robert Ménard  |  [20/09/2017] Vicieux, Mélenchon l’homme du peuple voyage en Business quand ses collègues sont en éco  |  Attentat de Londres : 2 nouvelles arrestations, 4 musulmans sont actuellement interrogés  |  Vicieux, quand Obama était président, il a beaucoup critiqué Wall Street. Maintenant il y fait des conférences payées 400 000$  |  Tremblement de terre au Mexique : 160 morts  |  Israël : cette année, l’armée a saisi 385 armes illégales aux colons arabes en Judée Samarie  |  [19/09/2017] Tweet de Netanyahu: « le discours de Trump est le meilleur que j’ai entendu à l’ONU en trente ans ! »  |  Le jihadiste de l’attentat de Londres a de la famille à Noord-Brabant, aux Pays-Bas  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Ivan Rioufol le 15 octobre 2011
Arnaud Montebourg, révélation du premier tour de la primaire socialiste, veut être un « rempart contre le lepénisme ». Il assume de marcher sur les plates-bandes de Marine Le Pen pour lui chiper des voix. La lutte contre la corruption et le protectionnisme économique sont, ainsi, les thèmes qui ont permis au trublion (17,19 % des voix) de s'imposer, après trois débats, derrière François Hollande (39,17 %) et Martine Aubry (30,42 %). 
 
Les deux finalistes, qui seront départagés dimanche, ont dû lui répondre dans la dernière ligne droite. Or, cette approche décomplexée de Montebourg est aussi celle que tente de suivre l'UMP, quand elle met en avant la Droite populaire et ses propositions qui effrayent les effarouchés. Désormais, la gauche ne pourra plus y dénoncer une « lepénisation des esprits » : elle y a elle-même succombé.
 
Le mérite de Montebourg est d'avoir secoué la gauche immobile et d'avoir, comme il dit, « sorti le PS du formol ». Les 2,5 millions d'électeurs mobilisés ont apporté un écho populaire au cœur de ce parti fermé, même s'il sera à nouveau représenté à la présidentielle par un candidat ­(Hollande ou Aubry, deux ex-patrons du PS) au profil d'apparatchik. Le mince filet d'air que les primaires ont su faire passer, en dépit de débats ennuyeux et de grands thèmes évités (crise de l'État-providence, montée de l'islamisme, politique étrangère, etc.), est un premier pas que la droite devra amplifier. Les dirigeants sont tenus, en effet, par le désir des gens de reprendre leur destin en main. Les primaires ouvertes doivent d'ailleurs annoncer la généralisation des référendums et des débats de société.
 
Pour autant, le PS ne sort pas renforcé par l'exercice démocratique apparemment réussi.
 
© Ivan Rioufol, publié avec son aimable autorisation
L’article original peut être consulté sur le blog d’Ivan Rioufol
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz