FLASH
[18/10/2017] France : 54% des condamnés pour jihad en 2014 auront purgé leur peine et seront libres en 2020 de faire devinez quoi!  |  Israël élu à la tête du COPUOS, le comité pour un usage pacifique de l’espace de l’ONU  |  JP Grumberg: Proverbe Yiddish pour les gens de gauche : ce que tu ne vois pas avec tes yeux, ne l’invente pas avec ta bouche  |  Israël attentat : un colon arabe palestinien a foncé sur des soldats israéliens avec un couteau à Gush Etzion. Terroriste blessé  |  Les constructions juives en Judée Samarie reçoivent une couverture média mondiale. L’abandon mondial du nationalisme Kurde, rien  |  Perquisition au siège du MoDem dans le cadre de l’enquête sur les emplois fictifs des assistants parlementaires européens  |  [17/10/2017] Israël refuse tout dialogue avec un gouvernement palestinien d’union avec des terroristes du Hamas  |  Grande-Bretagne : le patron du Mi5 prévient que le danger terroriste va exploser en intensité  |  Catalogne : 691 entreprises ont délocalisé leur siège social  |  Projet d’attentat par des terroristes ultra-droite: Mélenchon, Castaner et ds mosquées étaient visés selon LCI  |  10 activistes d’extrême droite qui préparaient une attaque arrêtés par la police  |  Effet Trump: la bourse franchit les 23000 points pour la 1ere fois de ses 121 années d’existence  |  Trump : « on m’a demandé si Hillary Clinton se présentera en 2020. J’ai répondu : ‘j’espère que oui !’  |  Daphne Caruana Galizia, qui a révélé les Panama Papers, a été tuée par une bombe plantée près de sa voiture  |  [16/10/2017] Israël va construire 1600 logements dans la partie Est de la capitale Jérusalem  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 17 octobre 2011

 

Votez MLF !

Michel Garroté – A vrai dire, je suis un peu perdu. Et si je mélange les noms, je m’en excuse. C’est que depuis le début de l’affaire DSK, en mai dernier, j’ai le sentiment hautement désagréable, qu’en France, certaines femmes manquent singulièrement de bon sens et d’imagination. Oui, parfaitement, les deux à la fois : le bon sens et l’imagination. Oh ! Je sais ! L’on va me répondre que – of course – je suis macho, misogyne, phallocrate et femmophobe (c’est nouveau, ça vient de sortir). Seulement voilà. Ce n’est pas le souci. Ce n’est pas non plus le sujet.

Car en effet, les femmes françaises méritent mieux, me semble-t-il, que celles qui, depuis quelques temps, prétendent parler en leur nom. Si Mesdames Bettencourt, mère et fille, s’excommunient mutuellement, se raquent leur pognon, se traitent de folles (sur ce coup-là je serais plutôt d’accord), bref, si les deux mémères se crêpent le chignon (des milliards d’euros à la clé, cé tout de même pas rien hé), ce n’est pas the end of l’histoire de France. Si Nafissatou Diallo a fait la ‘Une’ de tous les journaux et magazines, de Dunkerque à Marseille et de Quimper à Annecy, à cause du coït précoce du vilain petit canaillou, ce n’est toujours pas end of l’histoire de France.

Si la Mère Aubry taxe François de couille molle, que Ségolène raconte qu’il n’en a pas foutu une en trente ans (il lui a tout de même fait quatre gamins le mollasson), ça commence à faire un peu beaucoup pour pas grand chose. Et puis, il y a eu Rachida qui avait dit fellation en voulant parler d’inflation. Hien ? C’est pas un mec, Rachida, hien ? Bon. Non mais. Bref, disons que jusque là, ça pouvait aller ; ne soyons pas mesquins non plus, nous, les mecs. Mais maintenant, désolé les filles, moi j’en ai quand même un peu raz les roupettes de certaines comédies féministes. Exit Nafissatou et hop, on nous balance une autre inconnue, Tristane, à la gueule.

Exit Tristane et hop, voilà t’y pas que DSK serait la méga-star des partouzes au Carlton de chez la Mère Aubry, à Lille. Et, en plus, comme si de rien, ça sort (si j’ose écrire) le jour du second tour (au deuxième coup quoi) des préliminaires socialistes dont je n’ai toujours pas compris si finalement, elles étaient molles ou dures. Cerise sur le gâteau, bouquet final, dernier scoop politico-libidinal, Laurence Parisot et Marine Le Pen s’envoient des coups de griffes, à défaut de s’envoyer en l’air ; comme tout le monde ; et sans faire chier personne.

A ce propos, il parait, selon lexpress.fr, je cite (extraits adaptés, source en bas de page), que « La guerre est déclarée entre Marine Le Pen et Laurence Parisot, qui dénonce régulièrement le programme économique du FN et vient de publier un livre,  Un Piège bleu Marine (Calmann-Lévy). Après avoir proposé, par courrier, un "débat public" à la patronne du Medef – laquelle a refusé : "Laurence Parisot ne veut pas lui donner l'occasion d'un spectacle supplémentaire", selon son entourage cité hier par Le Journal du dimanche. La présidente du Front national vient d'écrire aux 45 membres du conseil exécutif du Medef, où siègent les représentants des fédérations professionnelles et des territoires, ainsi que les poids lourds du patronat ».

Lexpress.fr : « Dans une lettre envoyée le 13 octobre, dont LEXPRESS.FR a obtenu copie Marine Le Pen s'indigne d'une déclaration de Laurence Parisot à l'hebdomadaire Paris Match le 29 septembre (sacrée référence…et d’une), qu'elle reproduit dans sa missive : "Notre livre a pour vocation de contribuer à empêcher que Marine Le Pen soit présente au second tour de l'élection présidentielle. Si, par malheur, elle l'était, j'organiserais une réunion exceptionnelle du conseil exécutif du Medef. Et je ne doute pas que, comme en 2002, il demanderait aux électeurs de faire barrage au Front national" ».

Lexpress.fr : « Marine Le Pen écrit : "Cette déclaration vous engage directement comme membre du conseil exécutif du Medef. Elle me paraît contradictoire avec les principes qu'ont souvent rappelés le Medef, et le CNPF avant lui : pas d'ingérence dans le débat électoral démocratique, et aucune consigne de vote". Puis elle demande aux membres du conseil s'ils se montrent solidaires de leur représentante : "Je me permets de m'adresser directement à vous pour savoir si vous cautionnez cette déclaration faite en votre nom et si vous vous associez à cette véritable déclaration de guerre contre une partie du corps électoral" », peut-on lire, sur lexpress.fr.

J’avais par ailleurs lu, par accident et sans faire exprès, sur Closer (sacrée référence…et de deux), toujours à propos de Laurence Parisot (extraits adaptés, source en bas de page) : « Laurence Parisot "a une pensée" et soutient Tristane Banon. C’est ce que la présidente du MEDEF a déclaré sur le plateau de Laurent Ruquier, lors de l’émission "On n’est pas couché". Laurence Parisot a rendu hommage à Tristane Banon. La patronne des patrons avait choisi un dessin concernant les primaires du Parti Socialiste dans lequel une femme apeurée voulait avoir la confirmation que DSK n’était pas caché derrière le rideau de l’isoloir ».

« "Je voulais avoir une pensée pour Tristane Banon. Je ne peux pas vous dire l’admiration que j’ai pour elle, pour son courage. C’est assez étrange de l’exprimer comme ça, mais c’est le seul dessin que je pouvais trouver et qui rendait hommage à Tristane Banon", a confié Laurence Parisot. Et pendant l'émission, Laurence Parisot a fait une drôle de confidence. L'ancienne PDG de l'Institut de sondage IFOP a avoué s’être déjà retrouvée coincée dans un dîner durant lequel la chef d’entreprise avait dû faire face à de nombreuses mains baladeuses… », conclut Closer…

Quelqu’un peut me dire où se trouve la sortie ?

© Michel Garroté, rédacteur en chef www.dreuz.info & sources

mgarrote56@gmail.com

http://www.lexpress.fr/actualite/politique/marine-le-pen-ecrit-aux-responsables-du-medef_1041420.html

http://www.closermag.fr/content/60971/decouvrez-pourquoi-laurence-parisot-admire-tristane-banon

Attention à l'inflation des mots..

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz