Publié par Jean-Patrick Grumberg le 23 octobre 2011


Mustafa Abdul Jalil

 
Une gifle, un camouflet, une terrible humiliation pour les hommes politiques occidentaux, Sarkozy et Juppé en tête, qui devront rapidement, pour ne pas se couvrir de ridicule, faire disparaître du site du Ministère des affaires étrangères ceci : « Les Libyens peuvent désormais œuvrer ensemble et sereinement à la construction d’un Etat démocratique et respectueux des droits de l’Homme dans un esprit d’unité et de réconciliation nationale. »
 
Car aujourd’hui dimanche 23 octobre, comme je le mentionnais plus tôt dans une brève, le leader du CNT Mustafa Abdul Jalil, vient de déclarer officiellement au peuple Libyen dans son discours de « libération », que « la Libye sera un Etat islamique, et la Sharia la source fondamentale de la législation ». Puis il est entré dans le détail pour affirmer que non seulement la polygamie était réinstallée, mais également que les prêts avec intérêts sont maintenant interdits.
 
L’éditorialiste Sultan Al Qassemi (1), qui le premier révèle ces informations, ajoute que « personnellement, je n’ai aucun problème si les libyens veulent appliquer la Sharia, mais il est choquant que l’idée d’élections libres n’a pas même été évoquée dans son discours. »
 
Abdul Hamid Ahmad, journaliste à GulfNews, vient de déclarer que « Mustafa Abdul Jalil vient d’apporter la preuve que tous les printemps arabes vont se terminer en Etats islamiques »
 
Les lecteurs de Drzz s’y attendaient. Les autres « s’informent » avec le Monde… 
 
Reproduction vivement encouragée, avec la mention suivante et le lien ci dessous :
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Drzz.fr
 
(1) http://twitter.com/#!/SultanAlQassemi
http://blog.foreignpolicy.com/posts/2011/10/23/libyas_new_leader_declares_an_islamic_state

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz