Publié par Rachel Franco le 24 octobre 2011

 

Malheureusement, le ridicule ne tue personne. Nous avons l'habitude des blagues Belges, elles sont parfois drôles et toujours injustes, comme toutes les histoires qui stigmatisent un groupe de personnes en raison de leurs origines.
 
Mais là, laissez-vous aller au rire parce que justement ce n'est pas une blague et c'est bien ce qui est le plus drôle!
 
Voici qu'un groupe de supporters inconditionnels des prisonniers palestiniens a décidé de faire une grève de la faim pour protester contre les détentions dans les prisons Israéliennes. En effet, il y a de quoi protester !
 
Les études universitaires sont prises en charge par l'Etat alors que nos enfants Israéliens sont dans la nécessité de travailler pour financer leurs études qui s'élèvent à près de quinze mille shekels par an (on est loin du coût des études en France).
 
Les prisonniers ont été jugés en bonne et due forme dans le cadre d'une Justice à faire pâlir d'envie les plus grandes démocraties de la planète. Le Président de la Cour Suprême est d'ailleurs souvent l'invité d'honneur des Congres juridiques internationaux les plus en vue et il ne fait pas de doute que l'indépendance des magistrats israéliens fait souvent de l'ombre au pouvoir politique. D'ailleurs, la Cour Suprême s'arroge souvent des prérogatives qui dépassent largement le cadre de ses compétences mais il s'agit là d'un autre problème. 
 
Les prisonniers bénéficient de conditions de détention qui respectent les droits fondamentaux de tout un chacun, mis à part bien sur la liberté de circuler. Ils ont des droits de visite des membres de leurs familles et ma foi pourquoi oublier qu'ils purgent une peine de prison suite à des crimes ou délits commis sur d'autres personnes ou des biens.
 
Enfin, à les regarder, ils ne meurent pas de faim alors que Guilad est revenu bien maigre de sa détention dans un trou obscur.
 
Mais les Belges n'en ont que faire ! Ce qui compte, c'est de se regrouper autour d'un consensus qui fait des Israéliens la bête noire du monde. Et puis, cela fait tant de bien de se sentir ensemble, uni dans la haine des Juifs !
 
Il y a pourtant bien de vraies raisons de faire grève, de se montrer uni pour protéger la veuve et l'orphelin de quelque pays qu'ils soient, mais ils ne le feront pas car la main qui les aliène est une main islamiste.
 
Se priver de frites pour vingt quatre heures (durée totale de la grève de la faim) et se montrer ainsi solidaires des délinquants et criminels palestiniens est un geste de grand dévouement qui sera apprécié à sa juste valeur et fera couler des larmes de rire: le corps a ses raisons que l'idéologie ne connaît plus.
 
Reproduction vivement encouragée, avec la mention suivante et le lien ci dessous :
© Rachel Franco pour www.Drzz.fr
 
Israël, le 24 Octobre 2011
 

 

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz