FLASH
[19/10/2017] Ariane Fornia, fille d’Eric Besson, accuse l’ex-ministre Pierre Joxe d’agression sexuelle  |  Wolf Blitzer (CNN) est le 1er journaliste de gauche à évoquer le scandale Clinton/ Obama/ Uranium depuis sa révélation il y a 24 heures  |  [18/10/2017] France : 54% des condamnés pour jihad en 2014 auront purgé leur peine et seront libres en 2020 de faire devinez quoi!  |  Israël élu à la tête du COPUOS, le comité pour un usage pacifique de l’espace de l’ONU  |  JP Grumberg: Proverbe Yiddish pour les gens de gauche : ce que tu ne vois pas avec tes yeux, ne l’invente pas avec ta bouche  |  Israël attentat : un colon arabe palestinien a foncé sur des soldats israéliens avec un couteau à Gush Etzion. Terroriste blessé  |  Les constructions juives en Judée Samarie reçoivent une couverture média mondiale. L’abandon mondial du nationalisme Kurde, rien  |  Perquisition au siège du MoDem dans le cadre de l’enquête sur les emplois fictifs des assistants parlementaires européens  |  [17/10/2017] Israël refuse tout dialogue avec un gouvernement palestinien d’union avec des terroristes du Hamas  |  Grande-Bretagne : le patron du Mi5 prévient que le danger terroriste va exploser en intensité  |  Catalogne : 691 entreprises ont délocalisé leur siège social  |  Projet d’attentat par des terroristes ultra-droite: Mélenchon, Castaner et ds mosquées étaient visés selon LCI  |  10 activistes d’extrême droite qui préparaient une attaque arrêtés par la police  |  Effet Trump: la bourse franchit les 23000 points pour la 1ere fois de ses 121 années d’existence  |  Trump : « on m’a demandé si Hillary Clinton se présentera en 2020. J’ai répondu : ‘j’espère que oui !’  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 26 octobre 2011

 

 

Michel Garroté – Le 18 octobre dernier, j’ai écrit que les Israéliens sont les seuls à accorder suffisamment de valeur à leurs concitoyens, au point de libérer des criminels pour un échange. J’ai également écrit que je partageais exactement le même sentiment que Binyamin Netanyahu, à savoir, je cite : « aujourd'hui, nous sommes tous unis dans la joie et la douleur. La mission de ramener chez lui Gilad Shalit sain et sauf a été menée à bien », avait déclaré Netanyahu ; « décision très difficile », en parlant de l'échange de prisonniers. « Là bas (dans les Territoires), on fête le retour d'assassins alors qu'ici nous sanctifions au contraire la vie », avait souligné Netanyahu. Et, toujours pour ce qui me concerne, j’avais écrit que, une fois l’émotion passée, la libération de Gilad Shalit, ne manquerait pas, de soulever, quelques questions. C’est désormais le cas.

En effet, je lis sur Guysen (extraits adaptés ; lien vers la source en bas de page) qu’après la libération de Guilad Shalit, pour laquelle Israël a payé le lourd tribut de 1’027 terroristes, plusieurs dizaines d’adolescents ont décidé de se mobiliser pour qu’un tel évènement ne se reproduise pas. Ils ont lancé une pétition pour qu’on ne relâche plus de prisonniers, même s’ils étaient, eux, jeunes, retenus otages. « Si je suis capturé, je préfère rester en prison pour éviter que des terroristes soient relâchés », déclare David Lotan, adolescent de Rishon Le Sion signataire de la pétition. « Ma vie n’est pas plus importante que celle de ceux qui seront tués si ces terroristes sont libérés ».

La pétition stipule que les signataires ne s’opposent pas à un échange de prisonniers, dans la mesure où celui-ci est conforme aux conventions internationales qui stipulent qu’un prisonnier de guerre doit être échangé contre un autre. Les pétitionnaires demandent également une dégradation des conditions de détention des prisonniers détenus suite à des activités terroristes. « Une situation dans laquelle des meurtriers haineux profitent d’études universitaires et de bons repas est une disgrâce intolérable », peut-on lire. La plupart des lycéens signataires dit vouloir servir en tant que combattants, certains disent même avoir déjà été acceptés dans des brigades d’élites.

« Je ne veux pas que l’Etat soit mis en danger à cause de moi », déclare Yohai Kadosh, 17 ans. « Nous ne devrions pas compromettre notre idéologie à cause de menaces ». Le jeune homme, qui se destine à devenir combattant, se déclare pleinement conscient des risques qu’il encourt. « Si je suis libéré, mais qu’un autre citoyen israélien est tué à cause de cela, ça n’en vaut pas la peine », ajoute Idan Zion, 17 ans également. Beaucoup des adolescents à l’origine de la pétition pensent que libérer 1’027 prisonniers, dont des terroristes notoires, en échange du retour de Guilad Shalit était une erreur qui risque de coûter des vies à Israël (fin des extraits adaptés de la dépêche Guysen ; lien vers la source en bas de page).

Pour conclure, j’aimerais confirmer que la libération de Gilad Shalit fut pour moi source de joie et aussi source de douleur. En même temps, j’aimerais dire à quel point je suis, une fois de plus, admiratif devant l’héroïsme de la jeunesse israélienne. Je dirais même que l’on peut évaluer les chances de survie d’un pays en observant le sens du sacrifice de ses enfants. Vu sous cet angle, Israël à devant lui un long et bel avenir. L’on ne peut, hélas, pas en dire autant de l’Europe, et, notamment, de la France…

Michel Garroté – Rédacteur en Chef – http://www.dreuz.info/

mgarrote56@gmail.com

http://www.guysen.com/article_Des-futurs-soldats-signent-une-petition-pour-refuser-la-liberation-de-terroriste_16597.html

 

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz