FLASH
[23/10/2017] Sinaï : L’Etat islamique a capturé 3 membres du Hamas qui creusaient un tunnel terroriste  |  La télévision locale catalane TV3 refuse la mise sous tutelle de Madrid  |  [22/10/2017] Trump aux Européens : « ne nous soutenez pas contre l’Iran, continuez à faire des affaires avec eux, vous avez besoin de cet argent »  |  46% des Américains pensent que les médias fabriquent entièrement des histoires au sujet de Donald Trump. Combien en France le savent?  |  Interrogée au point de passage que la gauche veut supprimer, 1 arabe palestinienne a avoué vouloir commettre un attentat en Israël  |  [21/10/2017] Tchéquie : Libéraux populistes (Babis) 30,7%, Extrême droite SPD 11%, Conservateurs ODS 10,6%  |  Élections tchèques : le milliardaire populiste anti-migrants Babis largement devant  |  Trump va rendre publiques les archives sur la mort de Kennedy – la CIA veut les garder secrètes 20 ans de plus  |  Espagne : le gouvernement prévoit la destitution du président catalan Puigdemont dans les 6 mois  |  Espagne : Le gouvernement suspend l’autonomie de la Catalogne (application article 155)  |  L’Assemblée a voté la suppression de la taxe d’habitation pour 80% des ménages d’ici 2020 : ça va coûter très cher aux Français  |  Israël a tiré sur les positions de l’artillerie syrienne après 5 roquettes tirées sur le Golan  |  Elus du personnel : leur nombre devrait baisser nettement dans les grandes entreprises (enfin)  |  Egypte : 58 policiers tués lors d’un attentat de l’organisation Hasm à Giza au sud du Caire  |  #Allemagne : plusieurs personnes ont été blessées dans une attaque de couteau à Munich  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 26 octobre 2011

 

Mardi 25 octobre, Alain Juppé a tenté de se justifier, devant les députés, de son épouvantable politique étrangère. Plus il parle, plus il s’enfonce.
 
Alain Juppé : Il faut « allier vigilance et confiance » dans l’avenir des peuples arabes (JPG : confiance ? Alors qu’il vient d’être roulé dans la farine par les islamistes, en Libye, et par les islamistes, en Tunisie, et bientôt par les islamistes, en Egypte. Quand à la vigilance, il faudra m’expliquer quel moyen de coercition dispose un client pétrolier de la Libye, et quel droit d’ingérence l’ONU, qui a refusé que l’OTAN pose un pied sur le sol libyen, va donner la France, pour assurer sa « vigilance ») 
 
Alain Juppé : « J’entends dire que nous avons ouvert la boîte de Pandore. Fallait-il continuer à soutenir les dictatures ? » (JPG : la question à laquelle un bon Ministre devrait répondre est plutôt : parmi les raisons qui ont poussé la France à avoir soutenu ces régimes pendant 42 ans, lesquelles ne sont plus bonnes ?. La France soutient toujours quelques dictatures non : l’Arabie Saoudite, Saddam Hussein s'il était toujours vivant, et la France soutient, de tout son poids, les dictatures du Fatah, du Hamas, et du Hezbollah)
 
Alain Juppé : « Fallait-il continuer à soutenir Kadhafi ? Fallait-il continuer à soutenir Ben Ali ? Fallait-il continuer à soutenir Moubarak ? » (JPG : oui oui et oui : ils valaient tous mieux que les islamistes).
 
Alain Juppé : « Faut-il continuer à soutenir aujourd’hui Bachar al Assad ?”, s’est enflammé le ministre des Affaires étrangères devant les députés. (JPG : trompeuse question, car ce non soutien à Bashar el Assad ressemble à un soutien passif, ou à une indifférence coupable. La France a déclenché la guerre contre la Libye pour, officiellement, protéger beaucoup moins de civils en danger qu’en Syrie).
 
Alain Juppé : « Le peuple libyen est enfin libre après 42 ans d’une dictature terrible. » (JPG : donc la France a été coupable pendant 42 ans ?) La France a pris toute sa part dans ce mouvement de libération (JPG : si l’application de la Sharia, est une libération, j’ai toutes les craintes pour l’avenir de la France) et je crois que pour nous tous ici, ce doit être un sujet de fierté » (JPG : il remet ça avec la fierté, alors que Kadhafi s’est fait enfoncer devant la caméra un bâton dans le cul ?)
 
Mais c’est depuis sa mairie qu’il a tenu des propos effrayants, inspirés du discours des Frères musulmans, dont il dit le plus grand bien.
 
Alain Juppé « Nous serons vigilants à ce que les valeurs que nous avons défendues aux côtés du peuple libyen soient respectées : l'alternance démocratique, le respect de la personne humaine, l'égalité des droits entre l'homme et la femme. Pour nous c'est absolument essentiel »
 
L’application de la Charia et la polygamie qui viennent d’être décrétés par le Président Mustapha Abdeljalil sont donc, pour Alain Juppé, les signes de l’égalité des droits entre l’homme et la femme, et le respect de la personne humaine ?
 
Et il en remet une couche : « la charia s'applique dans un grand nombre de pays arabes dont certains sont des pays qui respectent les fondements de la démocratie ». Nous sommes avides de découvrir ces pays magiques qui lapident les femmes adultères, condamnent à mort les homosexuels et les apostats, et tranchent les membres des voleurs « dans le respect des fondements de la démocratie ».
 
Taisez-vous al Juppé !
 
Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et le lien ci dessous : 
© Jean-Patrick Grumberg pour www.dreuz.info
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz