FLASH
[23/10/2017] Sinaï : L’Etat islamique a capturé 3 membres du Hamas qui creusaient un tunnel terroriste  |  La télévision locale catalane TV3 refuse la mise sous tutelle de Madrid  |  [22/10/2017] Trump aux Européens : « ne nous soutenez pas contre l’Iran, continuez à faire des affaires avec eux, vous avez besoin de cet argent »  |  46% des Américains pensent que les médias fabriquent entièrement des histoires au sujet de Donald Trump. Combien en France le savent?  |  Interrogée au point de passage que la gauche veut supprimer, 1 arabe palestinienne a avoué vouloir commettre un attentat en Israël  |  [21/10/2017] Tchéquie : Libéraux populistes (Babis) 30,7%, Extrême droite SPD 11%, Conservateurs ODS 10,6%  |  Élections tchèques : le milliardaire populiste anti-migrants Babis largement devant  |  Trump va rendre publiques les archives sur la mort de Kennedy – la CIA veut les garder secrètes 20 ans de plus  |  Espagne : le gouvernement prévoit la destitution du président catalan Puigdemont dans les 6 mois  |  Espagne : Le gouvernement suspend l’autonomie de la Catalogne (application article 155)  |  L’Assemblée a voté la suppression de la taxe d’habitation pour 80% des ménages d’ici 2020 : ça va coûter très cher aux Français  |  Israël a tiré sur les positions de l’artillerie syrienne après 5 roquettes tirées sur le Golan  |  Elus du personnel : leur nombre devrait baisser nettement dans les grandes entreprises (enfin)  |  Egypte : 58 policiers tués lors d’un attentat de l’organisation Hasm à Giza au sud du Caire  |  #Allemagne : plusieurs personnes ont été blessées dans une attaque de couteau à Munich  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 1 novembre 2011
Le drapeau noir d’al Qaida flotte sur Benghazi. Cela n’est dit dans aucun média français. Et pour cause. S’il fallait dire que Bernard Henri Levy a pris fait et cause pour des gens qui étaient liés à al Qaida, des antisémites absolus, des ennemis d’Israël, des Etats-Unis et de la civilisation occidentale, cela semblerait indigne. C’est pourtant le cas.
 
S’il fallait dire que Nicolas Sarkozy a placé l’armée française au service de la prise du pouvoir en Libye par des gens liés à al Qaida, cela nuirait à ce qui lui reste de prestige. C’est pourtant le cas là encore. 
 
Et voilà ce qu’il en coûte de suivre les enthousiasmes erratiques d’un philosophe qui a été l’archétype de l’idiot utile, et qui n’a pas vu en allant à Benghazi qu’il était entouré de gens qui auraient dû le détester et l’assassiner, mais qui ont, à la place, pris un plaisir pervers à l’utiliser. 
 
La « victoire » sur Kadhafi en Libye n’est pas une victoire de la France, du Royaume-Uni et des Etats-Unis : c’est une victoire d’al Qaida, c’est un fait. Tous ceux qui dirigent des milices sont des gens liés à al Qaida. Certains sont même passés par Guantanamo après avoir été capturés par les Etats-Unis. 
 
La « victoire » sur Kadhafi en Libye est aussi celle des Frères musulmans, qui inspirent l’ancien ministre de la Justice de Kadhafi, Mustapha Abdul Jalil, qui représente le gouvernement civil, et qui est sous l’étroite surveillance des milices.
 
La « victoire » sur Kadhafi en Libye va renforcer les risques d’attentats islamistes en Europe et en Amérique du Nord, affaiblir la défense d’Israël, renforcer tous les groupes djihadistes sur la planète. Elle n’est pas une avancée vers la démocratie, mais un grand pas vers le recul de la démocratie en Afrique du Nord, au Proche-Orient et dans le monde. 
 
Elle envoie un message fort à tous les dirigeants qui seraient tentés de coopérer avec le monde occidental, et leur indique qu’il vaut mieux être ennemi du monde occidental pour rester en place et en vie. Et ce simple point est catastrophique. Qui voudra s’allier avec des gens qui trahissent leurs alliés ?
 
Qu’Obama ait choisi de donner une victoire à al Qaida est logique : il n’a éliminé Ben Laden que pour donner le pouvoir à Zawahiri (je l’explique en détail dans mon prochain livre sur Obama), et qu’il ait choisi de donner le pouvoir en Libye aux Frères musulmans est logique aussi. C’est un Président anti-américain des Etats-Unis, et les Américains commencent à s’en apercevoir.
 
Que Nicolas Sarkozy ait fait les mêmes choix qu’Obama et se soit conduit, au mieux, de manière immonde (la vente de pétrole ne suffit pas à tout expliquer), au pire comme un imbécile ayant suivi les lubies de Lévy, doit conduire à des conclusions.
 
Comment pourrais-je apporter mon soutien à un homme qui fait le jeu d’al Qaida et des Frères musulmans ? Comment pourrais-je penser qu’il a le moindre sens des responsabilités ?
 
J’ai accepté autrefois l’idée qu’on pouvait décider de se prononcer pour le moins pire. C’est une idée que je n’accepte plus. A partir du moment où la France a un pays dont le Président se place au service d’al Qaida et des Frères Musulmans, je ne vois pas ce qu’il peut y avoir de pire. 
 
Pour moi, Sarkozy ne vaut pas mieux qu’Obama. François Hollande est loin d’être une lumière ; s’il fait pire que Sarkozy économiquement, la France touchera le fonds plus vite. Cela ne fait pas une grande différence. S’il se comporte comme un crétin en politique étrangère, ce qui est probable, au moins les choses seront-elles claires. 
 
Plus que jamais, je dis ici que je m’abstiendrai lors de la prochaine présidentielle. Avec consternation, et avec, oui, une forme de dégoût. 
 
Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et le lien ci dessous : 
© Guy Millière pour www.Dreuz.info
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz