FLASH
[26/09/2018] le paquet de Paris ouvre une enquête après la diffusion d’un clip du rappeur Nick Conrad appelant à « pendre les blancs »  |  [25/09/2018] La France refuse l’Aquarius bourré d’étrangers illégaux et suggère qu’il accoste à Malte  |  Comme l’a expliqué Trump, la Chine ne peut pas gagner son bras de fer tarifaire contre les Etats-Unis. La guerre commerciale de Trump prend une dimension militaire avec la vente d’armes de chasse à réaction à Taiwan  |  [24/09/2018] Allo tonton, pourquoi tu tousses ? A Grenoble un musulman fiché S a tenté de mettre le feu à une chapelle, car l’islam est une religion d’amour  |  Comme promis lors de l’élection, le gouvernement italien serre la vis sécuritaire et anti-étrangers illégaux  |  La Belgique est scandalisée par la libération de Noureddine C., condamné en 2007 à 30 ans de prison pour le meurtre d’une policière  |  Pendant la présidentielle, Benalla posait avec son arme pour un selfie… sans port d’armes, mais la justice n’est pas égale pour tous  |  L’Aquarius demande l’autorisation de débarquer 58 « migrants » (le vrai terme est étrangers illégaux) à Marseille  |  Sous les pressions de l’Italie, le Panama retire son pavillon à L’Aquarius  |  Ecosse : interdiction d’arborer un drapeau palestinien (ne pas se réjouir trop vite : les drapeaux israélien, catalan, du Vatican, tricolore irlandais, etc. sont également interdits)  |  Paris : Un adolescent de 17 ans tué à coups de couteau en pleine rue. Toujours le couteau…  |  Dans un nouveau sondage Fox News, le soutien du public pour Kavanaugh a chuté de 5% à 40%  |  Une seconde femme accuse Brett Kavanaugh de comportement sexuel douteux quand ils étaient étudiants  |  Marseille : Attaqués par environ 40 racailles, la police contrainte de faire feu à deux reprises pour éviter d’être lynchée  |  Censure des voix conservatrices : James Wood viré de Twitter. A qui est-ce jamais arrivé à gauche ?  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 6 novembre 2011
La presse mondiale est revenue toute la semaine sur l'entrée de la « Palestine » à l'Unesco. Plusieurs articles dans la presse israélienne, repris sur quelques sites francophones, ont rappelé que l' « Autorité palestinienne » ne remplit pas les conditions d'entrée à l'Unesco.
 
En français, on peut par exemple lire l'article sur Guysen de Grey Owol, qui explique que « l’UNESCO a des pré-requis très précis que chaque Etat se doit de remplir avant d’espérer être accepté en tant que membre à part entière par l’organisation. On vérifie par exemple, poursuit-il, si les manuels scolaires du pays reconnaissent certaines nations ou religions, s’ils présentent un contenu antisémite ou raciste… Un critère auquel n’est pas conforme l’éducation prodiguée par l'Autorité palestinienne. »
 
Grey Owol : « Une étude menée par l’Institut de surveillance pour la paix et la tolérance culturelle dans l’éducation scolaire (IMPACT-SE) s’est ainsi penchée sur les manuels scolaires (de l'Autorité Palestinienne), et ceux-ci apparaissent loin de remplir de tels critères. Le rapport de l’enquête, qui a examiné 117 livres d’écoles palestiniens, a pourtant été remis à l’UNESCO », avant la requête de reconnaissance.
 
Sur ces manuels, ainsi que sur leurs cartes géographiques, l'Etat d'Israël n'apparaît pas. Il n'existe pas. 
 
Beaucoup de manuels glorifient le jihad, la mort et les actes de violence, en particulier contre les Juifs. C'était ainsi avec Arafat (dans son bureau, la carte de la « Palestine » recouvrait tout Israël). Abou Mazen a poursuivi à l’identique.
 
Tout cela est connu. De nombreux rapports, articles et livres l'ont répété, dénoncé, depuis des années. Les instances internationales s'en fichent. Raisons idéologiques. Pour ces pro-palestinistes de l'Unesco et d’ailleurs, c'est un détail, le problème est à l'urgence de donner une « autonomie nationale », un Etat, aux Arabes de Judée-Samarie et de Gaza. Rétablir la « fierté arabe ». Tout faire pour atténuer leur colère contre l'Occident.
 
Mais ils produisent tout le contraire. Ils encouragent les ennemis de l'Occident et de la liberté, en leur donnant des Etats, des pouvoirs, des structures, sans aucune garantie en échange (si ce n'est quelques accords).
 
L'AP est loin d'être la seule. L'UNESCO est composée de plus de cent Etats, dont de nombreuses dictatures qui ne respectent pas ses principes. La Syrie avec ses massacres de populations et ses diatribes antijuives, l'Iran de Khamenei, Ahmadinejad et ses discours négationnistes, le Qatar qui pratique le travail forcé, ou encore l'Arabie saoudite, ont-ils des manuels qui chantent les louanges d'Israël, des juifs, des chrétiens et des  laïcs ? Leur situation était meilleure lorsqu'ils sont entrés à l'Unesco ?
 
Evidemment non.
 
L'AP ne remplit pas les conditions de l'Unesco, c'est vrai. Le problème est le même à l'ONU. Les Etats dictatoriaux respectent-ils la Déclaration universelle des Droits de l'Homme ?
 
Non.
 
Mais ni l'Unesco, ni l'ONU ne sont des organisations respectueuses et impartiales. 
 
Elles ne sont pas même des organisations qui encadrant les dictatures, comme beaucoup le croient encore. Ce sont des organisations politiques, composées en majorité de dictatures à qui elles donnent une tribune, et qui font « l’inverse de ce pourquoi elles ont été créées » comme l'a écrit Guy Millière.
 
L'entrée de la « Palestine » était une décision politique, qui ne se justifie pas du point de vue des droits de l'homme ou de l'histoire, mais ça, l'Unesco ne s'en occupe plus vraiment. On pourrait faire entrer un canard à l'Unesco, si ses membres le décidaient. 
 
Sources :  
http://www.unesco.org/new/en/unesco/ 
http://guysen.com/article_UNESCO-les-Palestiniens
 
Reproduction autorisée et vivement encouragée, avec la mention suivante et le lien ci dessous :
© Misha Uzan pour www.Dreuz.info et www.mishauzan.com
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz