FLASH
[23/09/2018] La région suisse de Saint-Gall vote massivement en faveur de l’interdiction de la burqa  |  La nouvelle tenue du personnel du SAMU varois comporterait un gilet pare-balles  |  Après avoir accusé les policiers de -chier dans leur froc- et de ne pas -avoir les couilles- d’aller dans les quartiers difficiles, #YannMoix est invité par un syndicat policier à un reportage en zone sensible. « On verra s’il a les couilles »  |  Affaire Kavanaugh : Un 3e témoin cité par Christine Ford comme ayant été présent rejette ses allégations  |  [22/09/2018] Deux ballons chargés d’explosifs envoyés depuis Gaza atterrissent dans le sud d’Israël, aucune mention dans la presse : les journaux veulent que les Français pensent que les palestiniens sont des victimes, plus grand mensonge du siècle  |  Le multiculturalisme a tué l’utopie suédoise : Les statistiques montrent que la Suède, autrefois un pays où l’on pouvait se promener dans les rues la nuit en toute sécurité, est devenue un pays truffé de crimes  |  Suite à dénonciation anonyme, la police israélienne a arrêté un terroriste musulman de 21 ans qui planifiait une attaque terroriste dans la ville d’Afula au nord  |  Le « tsunami » de #fakenews pendant la présidentielle était une Fake news. Seulement 1% des contenus circulant sur Twitter étaient des fake news selon le CNRS. Pour « Le Monde », sur 60 millions de tweets politiques, 5.000 contenaient des « fausses informations »  |  Plusieurs membres de la garde militaire d’élite iranienne tués par des terroristes lors d’une parade militaire  |  Hier soir, des terroristes ont lancé une bombe artisanale sur la communauté israélienne de Beit-El, au nord de Jérusalem. Évidement, les médias sont trop malhonnêtes pour informer le public  |  [21/09/2018] Médine ne chantera pas au #Bataclan : la mobilisation a porté ses fruits. L’islam perd une bataille  |  Des rapports font état de bombardements Israéliens dans l’est de Gaza  |  Un incendie dans le kibboutz Nir à été déclenché par un ballon incendiaire  |  [20/09/2018] Un avion militaire israélien a frappé des terroristes qui ont lancé des cocktails Molotov  |  Un avion de chasse Israélien a détruit un avant poste du Hamas  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 14 novembre 2011

 

Michel Garroté – Les deux groupes japonais Kansai et Sojitz ainsi que le groupe sud-coréen KHNP sont actionnaires du nucléaire français. Du reste, ce n’est pas un secret. Mais le groupe japonais SBI Holdings Inc. est-il actionnaire de l’un des deux groupes japonais Kansai et Sojitz, eux-mêmes actionnaires du nucléaire français ? Le groupe japonais SBI Holdings Inc. est côté, à la bourse de Tokyo, mais, aussi, à la bourse de Hong Kong, avec des Depositary Receipts.

Et le groupe japonais SBI Holdings Inc. compte parmi ses actionnaires les trois banques russes Kommercheskiy Bank, Yedinennyi Investitsionnyi Bank et Investitsionnaya Finansovaya Kompaniya Metropol. Le groupe japonais SBI Holdings Inc. a donc des intérêts communs avec la Chine et la Russie qui sont des alliés de l’Iran. C’est là où je voulais en venir d’ailleurs.

En 2009, des dépannages frigorifiques auraient été effectués sur un site nucléaire français, site sensible classé III sécurité nationale. Lors de ces dépannages, il aurait fallu, nous signale-t-on, en outre, de bonnes notions en électronique de puissance et de bonnes connaissances du principe d'enrichissement de l'UF6 par centrifuge. Une méthode utilisée en Iran pour enrichir l'uranium dans des milliers de centrifugeuses enterrées dans des sites tel que Natanz par exemple.

Il y aurait eu, en France, en 2009, dans une usine de conception de prototype de haute technologie, une armoire en cours de montage pour un moteur à palier magnétique haute vitesse avec, dessus, l’inscription, sur un panneau : Iran. Cette usine aurait détenu, il y a quelques années, le record mondial de rotation (18 000 tours/seconde) sur un rotor plein de 9 mm qui a explosé et traversé 4 cm de plexiglas et s'est planté dans un coffrage.

La France aide l'Iran depuis les années 1970 dans le partenariat nucléaire. Il se raconte que le partenariat aurait cessé en 1979 avec la montée au pouvoir des ayatollahs iraniens. L’entreprise à laquelle appartenait l’usine susmentionnée fabrique des machines pour différents secteur de l'industrie française, y compris la défense, l'aérospatiale, l'énergie et la pharmacie.

Reproduction autorisée, avec la mention suivante et le lien ci dessous : 

© Michel Garroté, rédacteur en Chef de Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz