Quantcast
FLASH
[18/04/2019] #Sarthe : Prise d’otages au supermarché Super U de Bessé-sur-Braye, les gendarmes sur place  |  Effet Trump: Les demandes hebdomadaires de prestations d’assurance-chômage chutent pour la cinquième semaine consécutive, tombant au niveau le plus bas depuis septembre 1969  |  Effet Trump: Les ventes au détail aux États-Unis augmentent au rythme le plus rapide depuis septembre 2017  |  Le président israélien Rivlin vient de charger Netanyahou de former son 5e gouvernement  |  [16/04/2019] Omar Barghouti : « j’ai fondé BDS pour boycotter Israël, pourquoi suis-je boycotté et interdit d’aller aux Etats-Unis ? »  |  Elections israéliennes : après tous les recomptes, Naftali Bennet et Ayelet Shaked sont retoqués  |  Notre Dame : Si les entreprises de rénovation sont coupables alors leurs assurances payerons. Le fait qu on accepte les dons laisse craindre que c’est un attentat  |  Incendie de Notre-Dame : la mairie de Paris débloque 50 millions d’euros pour la reconstruction. N’est ce pas formidable que la mairie ait autant d’argent bloqué !  |  Ca a du bon d’avoir des riches. Un milliardaire français offre 100 millions pour réparer Notre Dame  |  [15/04/2019] L’antisémite Alain Soral condamné à 1 an de prison pour négationnisme – un peu dommage, les autres vont maintenant être plus discrets au lieu d’être repérés et rééduqués  |  [11/04/2019] Effet #Trump : 55% des Américains approuvent la politique de Trump. 58% approuvent l’économie sous Trump (sondage Georgetown)  |  Le président soudanais Ahmad Al Bashir, criminel de guerre du Jihad, évincé par un coup d’État  |  La Haute Cour israélienne approuve la démolition de la maison du tueur de l’adolescente juive israélienne Ori Ansbacher  |  Julian Assange (WikiLeaks) a été arrêté par la police britannique  |  [10/04/2019] Transparence : Les consultations entre le président Rivlin et les chefs des partis seront retransmises en direct pour la première fois dans l’histoire israélienne  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 18 novembre 2011
Les yeux se tournent vers la Syrie, après que la prise de position de la Ligue Arabe a délié la langue de notre complexé repris de justice et Ministre des affaires étrangères, Alain Juppé. Les yeux se tournent vers la Syrie également pour détourner l'attention du carnage que nos dirigeants ont permis en Libye. 
 
Le 26 octobre dernier, Marah Saday, président du MSA, le Mouvement Sioniste Africain, écrivait une lettre émouvante (1) aux dirigeants de l’Union Africaine, de l’ONU, de l’Union Européenne, aux ambassades africaines et israéliennes en France, à B. Obama et à N. Sarkozy, les suppliant, « la plume lourde et le cœur noué » de tenir compte « du sort réservé aux noirs africains en Lybie ». 
 
Marah Saday : « Toutes les raisons du monde ne pourraient suffire à justifier les violences gratuites infligées aux civils d’Afrique Noire vivant dans un pays désirant s’offrir un nouvel avenir démocratique.
 
La totale absence de réactions et de condamnations de la part de la communauté internationale et la quasi-nulle médiatisation de ce MASSACRE, met le M.S.A. dans une colère viscérale. Les africains que nous sommes, solidaires de nos frères ne peuvent rester sans réaction face à de telles violences. »
 
Il terminait sa lettre d’un : « JE VOUS EN SUPPLIE, AGISSONS ! ».
 
Le 15 novembre, il m’a assuré n’avoir reçu aucune réponse.
 
Abdou Fall, Journaliste au Matin d’Afrique (2) dénonce : « Les  Nations Unies avaient voté la résolution 1973 sur la protection des populations civiles en Libye au tout début du conflit. Le paradoxe, c’est que (…) les noirs dans ce pays, estimés à 1,5 millions, originaires du Soudan, du Niger, du Burkina Faso, du Tchad, du Nigeria, du Cameroun, etc. soit presque un tiers de la population, n’ont pas bénéficié de la mise en œuvre de cette résolution. »
 
Abdou Fall : « En début septembre 2011, le 7 précisément, Jean Ping, le président de la Commission de l’Union africaine, a, dans une conférence de presse, dénoncé ce que l’on peut appeler l’extermination des noirs avec la complicité du CNT (Conseil National de Transition mis en place par BHL et Sarkozy) et des pays de l’Otan. 
 
Jean Ping : « On tue des Noirs, on égorge des Noirs, on accuse les Noirs d'être des mercenaires. Vous trouvez ça normal qu'un pays qui compte un tiers de Noirs confonde Noirs et mercenaires ? »
 
Abdou Fall : « Les organisations de défense des droits de l'Homme Human Rights Watch et Amnesty International ont fait état de Libyens noirs ou de travailleurs immigrés africains tués ou torturés en raison de leur couleur de peau. Pour cela, il faudra pointer du doigt la coalition internationale en Libye. »
 
Abdou Fall : « L’Union africaine (UA) doit taper sur la table et exiger une enquête internationale. Les responsabilités doivent être situés et les coupables punis. »
 
Abdou Fall : « Le racisme qui a sévi en Libye a abouti à des crimes contre l’humanité sur des populations poursuivies selon la couleur de leur peau au vu et au su de tout le monde.
Cet acte criminel grave doit par ailleurs faire l’objet d’une attention particulière de la part de la Cour pénale internationale (CPI) qui doit envoyer une mission d’enquête, rendre public un rapport, etc.. »
 
Abdou Fall : « L’Union africaine avait été humiliée au début du conflit parce que sa feuille de route, très cohérente de sortie de crise a été ignorée par les puissances occidentales décidées à faire une guerre pour des raisons économiques et géostratégiques. »
 
Aux Etats Unis, des « progressistes » noirs comme le révérend Jesse Jackson ainsi que de nombreux leaders de la communauté noire ont connaissance de ces massacres. Ils sont restés eux aussi douloureusement silencieux.
 
Mais qu’on ne s’y trompe pas. Les massacres ne sont pas réservés aux noirs, et la boîte de Pandore ouverte par nos astucieux dirigeants a plusieurs fonds. C'est la barbarie islamique, contenue par un dictateur moins sanguinaire, que l'OTAN a libéré en Libye. 
 
Le 25 octobre, Amal Ali Ibrahim (3), qui n’avait plus de nouvelles de ses frères, dont Ibrahim, un ancien officier des forces spéciales de l’armée libyenne qui avait rejoint les forces anti-Kadhafi du CNT, a tenté de le joindre sur son portable. Une voix glaciale lui a répondu : « c’est game over pour tes frères ».
 
L’histoire d’Himi – c’est le surnom d’Ibrahim – est devenue légendaire à Tripoli, car elle symbolise le chaos post-Kadhafi provoqué par l’incompétence coupable d’apprentis sorciers comme Bernard Henri Levy. 
 
Himi fût autorisé à lever une milice pour protéger son quartier, et surveiller les activités des pro-Kadhafi. Progressivement, ce sont des attaques des brigades anti-kadhafi, venant de Zintan, celles-là même qui ont mené l’assaut libérateur de Tripoli en août dernier, qu’il s’est retrouvé devoir protéger les maisons de son quartier. « Ces brigades sont sans foi ni loi » déclare un ami d’Amal. « Elles vont partout, font ce qu’elles veulent. Nous sommes obligés de nous protéger ».
 
Le 15 octobre, Himi et sa milice ont ainsi protégé un voisin que les brigades voulaient arrêter – arbitrairement. Il les a repoussé jusqu’à l’autre bout de la ville. Lorsque son frère est venu questionner le chef de la milice de Zintan, c’est un chef de bande de pilleurs, faisant la justice sans procès, trafiquant les biens volés, et gouvernant avec son pistolet qui l’a accueilli : « tu viens demander des nouvelles de Himi ? » a lancé « l’officier », « et bien pour faire simple, il est mort, et c’est mieux ainsi »
 
Le 3 octobre, Human Rights Watch découvrait le massacre de l’hôtel Mahari de Sirte (4). 53 personnes, habitants de la ville, furent retrouvées mortes, certains étant des loyalistes de Kadhafi mais pas tous, et leur mort remontait à plusieurs jours après l’assassinat de Kadhafi. Human Rights Watch a demandé au CNT, responsable du massacre, de déclencher une enquête pour déterminer les responsabilités. Certaines des victimes avaient précisément été extraites de l’hôpital Ibn Sina où elles recevaient des soins relatifs au conflit, afin de les massacrer. 
 
Alain Juppé avait tout compris, lorsqu’il a considéré que les Frères musulmans sont « intéressants ». Sale type.
 
Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et le lien ci dessous : 
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info
 
PS : je ne vous recommande pas de cliquer sur ce lien si, comme moi, vous supportez mal de voir des horreurs. Je ne publie que rarement ce genre de témoignages visuels. Je le fais, cette fois, pour vous hisser au même niveau d'information que Bernard Henri Levy, Alain Juppé, les conseillers stratégiques du Quai d'Orsay et Nicolas Sarkozy, et vous montrer les forces du mal, et la barbarie islamiste à l'œuvre.
 
(1) http://www.mouvementsionisteafricain.com/
(2) http://www.lematindafrique.com/
(3) http://www.thenational.ae/news/
(4) http://www.hrw.org/news/
Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :