FLASH
[25/09/2018] La France refuse l’Aquarius bourré d’étrangers illégaux et suggère qu’il accoste à Malte  |  Comme l’a expliqué Trump, la Chine ne peut pas gagner son bras de fer tarifaire contre les Etats-Unis. La guerre commerciale de Trump prend une dimension militaire avec la vente d’armes de chasse à réaction à Taiwan  |  [24/09/2018] Allo tonton, pourquoi tu tousses ? A Grenoble un musulman fiché S a tenté de mettre le feu à une chapelle, car l’islam est une religion d’amour  |  Comme promis lors de l’élection, le gouvernement italien serre la vis sécuritaire et anti-étrangers illégaux  |  La Belgique est scandalisée par la libération de Noureddine C., condamné en 2007 à 30 ans de prison pour le meurtre d’une policière  |  Pendant la présidentielle, Benalla posait avec son arme pour un selfie… sans port d’armes, mais la justice n’est pas égale pour tous  |  L’Aquarius demande l’autorisation de débarquer 58 « migrants » (le vrai terme est étrangers illégaux) à Marseille  |  Sous les pressions de l’Italie, le Panama retire son pavillon à L’Aquarius  |  Ecosse : interdiction d’arborer un drapeau palestinien (ne pas se réjouir trop vite : les drapeaux israélien, catalan, du Vatican, tricolore irlandais, etc. sont également interdits)  |  Paris : Un adolescent de 17 ans tué à coups de couteau en pleine rue. Toujours le couteau…  |  Dans un nouveau sondage Fox News, le soutien du public pour Kavanaugh a chuté de 5% à 40%  |  Une seconde femme accuse Brett Kavanaugh de comportement sexuel douteux quand ils étaient étudiants  |  Marseille : Attaqués par environ 40 racailles, la police contrainte de faire feu à deux reprises pour éviter d’être lynchée  |  Censure des voix conservatrices : James Wood viré de Twitter. A qui est-ce jamais arrivé à gauche ?  |  Des pirates ont capturé 12 marins suisses au large du Nigeria  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 19 novembre 2011
Selon plusieurs sources, dont Paul Joseph Watson pour Infowars (1), Haaretz (2) qui cite lui-même une agence d’information syrienne, et le quotidien libanais al-Binaa repris par l’agence d’information Chinoise Xinhuan (3), la flotte maritime militaire Russe, qui possède une base au port de Tartous, en Syrie, a pris position, vendredi 18 novembre, dans les eaux syriennes afin de bloquer toute « intervention humanitaire » de l’Otan contre son allié syrien.
 
Al-Binaa, cite une « source diplomatique de premier plan » : « les navires de guerre Russes vont arriver vendredi dans les eaux territoriales afin de délivrer le message clair que le gouvernement Russe considère la Syrie comme une ligne rouge, et qu’une violation de cette ligne rouge ne laissera pas la Russie dans la position d’observateur ».
 
Le Ministre des affaires étrangères Russe Sergey Lavrov a déclaré, jeudi à Moscou, au sujet des nouvelles forces armées syriennes : « cela ressemble déjà à une vraie guerre civile (…) Ce n’est un secret pour personne qu’à coté des manifestants qui souffrent et demandent assistance, il y a de plus en plus de groupes armés, dont l’objectif est très loin des demandes de réforme et de démocratie. »
 
L’opposition syrienne indique que des transfuges de l’armée ont tué ou blessé vingt policier des services de sécurité, une première depuis le début des évènements, il y a huit mois. 
 
« L’attaque en elle-même est importante en raison de la cible visée, et du fait que les opposants ont été capable de l’organiser » a déclaré un officiel américain, ajoutant qu’ « il est sans doute trop tôt pour dire si c’est un début de succès des forces armées opposées au régime »
 
Le Porte parole du département d’Etat américain Mark Toner a indiqué ne pas avoir de contact avec l’armée de libération syrienne, et a rejeté l’affirmation russe selon laquelle le pays est en guerre civile. « nous considérons que c’est le régime d’Assad qui mène des campagnes de violence, d’intimidation et de répression contre d’innocents protestataires ».
 
Mohammad Riad Shaqfa, un des leaders du mouvement déclaré hos la loi en Syrie, des Frères musulmans Syrien, en exil en Arabie Saoudite a déclaré lors d’une conférence de presse à Istambul rapportée par Reuters (4) : « si d’autres interventions sont nécessaires, comme par exemple une protection aérienne, en raison de l’intransigeance du régime, le peuple acceptera l’intervention Turque, mais le peuple ne veut pas d’intervention occidentale ». 
 
La France suit pour l’instant une ligne différente de celle des Frères musulmans. Tout en encourageant les groupes d’opposition syrienne, dont le Conseil National Syrien basé à Paris, à s’organiser, elle reste opposée à toute intervention étrangère.
 
Le délai accordé mercredi par la Ligue arabe au régime d’al-Assad pour mettre fin aux massacres et laisser entrer un groupe d’observateurs expire dimanche. La Ligue n’a pas indiqué quelles seraient les sanctions en cas de refus de Damas.
 
Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et le lien ci dessous : 
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info
 
(1) http://www.infowars.com/russian-warships
(2) http://www.haaretz.com/news/middle-east/
(3) http://news.xinhuanet.com/english2010/
(4) http://uk.reuters.com/article/2011/11/17
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz