FLASH
[19/10/2017] Ariane Fornia, fille d’Eric Besson, accuse l’ex-ministre Pierre Joxe d’agression sexuelle  |  Wolf Blitzer (CNN) est le 1er journaliste de gauche à évoquer le scandale Clinton/ Obama/ Uranium depuis sa révélation il y a 24 heures  |  [18/10/2017] France : 54% des condamnés pour jihad en 2014 auront purgé leur peine et seront libres en 2020 de faire devinez quoi!  |  Israël élu à la tête du COPUOS, le comité pour un usage pacifique de l’espace de l’ONU  |  JP Grumberg: Proverbe Yiddish pour les gens de gauche : ce que tu ne vois pas avec tes yeux, ne l’invente pas avec ta bouche  |  Israël attentat : un colon arabe palestinien a foncé sur des soldats israéliens avec un couteau à Gush Etzion. Terroriste blessé  |  Les constructions juives en Judée Samarie reçoivent une couverture média mondiale. L’abandon mondial du nationalisme Kurde, rien  |  Perquisition au siège du MoDem dans le cadre de l’enquête sur les emplois fictifs des assistants parlementaires européens  |  [17/10/2017] Israël refuse tout dialogue avec un gouvernement palestinien d’union avec des terroristes du Hamas  |  Grande-Bretagne : le patron du Mi5 prévient que le danger terroriste va exploser en intensité  |  Catalogne : 691 entreprises ont délocalisé leur siège social  |  Projet d’attentat par des terroristes ultra-droite: Mélenchon, Castaner et ds mosquées étaient visés selon LCI  |  10 activistes d’extrême droite qui préparaient une attaque arrêtés par la police  |  Effet Trump: la bourse franchit les 23000 points pour la 1ere fois de ses 121 années d’existence  |  Trump : « on m’a demandé si Hillary Clinton se présentera en 2020. J’ai répondu : ‘j’espère que oui !’  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Ftouh Souhail le 21 novembre 2011
L'ambassade d'Irak auprès des institutions européennes a confirmé cette semaine la volonté des autorités irakiennes de fermer, d’ici la fin de l’année, le camp d'Ashraf, où vivent près de 3.400 réfugiés iraniens opposés au régime de Mahmoud Ahmadinejad.
 
Selon un responsable irakien, l'objectif serait dans un premier temps de déplacer les Moudjahidine vers un autre lieu, puis de permettre à l'ONU de contrôler ceux qui ont une double nationalité pour les transférer vers leur seconde patrie et de faire partir les autres vers l'Iran ou d'autres pays.
 
Les autorités irakiennes ont déjà essayé, à plusieurs reprises, d'entrer dans le camp par la force pour en expulser les habitants. Le 8 avril 2011, une attaque contre le camp a fait trente morts et plus de trois cent blessées.
 
Plus d'une centaine de députés européens sont opposés à la fermeture de ce camp, contrôlé par les Moudjahidine du peuple, principal mouvement d'opposition extérieur au régime de Téhéran.
 
Selon l'eurodéputé conservateur écossais Struan Stevenson, la lettre de l'ambassade irakienne s'apparente à « une déclaration de guerre virtuelle » et à « une condamnation à mort » des résidents d'Ashraf.
 
« En affirmant que les trois mille quatre cent résidents d'Ashraf sont des terroristes, (le gouvernement irakien) leur dénie le droit au statut de réfugiés et à la protection prévue par les conventions de Genève », a affirmé Struan Stevenson.
 
Selon le parlementaire britannique, les autorités irakiennes veulent fermer le camp d'Ashraf pour répondre aux voeux du régime iranien. La fermeture du camp pourrait entraîner un massacre, a-t-il mis en garde.
 
La semaine précédente, la dirigeante du principal mouvement d’opposition iranien en exil, Maryam Radjavi, avait évoqué le risque d’une attaque imminente du camp d’Ashraf par les forces irakiennes, laquelle pourrait conduire à un « bain de sang ».
 
Dans une lettre co-signée par les représentants de tous les groupes politiques représentés au Parlement européen, à l'exception bien entendu des Verts (note de JPG : qui semblent avoir plus de compassion pour les tomates sans engrais que pour les êtres humains), Struan Stevenson a demandé à la chef de la diplomatie de l'UE, Catherine Ashton, d'intervenir directement pour empêcher la fermeture du camp d'ici le 31 décembre.
 
L'Union européenne a appelé vendredi dernier les autorités irakiennes à faire preuve de flexibilité et à coopérer avec le Haut Commissariat de l'ONU aux Réfugiés (HCR).
 
L'ONU insiste pour que le rapatriement vers l'Iran se fasse sur la base du volontariat. Le HCR examine actuellement les demandes individuelles de statut de réfugié des résidents. Le Comité demande instamment aux autorités irakiennes de reporter la date limite annoncée pour la fermeture du camp au 31 décembre, afin de fournir suffisamment de temps, et des conditions appropriées au HCR pour examiner, sur une base individuelle, toutes les demandes de statut de réfugié déposées par les résidents du camp.
 
Le HCR, le Parlement européen, le Congrès américain, Amnesty International et d'autres organismes internationaux ont demandé à plusieurs reprises, ces derniers mois, que la date limite totalement irréaliste de la fermeture d'Ashraf soit prolongée.
 
La fermeture du camp pourrait avoir des conséquences graves pour les milliers de réfugiés iraniens, des femmes, des enfants et des personnes âgées, opposés au régime de Mahmoud Ahmadinejad. Leur expulsion massive vers L’Iran contrevient à la Convention (IV) de Genève relative à la protection des personnes civiles.
 
Le camp d'Ashraf a été désarmé par les États-Unis en 2003. Les Américains ont alors assuré la sécurité du camp avant d'en transmettre la responsabilité en 2010 aux Irakiens. Les États-Unis, l’UE et l’ONU porteront la responsabilité, si un désastre humanitaire se passait. L’OTAN et la France ont attaqué la Libye pour protéger moins de civils que cela.
 
o-o-o-o-o
Note de JPG : Obama, qui a décidé du retrait américain d’Irak, qui livrera le pays à l’Iran, est resté jusqu’à ce jour totalement silencieux et indifférent au sort certain qui sera réservé à ces dissidents iraniens. Obama a t-il passé un marché avec l’Iran, et offert le sacrifice humain de ces réfugiés ?
 
Voilà une grande cause humanitaire, qui permettra à notre Président et son Ministre des affaires étrangères de montrer que la France sait faire passer la raison d’Etat au second plan, lorsque la vie de trois mille quatre cent femmes et enfants est en jeu.
 
Voilà une occasion de dire à notre Président que la politique étrangère, dans un Etat démocratique, ne doit pas être confisquée et réservée à une courte élite : l'ensemble des français (excepté les Verts), exige que la France protège ces vies humaines, et l'exécutif doit… s'exécuter.
 
Reproduction autorisée et vivement encouragée, avec la mention suivante et le lien ci dessous :
© Ftouh Souhail pour www.Dreuz.info
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz