Publié par Michel Garroté le 23 novembre 2011

 

 

Michel Garroté – Des officiers du service français d’espionnage à l’étranger, DGSE, ont été envoyés au nord du Liban et en Turquie, pour instruire et structurer l’Armée Syrienne Libre, qui regroupe des déserteurs syriens, et, dont le chef, le colonel Ryad al-Asaad, se trouve en Turquie. Plusieurs membres, d’une part, du Service Action de la DGSE, et, d’autre part, du Commandement des Opérations Spéciales sont en Turquie, pour former les déserteurs syriens à la guérilla urbaine.

Un Officier de la DGSE indique que c’est la France qui a pris l’initiative de rencontrer les responsables de l’Armée Syrienne Libre. Une éventuelle intervention limitée de l’OTAN contre la Syrie est à l’étude. Un Officier de la DGSE a précisé qu’il ne s’agit pas de refaire en Syrie la même chose qu’en Libye.

Si la DGSE se permet des « fuites », l’on peut se demander si ce ne serait pas avec la bénédiction de l’Elysée. Certains se demandent s’il s’agit, avec la Turquie, de créer, via l’Armée Syrienne Libre, un morceau de territoire libéré dans le nord de la Syrie. Et d’aucuns allèguent que Sarkozy essaie de monter ainsi dans les sondages d’ici les présidentielles d’avril et mai prochain.

© Michel Garroté Rédacteur en chef de www.dreuz.info

   

   

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz