FLASH
[19/10/2017] Ariane Fornia, fille d’Eric Besson, accuse l’ex-ministre Pierre Joxe d’agression sexuelle  |  Wolf Blitzer (CNN) est le 1er journaliste de gauche à évoquer le scandale Clinton/ Obama/ Uranium depuis sa révélation il y a 24 heures  |  [18/10/2017] France : 54% des condamnés pour jihad en 2014 auront purgé leur peine et seront libres en 2020 de faire devinez quoi!  |  Israël élu à la tête du COPUOS, le comité pour un usage pacifique de l’espace de l’ONU  |  JP Grumberg: Proverbe Yiddish pour les gens de gauche : ce que tu ne vois pas avec tes yeux, ne l’invente pas avec ta bouche  |  Israël attentat : un colon arabe palestinien a foncé sur des soldats israéliens avec un couteau à Gush Etzion. Terroriste blessé  |  Les constructions juives en Judée Samarie reçoivent une couverture média mondiale. L’abandon mondial du nationalisme Kurde, rien  |  Perquisition au siège du MoDem dans le cadre de l’enquête sur les emplois fictifs des assistants parlementaires européens  |  [17/10/2017] Israël refuse tout dialogue avec un gouvernement palestinien d’union avec des terroristes du Hamas  |  Grande-Bretagne : le patron du Mi5 prévient que le danger terroriste va exploser en intensité  |  Catalogne : 691 entreprises ont délocalisé leur siège social  |  Projet d’attentat par des terroristes ultra-droite: Mélenchon, Castaner et ds mosquées étaient visés selon LCI  |  10 activistes d’extrême droite qui préparaient une attaque arrêtés par la police  |  Effet Trump: la bourse franchit les 23000 points pour la 1ere fois de ses 121 années d’existence  |  Trump : « on m’a demandé si Hillary Clinton se présentera en 2020. J’ai répondu : ‘j’espère que oui !’  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 23 novembre 2011
Le supposé sérieux Figaro économie affirme que les marchés vont faire éclater la zone euro. Plus stupide, tu meurs.
 
J’imagine, mais je me trompe peut être, que le Figaro éco doit avoir des problèmes de fins de mois, s'il confie à un poussérieux journaliste d’économie néo-gauchiste, néo-marxiste qui n’a pas acheté un livre d’économie depuis 1970, le soin de rédiger un article sur la crise de l’Euro et de l’Europe.
 
Jugez un peu. C’est dans le Figaro éco, c’est un journal d’économie sérieux, et c’est rédigé par un journaliste qui a le cerveau bloqué sur 1950.
 
Le Figaro : L’Espagne a emprunté ce matin à près de 7% sur 10 ans. Les taux français à 10 ans passent la barre de 3,75%. Les marchés jouent l'éclatement de la zone euro.
 
Les marchés ? Lesquels ? Un éclatement, c’est quoi au juste ? Les marchés font des prêts en euro, et ils feraient éclater la monnaie qu’ils prêtent, pour qu’elle n’ait plus de valeur, et leur prêt avec ?
 
N’est-ce pas, plutôt, et plus prosaïquement, que « les marchés » prêtent à chaque client à un taux qui correspond au risque que représente ce client, fut-il un état ? N’est-ce pas étrange que l’Espagne et la France, qui sont à bout de souffle, exsangues, empruntent ENCORE de l’argent, quand ils n’arrivent déjà pas à rembourser ce qu’ils doivent, sans que le journaliste ne relève l'anomalie ? 
 
Le Figaro : La tension ne retombe pas sur les taux d'intérêt des emprunts d'État dans la zone euro. Les marchés sont en réalité en train de dessiner l'Europe à deux vitesses que souhaitent justement éviter à tout prix les dirigeants européens. Le cheval de Troie des traders n'est pas la politique, mais l'arme redoutable des taux d'intérêt.
 
La tension ne retombe pas ? Et pourquoi devrait-elle retomber ? Qui a fait quoi pour qu’elle retombe ? Les marchés dessinent l’Europe à deux vitesses ? Et l’Europe ne dessine rien, elle ? L’Europe n’est responsable de rien, elle ? Intéressant concept.
 
Les dirigeants européens souhaitent éviter une Europe à deux vitesses ? Qu’ont ils fait, concrètement et efficacement, en ce sens, depuis quarante ans ?
 
Cheval de Troie des traders ? Depuis quand  les traders ont-ils besoin de chevaux de Troie, et pour atteindre quel objectif ? Leur métier n'est-il pas de gérer des fonds, ce qu’ils font (désolé), du matin au soir, en des mouvements dans toutes les directions et à toute vitesse : monnaies, valeurs, obligations et outils financiers, mais aussi matières premières, et or ?
 
Le Figaro : A 3,755% la France est en train de se faire lentement, mais sûrement pousser dans le camp des pays «faibles».
 
Se faire pousser ? Pas par elle-même ? Les gouvernements n’ont aucune responsabilité économique ? Ils ne décident pas de l’impôt, des taxes, ils n’investissent pas ? Ils n’ont pas une faramineuse masse salariale de fonctionnaires à payer ? Ils n’ont aucune action, ne prennent aucune décision, qui impactent l’économie ? Allons allons. 
 
Le Figaro : Les opérateurs à Londres ou New York sont convaincus que la France ne mérite plus son «triple A». Le pays a encore révisé à la hausse à 95,3 milliards d'euros son déficit budgétaire sur l'année 2011.
 
Un peu de cohérence aurait demandé d’écrire les choses dans l’ordre inverse, ainsi : Le pays a encore révisé à la hausse à 95,3 milliards d'euros son déficit budgétaire sur l'année 2011 DONC les opérateurs à Londres ou New York sont convaincus que la France ne mérite plus son «triple A». N'est-ce pas plus clair, et plus cohérent ainsi ?
 
Le Figaro : Pendant ce temps, les taux allemands ne cessent de baisser.
 
Oui et ? L’Allemagne est dans le noir, et non dans le rouge. Ses finances sont saines. C’est mal ?
 
Le Figaro : D'un côté les marchés ont un réflexe de «fly to quality», de l'autre ils fuient les emprunts d'Europe du sud désormais désignés comme étant «toxiques».
 
Non ! « Les marchés » n’ont pas un réflexe de « fly to quality » mais de « fly to safety », ce qui, en bon français veut dire : on ne prête pas à ceux qui ne peuvent pas rembourser. Et on ne prête certainement pas à faible taux à ceux qui représentent un gros risque financier. Jusqu’à preuve du contraire, toute démarche financière repose sur un triple équilibre, plus vieux encore que le plus vieux métier du monde : liquidité, sécurité, rentabilité. 
 
Mais cela, je suppose, vole un peu trop haut pour le Figaro éco.
 
Ma conclusion : non, les marchés ne vont pas faire éclater la zone euro. Les dirgeants européens, oui, assurément.
 
Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et le lien ci dessous : 
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info
 
http://www.lefigaro.fr/marches/2011/11/17/04003-20111117ARTFIG00470-les-marches-dessinent-deja-une-europe-a-deux-vitesses.php
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz