FLASH
[18/11/2017] Espagne : la police espagnole a ouvert le feu sur un Français qui criait « Allahou Akhbar » à un péage près de la frontière française  |  Les tanks de l’armée israélienne ont procédé à des tirs de mise en garde sur les forces syriennes près de la frontière du Golan  |  [17/11/2017] L’explosion d’un pipeline au Bahreïn considérée comme une mise en garde de l’Iran  |  Retrait de sa nationalité à un « Danois de papier » parti combattre avec ISIS  |  La candidature de l’iran à la tête de l’UNESCO n’a pas été retenue  |  [16/11/2017] La deuxième vague de réfugiés balaiera l’Europe, se préoccupe l’ONU  |  Une Suédoise violée par des réfugiés se suicide après que le procureur ait conclu à un « manque de preuves »  |  Des citoyens iraniens ont attaqué la voiture du président Rohani pour l’extraire du véhicule et le lyncher  |  Des avions de combat israéliens ont survolé la région du Djebel Sheikh (Hermon), ainsi que plusieurs villes du sud du Liban  |  Israël, toujours aussi nul en blocus : 15 392 tonnes de biens de consommation, répartis sur 498 camions, livrés hier à Gaza  |  France : chômage en hausse. USA : chômage en baisse. Et Macron dit qu’on ne peut diriger un pays et tweeter…  |  Oups! 3 véhicules de la police incendiés ce matin devant le commissariat d’Antony en banlieue parisienne  |  Supprimé des médias : le grand mufti d’Arabie Saoudite, Abdelaziz al-Cheïkh, lanche une fatwa interdisant de tuer des juifs et de manifester contre Israël  |  Un tableau de Léonard de Vinci vendu hier pour 405 millions$ – pris pour un faux en 1958, il avait été vendu 57$  |  [14/11/2017] #Californie, #Rancho Tehama : des enfants ont été évacués par bus scolaire  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 2 décembre 2011

 

 

Michel Garroté – Il fallait s’y attendre. Les chefs d’Etats européens, notamment Sarkozy, en font trop en matière de conférences et de réunions sur la crise. Les chefs d’Etats européens, notamment Sarkozy, en font trop quand ils sous-entendent que la Chine va passer à la caisse pour l’Europe. Et de ces faits-là, la Chine, aujourd’hui vendredi, met les points sur les « i ». La Chine refuse de gaspiller ses devises pour sauver l’Europe. Elle ne le dit pas aussi brutalement. Mais elle le dit quand même. Il fallait s’y attendre.

La Chine ne peut pas utiliser ses réserves en devises étrangères de 3200 milliards de dollars pour secourir d'autres pays, annonce, aujourd’hui vendredi, la vice-ministre chinoise des Affaires étrangères Fu Ying. "Le raisonnement selon lequel la Chine devrait venir en aide à l'Europe n'est pas soutenable, car les réserves ne sont pas gérées de cette façon", affirme la vice-ministre chinoise des Affaires étrangères Fu Ying. "La Chine participe aux efforts internationaux pour aider l'Europe, et de manière positive et saine", ajoute Mme Fu.

Depuis le début de la crise financière européenne, la Chine a envoyé plus de 30 délégations d'achat en Europe, conduisant à l'augmentation des importations chinoises en provenance du continent, souligne Madame Fu Ying. Elle ajoute qu'il y a de nombreux malentendus concernant l'utilisation des réserves chinoises. "Les réserves en devises étrangères ne sont pas des recettes fiscales ou de l'argent dont peut disposer le Premier ministre ou le ministre des Finances", fait-elle observer.

"Les réserves en devises étrangères s'apparentent à une épargne, leur liquidité doit être assurée", explique-t-elle. Elle indique que la Chine a tiré une leçon de la crise financière asiatique de la fin des années 1990 et a compris l'importance des réserves en devises étrangères pour un pays. Les réserves ne peuvent pas être utilisées à l'intérieur du pays pour réduire la pauvreté ni à l'étranger pour soutenir le développement des autres pays. Elle souligne que la façon dont les réserves en devises étrangères sont gérées doit être conforme au principe "sécurité, liquidité et rentabilité appropriée". "L'achat, des obligations de l’Europe, du FMI et des USA, par la Chine, est basé sur ce principe", ajoute-t-elle. En clair, pas de philanthropie et il y aura des concessions à faire.

C’est dit à la mode chinoise, soit poliment, mais c’est dit et c’est même dit clairement, aujourd’hui, vendredi.

© Michel Garroté Rédacteur en chef de www.dreuz.info

   

   

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz