FLASH
[23/10/2017] Sinaï : L’Etat islamique a capturé 3 membres du Hamas qui creusaient un tunnel terroriste  |  La télévision locale catalane TV3 refuse la mise sous tutelle de Madrid  |  [22/10/2017] Trump aux Européens : « ne nous soutenez pas contre l’Iran, continuez à faire des affaires avec eux, vous avez besoin de cet argent »  |  46% des Américains pensent que les médias fabriquent entièrement des histoires au sujet de Donald Trump. Combien en France le savent?  |  Interrogée au point de passage que la gauche veut supprimer, 1 arabe palestinienne a avoué vouloir commettre un attentat en Israël  |  [21/10/2017] Tchéquie : Libéraux populistes (Babis) 30,7%, Extrême droite SPD 11%, Conservateurs ODS 10,6%  |  Élections tchèques : le milliardaire populiste anti-migrants Babis largement devant  |  Trump va rendre publiques les archives sur la mort de Kennedy – la CIA veut les garder secrètes 20 ans de plus  |  Espagne : le gouvernement prévoit la destitution du président catalan Puigdemont dans les 6 mois  |  Espagne : Le gouvernement suspend l’autonomie de la Catalogne (application article 155)  |  L’Assemblée a voté la suppression de la taxe d’habitation pour 80% des ménages d’ici 2020 : ça va coûter très cher aux Français  |  Israël a tiré sur les positions de l’artillerie syrienne après 5 roquettes tirées sur le Golan  |  Elus du personnel : leur nombre devrait baisser nettement dans les grandes entreprises (enfin)  |  Egypte : 58 policiers tués lors d’un attentat de l’organisation Hasm à Giza au sud du Caire  |  #Allemagne : plusieurs personnes ont été blessées dans une attaque de couteau à Munich  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 7 décembre 2011

 

 

Michel Garroté – Jeannette Bougrab, secrétaire d’Etat française à la Jeunesse, qui avait déclaré ne pas connaître d’islamistes modérés, a été réprimandée par le cabinet du Premier ministre. Ses prises de position lui ont valu un coup de fil incendiaire de Jean-Paul Faugère, le directeur de cabinet du Premier ministre français, François Fillon. Jean-Paul Faugère a reproché à Jeannette Bougrab de remettre en cause la politique étrangère de la France, allant jusqu’à l’accuser de haute trahison. Ce n’est pas l’Organisation de la Coopération Islamique qui le dit, mais le directeur de cabinet du Premier ministre français.

Il n’y a pas de charia light. C’est cette phrase de Jeannette Bougrab, secrétaire d’Etat à la Jeunesse, qui irrite Jean-Paul Faugère. Jeannette Bougrab avait, en outre, déclaré par-ci et écrit par-là : "je n’accepte pas l’idée qu’on puisse fonder une Constitution sur la charia. Il n’y a pas de charia light. Je suis juriste et on peut faire toutes les interprétations théologiques, littérales ou fondamentalistes que l’on veut, mais le droit fondé sur la charia est nécessairement une restriction des droits et libertés, notamment de la liberté de conscience, car l’apostasie est interdite. Il n’est pas possible de se convertir. Les mariages mixtes ne sont pas reconnus. Une femme musulmane ne peut pas se marier avec un non-musulman. Aux yeux de certains, ce n’est peut-être pas grave si des femmes doivent désormais être voilées ou si demain elles n’ont plus les mêmes droits. Pas pour moi. Je ne transige pas sur cette question de l’égalité juridique. Et il faut être attentif au double langage. En Egypte, on a vu les violences dont sont victimes les chrétiens coptes. Aujourd’hui, sur la place Tahrir, des femmes sont agressées parce que ce sont des femmes. Ben Ali ou Moubarak avaient agité le chiffon rouge des islamistes pour obtenir le soutien des pays occidentaux. Mais il ne faudrait pas tomber dans l’excès inverse. Moi, je ne soutiendrai jamais un parti islamiste. Jamais. L’égalité ne peut pas être à géométrie variable. La démocratie n’est pas un supermarché où l’on pourrait prendre uniquement ce qui nous fait plaisir. Je fais partie de celles qui estiment qu’on peut interdire des partis politiques fondés sur des pratiques qui portent atteinte à une Constitution".

En réprimandant Jeannette Bougrab, alors qu’elle ne fait que dire la vérité, Jean-Paul Faugère, pourtant UMP et non PS, sans le savoir, roule pour Marine Le Pen, qui elle, une fois de plus, passera pour la seule candidate osant critiquer les islamistes. Si Jeannette Bougrab était candidate en 2017, je voterais pour elle.

© Michel Garroté Rédacteur en chef de www.dreuz.info

   

   

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz