FLASH
[24/09/2017] T’es con Macron ? Inviter les cultes à discuter d’éthique un vendredi soir ? Les juifs et shabbat, t’as entendu parlé ?  |  Grosse victoire sociale de Trump : moins 1,2 million de pauvres vivent de bons alimentaires depuis son élection  |  [23/09/2017] Corée du Nord : le séisme détecté ce matin semble être une réplique du test nucléaire de début septembre  |  Marseille : un homme abattu en pleine rue en rapport avec le trafic de drogue  |  Dans son discours en Alabama, Trump dit littéralement : « virez moi ces footballeurs fils de putes qui refusent d’honorer notre drapeau »  |  Algérie : le gouvernement interdit le voile intégral à l’école  |  Chelles : un membre du gang des barbares retourne déjà en prison  |  [22/09/2017] Le gouvernement Valls a minoré les dépenses de la Sécu dit la Cour des comptes-mais les politiques ne rendent pas compte de leurs actes  |  Calais (62) : les conflits entre musulmans commencent: combats entre migrants éthiopiens, irakiens et syriens  |  Ile d’Oléron: le maire ne voulait pas d’un McDonald’s mais n’avait aucun problème avec une mosquée  |  Un djihadiste originaire de Toulouse a été livré à la France par la Turquie  |  Val-de-Reuil (27) : le commissariat encerclé et bloqué par 80 musulmans turcs  |  Ville la belle immigration ! Une Allemande violée en plein jour en pleine rue à Munich par des Afghans  |  Enorme victoire diplomatique de Trump : la Chine ordonne à toutes ses banques de cesser toute relation avec Corée du Nord  |  [21/09/2017] Florian Philippot quitte le FN : « Il était temps ! Reste maintenant à changer de ligne » tweet Robert Ménard  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 10 décembre 2011
En ce temps effroyable où les débats ineptes succèdent aux débats absurdes, où les médias réinventent la réalité sous prétexte d’informer et où la connaissance semble plus que jamais inutile et vaine, il est des livres porteurs d’une clarté unique qu’il faut absolument lire. Ce sont souvent des livres simples, car les vérités les plus élémentaires n’ont pas besoin de circonlocutions ou d’affèteries pour être énoncées. Ce sont, toujours, des livres limpides, car ce qui est fondé peut s’écrire sans complexifier vainement ce qu’on écrit. 
 
Dans le registre de la pensée économique, l’Economie en une leçon* d’Henry Hazlitt est un livre de ce genre, hélas non disponible en librairie en France. Dans celui de la philosophie du droit, La loi* de Frédéric Bastiat est un autre livre qu’on doit citer. 
 
J’ajouterai à cette courte liste un livre devenu un classique dans le monde qui parle anglais, vendu à des centaines de milliers d’exemplaires depuis trente ans, traduit en quarante quatre langues, et disponible depuis peu en langue française.
 
Le livre s’appelle Jonathan Gullible. Une Odyssée de la liberté. Non seulement c’est un livre simple, mais c’est un livre destiné aux adolescents, quand bien même les adultes peuvent le lire aussi. 
 
On peut le recommander dès l’âge de dix ou onze ans, le faire lire à ses enfants, dialoguer avec eux à son sujet. Chapitre par chapitre, et dès lors que chaque chapitre fait trois ou quatre pages, c’est là bien loin d’être une tâche insurmontable. C’est même un plaisir.
 
Jonathan Gullible est l’antidote aux discours socialistes et étatistes multiples déversés chaque jour et chaque heure par instituteurs et professeurs, journalistes et supposés intellectuels.
 
Il y est question d’un voyage fait par un jeune homme naïf (gullible en anglais signifie crédule) qui part en bateau et dérive vers un pays imaginaire qui ressemble par bien des traits aux pays dans lesquels nous vivons. 
 
Il découvre, effaré, au fil de ses rencontres, toute l’absurdité grotesque de l’irrespect de la propriété privée et de l’arbitraire, des effets pervers de l’égalitarisme cher aux socialistes, des conséquences délétères de la destruction du libre choix et de l’esprit de responsabilité.
 
Au terme de son parcours, le jeune homme voit une haute montagne, part vers ses sommets pour s’éloigner, trouve des grands oiseaux qui promettent de l’emmener vers un pays de liberté, loin, très loin du pays où il s’était trouvé plongé. L’un des oiseaux le ramène à son point de départ, et il demande alors en quoi il est arrivé dans le pays qui lui avait été décrit. L’oiseau lui répond qu’un pays de liberté peut exister partout où on se trouve, et qu’il suffit pour qu’il advienne de se battre à cette fin. 
 
Le combat peut être difficile. On le voit en France aujourd’hui où le choix lors des prochaines élections présidentielles se situera, malgré le nombre élevé de candidats, entre partisans de la servitude et autres partisans de la servitude. 
 
Mais quand bien même le combat est difficile, garder l’esprit ouvert, disposer d’antidotes face aux inepties et aux absurdités est salubre et indispensable. Fournir aux adolescents les moyens de rester éveillés mentalement et de ne pas sombrer dans la somnolence résignée qui fait les individus soumis et malléables est crucial si on veut qu’il reste un avenir. 
 
Jonathan Gullible, une odyssée de la liberté devrait d’ores et déjà être entre toutes les mains.
 
Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et le lien ci dessous : 
© Guy Millière pour www.Dreuz.info
 
Ken Scholland, Jonathan Gullible. Une odyssée de la liberté*, Editions Tatamis, 2011, 253p., 17€
 
* en achetant les livres avec ces liens, vous bénéficiez d'une remise de 5%, et vous soutenez Dreuz qui reçoit une commission de 5%
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz