FLASH
[18/10/2017] France : 54% des condamnés pour jihad en 2014 auront purgé leur peine et seront libres en 2020 de faire devinez quoi!  |  Israël élu à la tête du COPUOS, le comité pour un usage pacifique de l’espace de l’ONU  |  JP Grumberg: Proverbe Yiddish pour les gens de gauche : ce que tu ne vois pas avec tes yeux, ne l’invente pas avec ta bouche  |  Israël attentat : un colon arabe palestinien a foncé sur des soldats israéliens avec un couteau à Gush Etzion. Terroriste blessé  |  Les constructions juives en Judée Samarie reçoivent une couverture média mondiale. L’abandon mondial du nationalisme Kurde, rien  |  Perquisition au siège du MoDem dans le cadre de l’enquête sur les emplois fictifs des assistants parlementaires européens  |  [17/10/2017] Israël refuse tout dialogue avec un gouvernement palestinien d’union avec des terroristes du Hamas  |  Grande-Bretagne : le patron du Mi5 prévient que le danger terroriste va exploser en intensité  |  Catalogne : 691 entreprises ont délocalisé leur siège social  |  Projet d’attentat par des terroristes ultra-droite: Mélenchon, Castaner et ds mosquées étaient visés selon LCI  |  10 activistes d’extrême droite qui préparaient une attaque arrêtés par la police  |  Effet Trump: la bourse franchit les 23000 points pour la 1ere fois de ses 121 années d’existence  |  Trump : « on m’a demandé si Hillary Clinton se présentera en 2020. J’ai répondu : ‘j’espère que oui !’  |  Daphne Caruana Galizia, qui a révélé les Panama Papers, a été tuée par une bombe plantée près de sa voiture  |  [16/10/2017] Israël va construire 1600 logements dans la partie Est de la capitale Jérusalem  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 15 décembre 2011

 

 

Michel Garroté – Chirac, jugé en correctionnelle, est déclaré coupable – et condamné à deux ans de prison avec sursis – aujourd’hui, jeudi 15 décembre 2011, notamment dans l'affaire des emplois fictifs de la Ville de Paris. Concrètement, Chirac, est déclaré coupable de détournement de fonds publics et d’abus de confiance dans l'affaire qui porte sur 21 emplois rémunérés par la mairie de Paris. Déjà poursuivi dans le passé pour prise illégale d'intérêt, abus de confiance et détournement de fonds publics, Chirac encourait à l’époque dix ans de prison et 150’000 euros d'amende.

Chirac, lorsqu’il était maire de Paris, président du RPR et qu’il préparait sa présidentielle en 1995, était soupçonné d'avoir mis l’argent de la municipalité de Paris au service de sa campagne électorale et des intérêts de son parti, le RPR. La principale victime, la Ville de Paris, avait renoncé à se porter partie civile, ayant été indemnisée par l'UMP – et par Chirac – ce qui équivaut, de sa part, à un aveu de culpabilité. On ne passe pas à la caisse lorsqu’on est innocent. Aujourd’hui, Chirac est déclaré coupable. Condamné à deux ans de prison « avec sursis », il n’ira donc pas en prison…

© Michel Garroté Rédacteur en chef de www.dreuz.info

   

   

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz