FLASH
[17/10/2017] Israël refuse tout dialogue avec un gouvernement palestinien d’union avec des terroristes du Hamas  |  Grande-Bretagne : le patron du Mi5 prévient que le danger terroriste va exploser en intensité  |  Catalogne : 691 entreprises ont délocalisé leur siège social  |  Projet d’attentat par des terroristes ultra-droite: Mélenchon, Castaner et ds mosquées étaient visés selon LCI  |  10 activistes d’extrême droite qui préparaient une attaque arrêtés par la police  |  Effet Trump: la bourse franchit les 23000 points pour la 1ere fois de ses 121 années d’existence  |  Trump : « on m’a demandé si Hillary Clinton se présentera en 2020. J’ai répondu : ‘j’espère que oui !’  |  Daphne Caruana Galizia, qui a révélé les Panama Papers, a été tuée par une bombe plantée près de sa voiture  |  [16/10/2017] Israël va construire 1600 logements dans la partie Est de la capitale Jérusalem  |  Rare: Israël a procédé à des frappes aériennes en Syrie près de Damas – la Russie était prevenue  |  Catalogne : le président indépendantiste recule et propose de discuter avec Madrid dans 2 mois  |  Gaza : en réponse aux tirs de roquette, Israël a bombardé des positions terroristes du Hamas pendant la nuit  |  Somalie : l’attentat de la religion de la paix et de la tolérance a fait 231 morts et 275 blessés  |  Pendant la nuit, l’armée israélienne a arrêté 12 colons arabes en Judée, recherchés pour terrorisme  |  [15/10/2017] Prédateur sexuel Harvey Weinstein : la gauche contre-attaque et « ressort » une affaire contre Trump  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 18 décembre 2011
Le FBI a démonté un gigantesque circuit de trafic de drogue du Hezbollah.
 
1.2 milliard de dollars entre 2007 et 2008, c’est le montant du trafic – 100% conforme à la charia – organisé par le Hezbollah.
 
Le circuit : des fonds sont transférés du Liban vers les Etats Unis afin d’acheter des voitures d’occasion, qui sont ensuite envoyées en Afrique de l’Ouest. Ensuite, l’argent de la vente des voitures, ainsi que l’argent du trafic de narcotiques, sont envoyés au Liban par les circuits de blanchiment du Hezbollah. Une part importante des fonds sont remis au Hezbollah – mouvement terroriste.
 
La Lebanase Canadian Bank (LCB), la société Hassan Ayash Exchange, et la Holding Ellissa, ainsi que leurs sous traitants et sociétés affiliées constituent le circuit financier.
 
Trente entreprises de vente de voitures et une compagnie maritime formaient le réseau de distribution.
 
« La double activité de trafic de drogue des organisations terroristes est mise une fois de plus en relief par la créativité avec laquelle les terroristes se financent et transfèrent leur argent, explique l’avocat général Bharara. « Aujourd’hui, nous avons étranglé une très importante source de financement en démantelant une pieuvre maléfique qui avait des ramifications sur trois continents. Ensemble, avec nos partenaires aux Etats Unis et partout dans le monde, notre engagement à perturber et démanteler le Hezbollah et d’autres organisations terroristes est inébranlable »
 
En novembre 2011, Ayman Joumaa, un trafiquant de drogue libanais et affilié au Hezbollah, était inculpé de conspiration de la distribution de narcotiques, blanchiment d’argent de la drogue en provenance des cartels de drogue Mexicains et Colombiens.
 
La banque canadienne LCB transférait jusqu’à 260.000 dollars par jour au Hezbollah sans indiquer l’origine ou le motif de ces transferts.
 
Entre 2007 et 2011, au moins 329 millions de dollars ont été transférés par la Banque Fédérale du Liban (BLOM), la Middle East and Africa Bank, la Banque Libanaise du Canada, Hassan Ayash Exchange et Ellissa Exchange vers les Etats Unis pour acheter les voitures d’occasion.
 
Les voitures étaient ensuite envoyées à Cotonou au Benin, où elles étaient vendues dans des centres autos.
 
Une partie de la vente des voitures était envoyé au Hezbollah par des réseaux de coursiers financiers, de passeurs de fonds et d’intermédiaires financiers. Un des réseaux de coursiers financiers contrôlé par Oussama Salhab, un terroriste du Hezbollah installé au Togo, transportait des dizaines de millions de dollars et d’euros du Benin au Liban par le Togo et le Ghana. 
 
Salhab possédait également la compagnie Suisse Cybamar Swiss GMBH, une société de transport basée dans le Michigan et qui transportait des voitures vers l’Afrique de l’Ouest.
 
Les valises de dollars arrivaient fréquemment à l’aéroport de Beyrouth où ils étaient pris en charge par les services de sécurité du Hezbollah jusqu’à leur destination finale.
 
Le réseau du trafiquant Ayman Joumaa, qui opérait au Liban, en Afrique de l’Ouest, à Panama et en Colombie blanchissait jusqu’à 200 millions de dollars par mois avec l’assistance du Hezbollah à qui il versait des « frais et commissions » de transfert.
 
Un autre trafiquant, Maroun Saade, membre du « Free Patriotic Movement », une organisation de Chrétiens Libanais associée au Hezbollah, fut inculpé en février dernier pour sa participation à un réseau de trafic de drogue entre l’Ouest Africain et le Liban, et pour conspiration d’aide aux Tailban. C’est Saade qui s’occupait de la corruption des différentes administrations afin de faire libérer les coursiers qui se faisaient arrêter.
 
Pour des raisons difficilement compréhensibles, ni les indignés de Wall Street, ni les adeptes des théories du complot, ni même les dociles moutons qui suivent Alain Soral, ne font jamais référence à ces immenses pieuvres qui manipulent la finance mondiale, entretiennent le terrorisme, et contribuent à détruire, lorsqu’ils sont déjà à terre, avec leurs inimaginables quantités de cash disponible pour le terrorisme financier, les économies et les monnaies des pays occidentaux. 
 
Reproduction autorisée et vivement encouragée, avec la mention suivante et le lien ci dessous :
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info
 
http://www.fbi.gov/hizballah-related-money-laundering
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz