Publié par Jean-Patrick Grumberg le 21 décembre 2011
Un juge fédéral vient de mettre en accusation un jeune diplômé en pharmacie habitant Sudbury, en banlieue de Boston, dans le Massachusetts, après dix heures de délibération, pour conspiration de terrorisme.
 
L’accusé, s’il est jugé coupable par la cour, risque la prison à vie pour avoir tenté d’apporter un soutien logistique à al Qaida et à d’autres terroristes.
 
Le jury a en effet conclu que l’homme envisageait de participer à des actions meurtrières et ultra violentes contre des objectifs américains, et qu’il évoquait son désir de mourir au champ de bataille. Ses complices ont  tenté de radicaliser leur entourage, en distribuant des vidéos de Jihad.
 
Il s’est également rendu au Yemen pour recevoir un entrainement de préparation au terrorisme.
 
George Brown, professeur de droit au Boston College, en bon intellectuel gauchiste, a critiqué la décision du jury, en affirmant que l’accusation était conforme à la doctrine de Bush : « arrêter l’action avant que quelque de terrible se passe ». Je suppose qu’il eut souhaité que les crimes soient commis avant d’agir. Je suppose également qu’une fois les horreurs commises, cet éminent professeur aurait expliqué que la société est responsable.
 
Ah j’allais presque oublier : l’homme, âgé de 29 ans, s’appelle Tarek Mehanna, il est musulman, et égypto américain. Mon oubli s’explique du fait que ces informations sont sans rapport avec les faits qui lui sont reprochés.
 
Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et le lien ci dessous : 
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info
 
http://www.fbi.gov/man-convicted-on-terrorism
http://www.necn.com/The-public-reacts-to-terrorism-verdict

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz