FLASH
[17/10/2017] Israël refuse tout dialogue avec un gouvernement palestinien d’union avec des terroristes du Hamas  |  Grande-Bretagne : le patron du Mi5 prévient que le danger terroriste va exploser en intensité  |  Catalogne : 691 entreprises ont délocalisé leur siège social  |  Projet d’attentat par des terroristes ultra-droite: Mélenchon, Castaner et ds mosquées étaient visés selon LCI  |  10 activistes d’extrême droite qui préparaient une attaque arrêtés par la police  |  Effet Trump: la bourse franchit les 23000 points pour la 1ere fois de ses 121 années d’existence  |  Trump : « on m’a demandé si Hillary Clinton se présentera en 2020. J’ai répondu : ‘j’espère que oui !’  |  Daphne Caruana Galizia, qui a révélé les Panama Papers, a été tuée par une bombe plantée près de sa voiture  |  [16/10/2017] Israël va construire 1600 logements dans la partie Est de la capitale Jérusalem  |  Rare: Israël a procédé à des frappes aériennes en Syrie près de Damas – la Russie était prevenue  |  Catalogne : le président indépendantiste recule et propose de discuter avec Madrid dans 2 mois  |  Gaza : en réponse aux tirs de roquette, Israël a bombardé des positions terroristes du Hamas pendant la nuit  |  Somalie : l’attentat de la religion de la paix et de la tolérance a fait 231 morts et 275 blessés  |  Pendant la nuit, l’armée israélienne a arrêté 12 colons arabes en Judée, recherchés pour terrorisme  |  [15/10/2017] Prédateur sexuel Harvey Weinstein : la gauche contre-attaque et « ressort » une affaire contre Trump  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 26 décembre 2011

 

 

Michel Garroté – Kim Jong-Nam, fils aîné du dictateur défunt de la Corée du Nord, Kim Jong-Il et demi-frère du nouveau dictateur Kim Jong-Un se trouve à Pékin où il est « placé sous protection chinoise », autrement dit fait prisonnier par la Chine, grande alliée de la Corée du Nord. Kim Jong-Nam, le fils aîné est arrivé à Pékin depuis le territoire chinois de Macao. Il ne semble pas y avoir de certitude sur l’éventuelle participation de Kim Jong-Nam aux obsèques de son père Kim Jong-Il, prévues après-demain mercredi dans la capitale nord-coréenne, Pyongyang. Kim Jong-Nam, 40 ans, vivait depuis une décennie à Macao. Dans les années 1990, Kim Jong-Nam était pressenti comme favori pour succéder à son père, Kim Jong-Il, à la tête de la Corée du Nord. Nommé – à l’époque – au grade de général, Kim Jong-Nam avait dirigé les services spéciaux et la police politique du régime nord-coréen. Mais sa tentative d’entrée au Japon, avec un faux passeport, et accompagné de deux femmes, avait créé un énorme scandale en 2001.

L'affaire avait enragé son père qui lui avait dénié tout nouveau poste de responsabilité. Kim Jong-Nam quitta alors la Corée du Nord pour le territoire chinois de Macao. Sa localisation à Pékin fait l'objet de spéculations depuis la mort de son père, Kim Jong-Il le 19 décembre dernier et la désignation de son demi-frère, Kim Jong-Un, dix ans plus jeune, pour succéder à leur père. Kim Jong-Nam avait critiqué le système dynastique de succession instauré en Corée du Nord depuis la fondation du pays par son grand-père, Kim Il-Sung, dans une interview donnée, en janvier de cette année, au journal japonais ‘Tokyo Shimbun’. "Il n'y a pas eu de succession par hérédité, même pas pour le président chinois Mao Zedong. Cela ne correspond pas au socialisme", avait affirmé Kim Jong-Nam au Tokyo Shimbun’. Désormais, Kim Jong-Nam est « placé sous protection chinoise », autrement dit fait prisonnier par la Chine. Il devrait être placé sous résidence surveillée. Son exil doré à Macao semble ainsi terminé.

Michel Garroté, rédacteur en chef de www.dreuz.info

   

   

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz