FLASH
[17/10/2017] Trump : « on m’a demandé si Hillary Clinton se présentera en 2020. J’ai répondu : ‘j’espère que oui !’  |  Daphne Caruana Galizia, qui a révélé les Panama Papers, a été tuée par une bombe plantée près de sa voiture  |  [16/10/2017] Israël va construire 1600 logements dans la partie Est de la capitale Jérusalem  |  Rare: Israël a procédé à des frappes aériennes en Syrie près de Damas – la Russie était prevenue  |  Catalogne : le président indépendantiste recule et propose de discuter avec Madrid dans 2 mois  |  Gaza : en réponse aux tirs de roquette, Israël a bombardé des positions terroristes du Hamas pendant la nuit  |  Somalie : l’attentat de la religion de la paix et de la tolérance a fait 231 morts et 275 blessés  |  Pendant la nuit, l’armée israélienne a arrêté 12 colons arabes en Judée, recherchés pour terrorisme  |  [15/10/2017] Prédateur sexuel Harvey Weinstein : la gauche contre-attaque et « ressort » une affaire contre Trump  |  Double attentat islamiste à Mogadishu : 230 morts  |  Israël attentat islamiste : 2 tirs de roquette du Hamas confirmés – pas de blessés  |  Israël attentat islamiste : 3 tirs de roquette du Hamas sur des civils  |  Israël attentat islamiste : tir de roquette et explosion à Sufa, un village proche de la frontière de Gaza – pas de blessés  |  Israël : alerte tir de roquette au sud suivie de rapport d’explosion à Sufa, un village proche de la frontière de Gaza  |  Sebastian Kurz prochain chancelier d’Autriche, selon les sondages de sortie d’urnes d’OE24  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 29 décembre 2011

 

 

Michel Garroté – On nous a annoncé officiellement, hier, mercredi 28 décembre 2011, que la dette publique de la France a atteint près de 1’689 milliards d’euros fin septembre dernier, soit 85% du PIB (voir, en bas de page, le lien vers une source, plus officielle et donc plus complaisante, que le présent article). Mais en réalité, c’est beaucoup plus de 1’689 milliards d’euros fin septembre. Car, outre la « dette de l'Etat », il y a, en réalité, la « dette publique ». Concrètement, cela signifie que la dette réelle totale, inclut, en plus des 1’689 milliards d’euros, les dettes des administrations de sécurité sociale avec près de 195 milliards d’euros fin septembre, les dettes des administrations publiques locales avec près de 153 milliards d’euros fin septembre et les dettes des organismes des diverses administrations centrales avec près de 11 milliards d’euros fin septembre. Le total sur douze mois – pour l’ensemble de l’année 2011 – sera donc gratiné, quelque chose comme 2'200 milliards d’euros de dette, sans compter les dettes totales pour l’année 2011 des administrations de sécurité sociale, des administrations publiques locales et des organismes des diverses administrations centrales. Le total de toutes les dettes pour l’ensemble de l’année 2011 pourra ainsi atteindre jusqu’à 2'680 milliards d’euros.

Selon Sarkozy, Fillon & Consorts, le niveau de la dette par rapport au PIB devrait, allèguent-ils, commencer à baisser en 2013. L’on voudra bien nous permettre d’en douter, étant donné que de mai 2007 à septembre 2011, le niveau de la fosse à purin est encore monté ; et que les Français le sentent désormais jusqu’au menton, sans parler de leurs narines qui suffoquent. Il n’y a donc aucune raison, pour les Français, de croire sur parole, ceux qui prophétisent une baisse, dès 2013, du niveau de la dette par rapport au PIB. Les Français ont, au contraire, le sentiment que le niveau de la fosse à purin va encore monter en 2012, en 2013 et au-delà. Les théories fumeuses de Sarkozy, Fillon & Consorts sur ce qu’ils appellent une actualisation récente de la trajectoire des finances publiques, ce n’est là, que du verbiage pédant et de la poudre aux yeux.

Contrairement à ce qui est publiquement allégué, il n’est pas du tout certain, que les chiffres annoncés pour 2013, prennent véritablement en compte le soutien financier aux pays de la zone euro en difficulté. Du reste, c’est complètement grotesque et bouffon de pérorer comme si la France ne faisait pas partie de ces pays de la zone euro en difficulté. Alors que la France est progressivement passée, après la Seconde guerre mondiale, de grande puissance à puissance moyenne. Je sais bien que la France est déjà en pleine campagne électorale pour les présidentielles d’avril et mai prochain, mais il ne faudrait tout de même pas prendre tous les Français pour des analphabètes dégénérés, des gros nuls en algèbre. Ce d’autant que dans la foulée, l’on nous annonce, comme si de rien n’était, que par-dessus le marché, les hôpitaux s'endettent de 600 millions d’euros ; le régime agricole s’endette de 400 millions d’euros ; et la dette de l'assurance chômage augmente de 100 millions d’euros.

Alors autant flamber un maximum le soir du Nouvel An. Puisque de toute manière, l’on ne sait si la France sera toujours en vie le 1er janvier 2012. De toutes les Saint Sylvestre, celle qui vient devrait, plus que jamais, détrôner, pour quelques heures, le purin au profit du Champagne. C’est l’essence même de toute crise. Moins l’on sait à quoi ressemblera demain, plus l’on vit l’instant présent. L’on Ecoulera tout le Champagne d’ici le 31 décembre avant minuit. Après, l’on risque de ne plus jamais en boire. Car avec 2'680 milliards d’euros annoncés le 1er janvier 2012 au petit matin, le Champagne, même offert, n’aura plus aucun goût.

Michel Garroté, rédacteur en chef de www.dreuz.info

http://fr.news.yahoo.com/la-dette-publique-%C3%A0-85-3-du-pib-080425709.html

   

   

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz