FLASH
[20/06/2018] Ah j’ai oublié un détail, mais vous aviez deviné : l’homme qui voulait poignarder des passants à Tours hurlait Allahou Akbar  |  Hollywood anti-Trump est moralement exemplaire. L’acteur Peter Fonda a tweeté qu’il faut kidnapper Barron, le jeune fils de Trump, et qu’il soit violé par des pédophiles  |  Tours : un homme a tenté de poignarder des passants cet après-midi et de jeter un homme par dessus un pont  |  [18/06/2018] Gaza : En réponse à un tir de roquette du Hamas, Israël a bombardé 9 cibles terroristes dans 2 camps militaires et 1 fabrique de munitions du Hamas  |  [17/06/2018] Effrayant : La police du quartier Haringey de Londres a arrêté une femme pas du tout folle qui courait après des enfants juifs avec un couteau en criant « Je veux tuer tous les Juifs »  |  Nigel Farage: « Merkel est le passé, Salvini le futur »  |  [16/06/2018] Après l’administration Bush, Trump se retire du Conseil des droits de l’homme de l’ONU, qui est un club obsédé par un seul pays, Israël. Pourquoi est-ce que les États-Unis y sont encore ? Parce qu’Obama l’a rejoint quand il a pris ses fonctions  |  Afghanistan : 26 morts et 54 blessés dans un attentat-suicide parmi une foule célébrant un cessez-le-feu inédit entre talibans et forces de sécurité  |  Un terroriste musulman a percuté une voiture-taxi dans une foule au centre de Moscou, blessant au moins 7 personnes. Le terroriste musulman, qui a tenté de fuir les lieux, a été arrêté  |  Exceptionnel effet Trump : la banque centrale américaine remonte sa prévision de croissance, à 4,8%  |  [15/06/2018] Effet Trump : je sais que les médias s’en fichent, mais les chiffres de l’emploi sont les meilleurs depuis 44 ans  |  Afghanistan : le chef des taliban pakistanais aurait été tué par un drone américain  |  La France a encore condamné Israël à l’ONU lors d’une résolution qui interdit à Israël de se défendre contre les terroristes  |  [14/06/2018] Ah il est beau le ramadan! Un projet d’attentat sur le sol français a été déjoué avec l’arrestation de deux hommes en Seine-et-Marne  |  [13/06/2018] Israël : le directeur du Shin Bet (agence de sécurité) annonce avoir empêché 250 attentats terroristes en 2018  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Abbé Alain Arbez le 29 décembre 2011
Il y a dix ans, j’écrivais un article sur Arafat et la messe de minuit à Bethléhem.
 
A l’époque, fin 2001, des protestations véhémentes s’étaient élevées du fait qu’Israël avait pour raisons de sécurité, bloqué le raïs palestinien dans son bunker, et l’avait par là même empêché d’assister à la messe dans la basilique de Bethléem, où l’attendait comme de coutume son ami le patriarche Michel Sabbah.
 
Si Arafat militait pour une Palestine islamique, il tenait à être au premier rang à la messe de minuit chez les chrétiens… On connaît la catégorie des croyants non pratiquants, voici celle des pratiquants non croyants !
 
Surprenant tout de même, lorsque l’on sait combien la doctrine islamique se situe en attaque frontale avec l’essentiel de la foi chrétienne présente à l’eucharistie : Jésus Fils de Dieu, sa crucifixion, l’alliance et le salut. 
 
Mahmoud Abbas poursuit la même assiduité chaque année à Noël dans la basilique de la Nativité. 
 
Mais lorsqu’on lit certains pères de l’Eglise, par exemple Cyrille de Jérusalem, on constate à quel point ceux-ci tenaient fermement à ce que seuls les baptisés pratiquants prennent part à l’eucharistie. Par respect pour le sacré, régnait alors la doctrine de l’arcane, qui veut que même les catéchumènes ou les sympathisants occasionnels se tiennent respectueusement à l’écart de la divine liturgie.
 
Pourquoi Arafat et à sa suite Mahmoud Abbas sont-ils si attachés à leur présence à la messe de minuit dans cette ville de Bethlehem encore majoritairement chrétienne il y trente ans mais aujourd’hui à 80% islamisée ?
 
On se souvient du passage en force des soudards d’Arafat dans la basilique et leur occupation du lieu saint s’accompagnant de dégradations et de profanations. Ont-ils vraiment ce besoin irrépressible d’entendre l’évangile de la Nativité proclamer que Jésus est « roi des Juifs ? » (Mt 12,1)
 
Autre question plus dérangeante, Arafat tenait-il autant à la messe de minuit dans l’église maronite de Damour, au début de 1976, lorsque ses commandos palestiniens massacrèrent 600 Libanais chrétiens brûlés vifs dans leur sanctuaire ?
 
Sans doute Arafat et son successeur Mahmoud Abbas sont-ils plus attirés par l’objectif des caméras de leurs bienfaiteurs occidentaux que par l’aura biblique du rabbi Yeshua natif de Judée, pays des Juifs, aujourd’hui débaptisée en « Cisjordanie »… 
 
Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et impérativement le lien html ci dessous : 
© Abbé Alain René Arbez pour www.Dreuz.info
 
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz