FLASH
[22/10/2017] Trump aux Européens : « ne nous soutenez pas contre l’Iran, continuez à faire des affaires avec eux, vous avez besoin de cet argent »  |  46% des Américains pensent que les médias fabriquent entièrement des histoires au sujet de Donald Trump. Combien en France le savent?  |  Interrogée au point de passage que la gauche veut supprimer, 1 arabe palestinienne a avoué vouloir commettre un attentat en Israël  |  [21/10/2017] Tchéquie : Libéraux populistes (Babis) 30,7%, Extrême droite SPD 11%, Conservateurs ODS 10,6%  |  Élections tchèques : le milliardaire populiste anti-migrants Babis largement devant  |  Trump va rendre publiques les archives sur la mort de Kennedy – la CIA veut les garder secrètes 20 ans de plus  |  Espagne : le gouvernement prévoit la destitution du président catalan Puigdemont dans les 6 mois  |  Espagne : Le gouvernement suspend l’autonomie de la Catalogne (application article 155)  |  L’Assemblée a voté la suppression de la taxe d’habitation pour 80% des ménages d’ici 2020 : ça va coûter très cher aux Français  |  Israël a tiré sur les positions de l’artillerie syrienne après 5 roquettes tirées sur le Golan  |  Elus du personnel : leur nombre devrait baisser nettement dans les grandes entreprises (enfin)  |  Egypte : 58 policiers tués lors d’un attentat de l’organisation Hasm à Giza au sud du Caire  |  #Allemagne : plusieurs personnes ont été blessées dans une attaque de couteau à Munich  |  Règlement de compte hier soir à Marseille. 2 individus armés (fusil à pompe) ont tué un homme à la Bricarde  |  Pendant la nuit, 2 roquettes tirées depuis la Syrie ont atteint le Golan – pas de blessé  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 6 janvier 2012

 

 

Michel Garroté – C’est une curieuse information, sur une possible intervention militaire étrangère en Syrie, information formulée en termes lourds de sous-entendus, qui vient d’être publiée par le site Internet du quotidien français ‘Le Figaro’ (cf. lien en bas de page). Un journal qui, en filigrane, a pour habitude de soutenir le président de la république française et d’annoncer les intentions du président, au plan national comme au plan international. A noter, dans ce contexte, que depuis deux jours, le président français et son ministre des affaires étrangères ne cessent de réclamer, toujours plus fort, le départ immédiat du dictateur syrien Bachar Al Assad.

Selon l’information publiée par ‘Le Figaro’, une intervention militaire étrangère en Syrie ne serait plus taboue. Un rapport, qui émanerait d’un ‘Strategic Research and Communication Centre’, rapport endossé et diffusé par l'opposition syrienne au clan Assad. Rapport qui détaille les conditions d'une frappe aérienne. Le Conseil National Syrien (CNS), principal mouvement de l'opposition, serait désormais favorable à une intervention militaire étrangère. Le CNS publie ce rapport sur son site Internet : syriancouncil.org. Le rapport est intitulé « Une zone de sécurité pour la Syrie ». Le rapport décrit la conséquence inévitable de la libération d'une partie du territoire syrien, à savoir une « campagne de frappes aériennes préventives » contre le système de défense aérienne syrien, afin de permettre aux aviations étrangères de protéger la zone libérée.

« Les frappes pourraient être réalisées par des avions français, britanniques et turcs, avec le soutien aérien des Émirats arabes unis, du Qatar et de la Jordanie » (autrement dit, une guerre à l’initiative de la France, sans trop s’intéresser à ce qu’en pensent les USA et Israël). La ressemblance avec l'intervention en Libye est clairement soulignée dans le rapport (un pur hasard sans doute). Et le rapport fournit le mode d'emploi pour obtenir l'aval de l'ONU tout en contournant son Conseil de Sécurité, verrouillé par le veto de la Chine et par le veto de la Russie, alliés du régime syrien (lorsque les USA se passent de l’avis du Conseil de Sécurité, l’on crie au scandale ; ici, l’on parle de mode d’emploi pour contourner le Conseil de Sécurité ; encore un pur hasard, je suppose).

Selon le rapport, l'Assemblée Générale de L’ONU pourrait autoriser l'intervention armée, pourvu qu'elle vote cette intervention à la majorité. Un précédent existe, peut-on lire dans ‘Le Figaro’, celui de la guerre de Corée, parrainée par l'Assemblée Générale de l’ONU pour passer outre au veto de l'URSS au Conseil de sécurité (en effet, le précédent existe, (note : en fait, il y eu vote du conseil de securité. L'union sovietique n'a pu user de son droit de veto car elle pratiquait la politique de la chaise vide pour tenter d'obtenir deux sieges supplémentaires à l'assemblée générale) ; il remonte aux années 1950 et il a fait, à l’époque, des millions de morts).

L'Assemblée Générale de l’ONU pourrait invoquer l'article 51 de la Charte de l’ONU, qui autoriserait « l'autodéfense ». Celle des États de la région, qui considèreraient que la guerre civile en Syrie les menace directement. Ou l'autodéfense de la Syrie elle même, à condition que le Conseil National Syrien soit reconnu comme le seul représentant du peuple syrien (mais dans ce cas, Israël peut invoquer le même article 51 pour offrir, à titre de cadeau en ce début d’année, un déluge de missiles à la théocratie iranienne nucléarisée ; vu que cette abominable théocratie iranienne ne cesse de ficher le bazar dans le détroit d’Ormuz ; et de promettre de « rayer Israël de la carte », « d’effacer Israël de la page du temps »).

Les solutions politiques paraissent d'autant plus urgentes que, nous explique-t-on l’air de rien, la situation militaire se dégrade. Selon le rapport, la résistance armée sur le terrain est « atomisée » en groupes indépendants. L'Armée Syrienne Libre (ASL) ne peut pas être prise au mot quand elle assure représenter les déserteurs. L'ASL annonce une initiative spectaculaire dans les prochains jours. Mais il n'est pas certain qu'elle contrôle même les offensives les plus en vue sur le terrain, toujours selon le fameux rapport publié et commenté par ‘Le Figaro’. En clair, l’on tente simplement de nous expliquer que pour le Conseil National Syrien et pour la France, une intervention militaire étrangère en Syrie ne serait plus taboue. Que ne ferait-on pas en pleine campagne électorale présidentielle…

Michel Garroté

Rédacteur en chef

www.dreuz.info

  

Sources :

http://www.lefigaro.fr/international/2012/01/05/01003-20120105ARTFIG00896-une-intervention-en-syrie-n-est-plus-taboue.php

   

   

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz