Quantcast
FLASH
[22/07/2019] Sur CNN, un journaliste demande si les médias conservateurs sont fair play en parlant du socialisme. Non, ils sont bien trop cléments  |  Le ministre des Finances du Kenya Henry Rotich et d’autres fonctionnaires du Trésor arrêtés pour corruption et fraude  |  1 terroriste musulman arrêté, 5 autres blessés après avoir tenté d’envahir Israël depuis Gaza pour égorger des juifs  |  [21/07/2019] 4 terroristes recherchés arrêtés en Judée-Samarie – matériel saisi au Mont du Temple  |  [19/07/2019] Preuve de plus que le Boycott d’Israël est de l’antisémitisme déguisé : c’est Ilhan Omar, antisémite non-repentie, qui demande une loi au Congrès pour boycotter Israël  |  [18/07/2019] On nous prendrait pas pour des cons des fois ? L’ensemble des résultats de datation met en évidence pas moins de dix périodes pendant lesquelles les glaciers étaient moins étendus que maintenant  |  Indécrottables médias ! 8 000 personnes en Caroline du Nord hier pour #Trump, 400 pour Biden dans l’Iowa, et il va « écraser Trump à la présidentielle » !  |  [17/07/2019] Sondage @YouGov: 90 % des Républicains approuvent les tweets de @realDonaldTrump disant aux 4 Démocrates qui n’aiment pas l’Amérique d’aller réparer leur pays de naissance  |  En plein délire TDS (#Trump derangement syndrome) Whoopi Goldberg compare les Démocrates qui attaquent Trump à des « patriotes debout face à la tyrannie » comme dans la guerre d’indépendance  |  Selon l’OMS, le virus Ebola du Congo est maintenant un problème mondial après qu’il ait été détecté dans une ville de 2 millions d’habitants  |  Le GoFundMe d’Andy Ngo (journaliste tabassé par des Antifas) atteint 200 000 dollars  |  [16/07/2019] 10 marins turcs ont été pris en otage au large des côtes du Nigeria  |  [14/07/2019] L’aviation militaire aérienne israélienne serait en opération entre le Liban et la frontière avec la Syrie  |  Paris: violences sur les Champs-Élysées. Les forces de l’ordre semblent en difficulté face aux casseurs – qui sont toujours les mêmes genre de racailles  |  #Trump dépasse Reagan ! 94 % de popularité au sein du Parti républicain, un record historique. Ronald Reagan était de 87 %  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 8 janvier 2012
Lorsque la politique étrangère obéit à des impératifs peu honorables, on doit s’attendre à tout.
 
Monsieur « islamistes modérés » était à Tunis pour tenter de renouer des relations sérieusement écornées avec les tunisiens, apprend t-on de Webdo, une émanation web 2.0 de Tunis Hebdo.
 
Webdo : « la France, qui a précipité pour la seconde fois son chef de diplomatie (note de JPG : Alain Juppé) dans les contrées tunisiennes en moins d’une année depuis la chute de Ben Ali, entend réparer ses erreurs après tant d’atermoiements et d’errements ».
 
D’ailleurs, toujours selon le site d’information tunisien, le Ministre français a sérieusement courbé l’échine dans la position de demandeur, en déclarant, je cite Alain Juppé : « la France doit mériter sa place en Tunisie, qui intéresse d’autres pays et s’intéresse à d’autres que nous également ». 
 
Webdo : « le Coq français a perdu beaucoup de son aura sous nos cieux, ces derniers temps, aux profits de forces plus conviviales, moins autoritaires, mais surtout qui ont accueilli la Tunisie, à bras ouverts… »
 
Ce qui n’a pas empêché Alain Juppé d’ajouter : « il faut sortir du passé – colonial – et s’inscrire dans le registre du présent dans nos relations ». 
 
Les français apprécieront cette présentation de l’histoire.
 
Mais au delà de cette posture qui tient pour une part du tapis de prière et pour une autre de l'auto flagellation, c’est la rencontre entre le représentant de la France et le terroriste du Hamas qui aura été le point d’orgue de la visite d’Alain Juppé.
 
EspaceManager.com (2), troublé comme Dreuz.info par cette « coïncidence » (les deux leaders sont arrivés en Tunisie le même jour, ont été accueillis par les mêmes diplomates, et ils sont restés deux jours dans la capitale tunisienne) a questionné l’Ambassade de France à Tunis sur l’éventuelle rencontre entre le Ministre français et le terroriste arabe. « jusqu’à maintenant, a répondu l’Ambassade vendredi à 13 heures, les deux responsables ne se sont pas vus ». Puis l’attaché d’ambassade a ajouté avec un petit sourire : « il faut attendre la fin de la journée pour avoir une réponse ».  
 
Arabs today (3), en revanche, est bien mieux informé : Nabil Zaghdoud affirmait, jeudi 5 janvier, que « le parti tunisien Ennada a mentionné sur son site que le premier Ministre de Gaza, Ismail Haniyeh, qui est en visite en Tunisie, rencontrera le Ministre des Affaires étrangères Alain Juppé durant sa visite de deux jours »
 
Nabil Zaghdoud : « Les analystes politiques affirment que la rencontre doit contribuer à créer un consensus entre le gouvernement français et le Hamas, après la signature d’un accord de réconciliation entre le Hamas et le Fatah pour former un nouveau gouvernement »
 
Nabil Zaghdoud : « de plus, la rencontre a pour objectif de clarifier la position officielle de la France sur la réconciliation des palestiniens afin de mettre fin à la division de Gaza et de la West bank. »
 
(note de JPG : une clarification officielle sera en effet la bienvenue, car le Hamas a été reconnu comme une organisation terroriste par la France, par l’Union Européenne, et par les Etats Unis, et l’on s’habitue mal à l’idée qu’un Ministre de la France rencontre – en grand secret – le responsable d’une organisation qu’il désigne lui-même comme terroriste. Mais peut-être qu’après les islamistes modérés, Alain Juppé va revenir de Tunis en affirmant avoir croisé des terroristes modérés tout à fait fréquentables ?
 
Nabil Zaghdoud : « Il convient de rappeler qu’Alain Juppé a déclaré en avril dernier, lors de son voyage en Tunisie, qu’il était disposé à « s’ouvrir sous conditions » aux islamistes modérés, et qu’il a affirmé que « le monde change et la France doit rester dans la course de ces changements, particulièrement dans le monde Arabe, et même des pays comme l’Afghanistan ». (note de JPG : déclarations à l'évocation douloureuse) 
 
De son coté, gnet.tn (4) cite une déclaration faite à la presse par Haniyeh, où il évoque à mots à peine voilés sa rencontre avec Alain Juppé  : « (ma) visite en Tunisie vise à briser l’embargo politique imposé au gouvernement palestinien élu, ainsi que l’embargo économique imposé à Gaza depuis la victoire de Hamas aux élections de 2006 ».
 
On se souvient que la France a voté lors de la victoire du mouvement terroriste, pour un embargo économique en conjonction avec l’Union Européenne tant que le Hamas ne remplirait pas les trois conditions suivantes : 1) renoncer au terrorisme, 2) reconnaître les accords passés entre Israël et l’OLP, 3) modifier sa constitution (qui est une charte), qui stipule vouloir tuer tous les juifs présents en Palestine jusqu’au dernier.
 
Le Hamas n’a évidemment accepté aucune des conditions imposées par l’Union Européenne et par la France, car sa seule raison d'être consiste, précisément, à exterminer les juifs présents sur le sol de Palestine, et à conquérir Israël. il est donc aisé de comprendre la gêne de la Diplomatie Française si les grands médias révèlent cette rencontre.
 
Toute mention de cet article doit indiquer la source, et impérativement le lien html ci dessous : 
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info
 
(1) http://www.webdo.tn
(2) http://www.espacemanager.com
(3) http://www.arabstoday.net/haniyeh-to-meet-alain-juppe-in-tunisia
(4) http://www.gnet.tn/temps-fort/ismail-haniyeh-en-tunisie
Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz