Quantcast
FLASH
[12/11/2019] Qui ? Le challenger de Trump, Mark Sanford quitte les primaires présidentielles du GOP  |  Les Brigades des martyrs d’Al-Aqsa revendiquent la responsabilité d’attaques contre plusieurs sites près de la frontière #Gaza  |  Les FDI affirment que 190 roquettes ont été tirées depuis ce matin sur Israël. 50% sont tombées dans des espaces ouverts et le taux d’interception du Iron Dome est de 90%. #Israël #Gaza  |  Israël: Le ministre de la Défense Naftali Bennet a annoncé l’état d’urgence dans toutes les villes israéliennes à moins de 80 km de la frontière #Gaza. Ceci sera en vigueur pour les prochaines 48 heures  |  Journée de combats : Une roquette de Gaza frappe Kerem Shalom – Nouvelle vague d’attaques aériennes israéliennes de représailles sur #Gaza  |  Le Jihad islamique palestinien confirme la mort d’un autre de ses terroristes, Zaki Adnan Mohammed Ghannam. Il a été tué par une attaque aérienne des FDI aujourd’hui. #Gaza #Israël  |  L’armée israélienne affirme avoir attaqué des sites souterrains palestiniens du Djihad islamique pour le stockage et la production d’armes et un camp d’entraînement  |  #Gaza : l’enterrement d’Abu Ata, le chef du Jihad islamique éliminé par Israël ce matin, a lieu à midi. Après, les Israéliens s’attendent à une pluie de missiles  |  Les avions de combat israéliens ont commencé à frapper des cibles terroristes du Jihad islamique à #Gaza  |  Les citoyens israéliens ont été ciblés par plus d’une centaine de roquettes terroristes depuis ce matin.  |  Une roquette terroriste de #Gaza a atteint une entreprise de Sderot (sud d’Israël) – pas de victime  |  Précision pour les journalistes mal informés : le Jihad islamique est un groupe terroriste, pas un “groupe militant”  |  #Gaza : Sources sécuritaires à I24news : élimination d’une cellule à bord d’une moto prête à tirer des missiles. Deux morts. Trois blessés. Il s’agirait de la première opération de #Tsahal depuis l’élimination cette nuit  |  Une roquette tirée depuis Gaza a mis le feu à un champ en Israël près de la frontière  |  Tragiques effets du terrorisme islamique ordinaire : les médecins se battent pour sauver la vie d’une fillette de 8 ans, qui s’est effondrée à Holon, suite à une sirène d’attaque à la roquette  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 11 janvier 2012
Lundi 9 janvier, François Hollande déclare au Grand journal de Canal + : « ce n'est pas satisfaisant de constater que nous avons une dette qui a augmenté de 600 milliards d'euros depuis 2007 »
 
En effet… ce n’est pas satisfaisant, et il fera bien mieux que ça, il l’a montré en Corrèze, mais ce sera « la faute à la crise » et à son prédécesseur. De là à le condamner à mort ?
 
Mardi 3 janvier, François Hollande cafouille sur sa promesse de suppression du quotient familial : à 16 heures, il tweete (@fhollande) : « Est-il normal qu’un enfant issu d’un ménage favorisé bénéficie d’un avantage important par rapport à un enfant de classe aisée? #FH2012 ». Pauvres mômes, encore petits et déjà marqués au fer rouge par la lutte des classes.
 
Puis, pour corriger le couac, second tweet : « Il ne s’agit pas de supprimer le quotient familial mais de le rendre juste », et comme cela ne suffit pas, un troisième : « je veux favoriser la réconciliation des Français. Je veux redistribuer pour que les aides aillent à toutes les familles », mais comme le mal est fait, un quatrième tweet arrive pour tenter de réparer les pots cassés : « je transformerai donc le quotient familial pour qu’il soit plus avantageux pour les classes moyennes et les familles modestes ». Ce fut laborieux, mais ce n’était pas terminé. 
 
Plus tard, il précisera à quelques journalistes, de vive voix cette fois, qu’il ne veut « pas supprimer le quotient familial ». Non, il veut « le moduler pour qu’il puisse être plus juste pour l’ensemble des familles » mais qu’il « n’enlèverait pas un euro à la politique familiale ». Grand écart, vous avez dit grand écart ? 
 
Manuel Valls, Son directeur de la communication a dû fulminer, lui qui disait, le même jour un peu plus tôt sur RMC : « oui, le quotient familial sera supprimé dans le cadre de la grande réforme fiscale, parce qu’il faut rénover notre fiscalité familiale ».
 
Un futur Président qui n’a pas même été Ministre, il faut bien qu’il apprenne le métier sur le dos de quelqu’un : il a choisi les français, ils le valent bien. De là à le condamner à mort ?
 
Sans surprise, donc, bien qu’il soit en bonne place pour les présidentielles, Paris Match révélait hier, dans son enquête Paris-Match-Ifop, que Sarkozy ou Hollande, les Français sont très inquiets : il n’y a plus que 39% des français pour penser que l’opposition ferait mieux que le Président Sarkozy, qui mécontente 64% des Français.
 
D’ailleurs, Hollande ou Sarkozy ou Le Pen, une grosse majorité de Français (67%) prévoient de réduire leurs dépenses dans les mois à venir, selon un sondage TNS Sofres pour Canal+, et 20% d’entre eux prévoient même de réduire « beaucoup ». De là à le condamner à mort ?
 
Le pompon, c’est lorsqu’il déclare, à Tulle en Corrèze le 8 janvier : « Je suis fier d'avoir fait de la Corrèze le symbole du changement, du basculement de la droite vers la gauche. C'est parce que j'ai fait en Corrèze ce chemin que je peux le proposer au pays tout entier. »
 
Voici le chemin fait en Corrèze par François Hollande : 
2007 (la Corrèze est surendettée dit la Cour des comptes) : 258 millions de dettes.
2008 (arrivée de François Hollande, il creuse encore la dette) : 290 millions de dettes.
2009 (Hollande fait plonger la région encore plus bas dans le rouge) : 333 millions de dettes.
Et pour 2010 ? Il continue joyeusement ! 345 millions de dettes ! Record de France, dit la Cour des Comptes, mieux (enfin… pire) que les chiffres de Sarkozy. De quoi brûler d’impatience. 
 
Si j’étais taquin, j’oserais demander à François Hollande pourquoi il n’a pas fait en Corrèze ce qu’il promet de faire pour la France, mais j’ai peur qu’il me réponde, avec cette sagesse qui hypnotise tant les français, que la Corrèze, c’est beaucoup plus compliqué à gérer que la France. Est ce que cela mérite pour autant la peine de mort ?
 
Mercredi 4 janvier, premier meeting de Campagne à Merignac, près de Bordeaux. 1400 sympathisants et militants socialistes sont là. Quelques heures avant la réunion, le commissariat de Mérignac reçoit un appel anonyme d’une cabine téléphonique de Bordeaux. « M. Hollande est en danger ce soir. Il y aura quelqu'un pour l'abattre à la salle de Mérignac pour son meeting » dit l’homme. Des policiers sont dépêchés sur le lieux. Une enquête à été ouverte par la DIPJ (Direction Interrégionale de la Police Judiciaire) de Bordeaux.
 
Pourquoi voudrait-on abattre un homme qui, des dires de son ex, n’a jamais rien fait de sa vie en trente ans, et qui a laissé à Martine Aubry, selon ses propres déclarations, un Parti Socialiste « qui fait pitié » ou elle a dû « réparer les radiateurs et les toilettes bouchées » après 10 ans de règne Hollande ? 
 
La réponse se trouve t-elle dans « La gauche et la préférence immigrée*, d’Hervé Algalarrondo (chez Plon), journaliste au Nouvel Observateur qu’il sera difficile de tenir pour anti-socialiste et populiste, et qui accuse la gauche d’avoir troqué le peuple français pour le peuple immigré.
 
Hervé Algalarrondo : « Hier, elle (note de JPG : la gauche) était pleine de sollicitude pour la classe ouvrière censée détenir les clés de la société future. Aujourd’hui, elle manifeste une « préférence immigrée ». 
 
Hervé Algalarrondo : « Oubliés, relégués, les ouvriers sont accusés d’avoir sombré peu à peu dans le lepénisme, de vouloir une France coupée du reste du monde. »
 
Hervé Algalarrondo : « Pour cette « gauche bobo », les immigrés représentent au contraire la « jeunesse du monde » qui, seule, peut régénérer un vieux pays sur le déclin, la France. 
 
Hervé Algalarrondo : « Le problème est que cette « préférence immigrée » fait figure de lepénisme à rebours : comme la « préférence nationale » du FN, elle a une dimension discriminatoire »
 
Un tueur qui se sent peut-être autorisé à commettre le pire par sa lecture de ‘indignez-vous’, de Stéphane Hessel qui écrit « on ne peut pas condamner les terroristes qui jettent des bombes, on peut les comprendre », serait donc en liberté en France ?
 
Pourvu que rien n'arrive à François Hollande, et que la police le protège : je le préfère vivant et en bonne santé, car les français ont le droit d'élire un mou sans compétence s'ils le veulent.
 
Reproduction autorisée et vivement encouragée, avec la mention suivante et le lien ci dessous :
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info
 
* En achetant le livre avec ce lien, vous bénéficiez d'une remise de 5%, et vous soutenez Dreuz qui reçoit une commission de 5%.
 
http://www.20minutes.fr/presidentielle/856856-quotient-familial-retour-cafouillage-equipe-hollande#xtor=RSS-145
http://www.parismatch.com/Actu-Match/Politique/Actu/Sondage-Paris-Match-Ifop.-Les-Francais-inquiets-369999/
http://www.liberation.fr/depeches/01012381447-deux-tiers-des-francais-prevoient-de-reduire-leurs-depenses
http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/article/2012/01/08/francois-hollande-en-terrain-conquis-en-correze_1627151_1471069.html
http://www.dreuz.info/2011/12/francois-hollande-fera-plonger-la-france-aussi-bas-que-la-grece-par-jean-patrick-grumberg/
http://www.leparisien.fr/election-presidentielle-2012/candidats/menace-de-mort-hollande-reste-serein-06-01-2012-1799953.php
http://www.lepoint.fr/politique/election-presidentielle-2012/ps-martine-aubry-alliee-de-raison-10-01-2012-1417442_324.php
 
bourré ?
[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=G62kasJS7MI&feature=youtube_gdata_player[/youtube]
Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz