FLASH
[24/09/2018] Allo tonton, pourquoi tu tousses ? A Grenoble un musulman fiché S a tenté de mettre le feu à une chapelle, car l’islam est une religion d’amour  |  Comme promis lors de l’élection, le gouvernement italien serre la vis sécuritaire et anti-étrangers illégaux  |  La Belgique est scandalisée par la libération de Noureddine C., condamné en 2007 à 30 ans de prison pour le meurtre d’une policière  |  Pendant la présidentielle, Benalla posait avec son arme pour un selfie… sans port d’armes, mais la justice n’est pas égale pour tous  |  L’Aquarius demande l’autorisation de débarquer 58 « migrants » (le vrai terme est étrangers illégaux) à Marseille  |  Sous les pressions de l’Italie, le Panama retire son pavillon à L’Aquarius  |  Ecosse : interdiction d’arborer un drapeau palestinien (ne pas se réjouir trop vite : les drapeaux israélien, catalan, du Vatican, tricolore irlandais, etc. sont également interdits)  |  Paris : Un adolescent de 17 ans tué à coups de couteau en pleine rue. Toujours le couteau…  |  Dans un nouveau sondage Fox News, le soutien du public pour Kavanaugh a chuté de 5% à 40%  |  Une seconde femme accuse Brett Kavanaugh de comportement sexuel douteux quand ils étaient étudiants  |  Marseille : Attaqués par environ 40 racailles, la police contrainte de faire feu à deux reprises pour éviter d’être lynchée  |  Censure des voix conservatrices : James Wood viré de Twitter. A qui est-ce jamais arrivé à gauche ?  |  Des pirates ont capturé 12 marins suisses au large du Nigeria  |  [23/09/2018] La région suisse de Saint-Gall vote massivement en faveur de l’interdiction de la burqa  |  La nouvelle tenue du personnel du SAMU varois comporterait un gilet pare-balles  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 11 janvier 2012

 

 

Michel Garroté – Son témoignage est édifiant. Anouar Malek, un observateur de la Ligue Arabe envoyé en Syrie pour superviser la fin des massacres quitte le pays. "Je me retire parce que je me retrouve en train de servir le régime", déclare Anouar Malek. "Dans quelle mesure je servais le régime ? Je donnais au régime une plus grande chance de continuer le massacre et je ne pouvais rien faire pour l'en empêcher", précise Anouar Malek. Interrogé sur son départ, Anouar Malek répond : "Ce qui compte le plus c'est d'avoir un sentiment d'humanité. J'ai passé plus de 15 jours à Homs. J'ai vu des scènes d'horreur, des corps brûlés. Je ne peux pas laisser mon humanité de côté dans ce genre de situation. Ils n'ont pas retiré leurs chars des rues, ils les ont juste cachés et redéployés après notre départ", ajoute Anouar Malek. "Les snipers sont partout et tirent sur les civils. Les gens sont enlevés, les prisonniers sont torturés et personne n'est libéré. Ceux qui sont censés être libérés et sont montrés à la télévision sont en fait des personnes qui ont été prises au hasard dans les rues".

Anouar Malek dénonce en outre le Chef de la Mission d’Observateurs de la Ligue Arabe, le général soudanais Mohammed al Dabi, dont la nomination à la tête de cette Mission est jugée scandaleuse par les Organisations des Droits de l'Homme, qui estiment qu'il est très mal placé, vu son rôle dans le génocide au Darfour. "Le chef de la mission voulait trouver un compromis pour ne pas fâcher les autorités syriennes ou tout autre camp", estime Anouar Malek qui a tenu des propos critiques sur la Mission lorsqu'il était sur le terrain. Par ailleurs, un haut dirigeant de l'ONU a indiqué hier mardi au Conseil de Sécurité que le nombre de manifestants tués en Syrie s'est accru depuis l'arrivée des observateurs de la Ligue arabe. C’est ce que l’on nomme la farce monstrueuse des observateurs de la Ligue Arabe en Syrie.

Michel Garroté

Rédacteur en chef

www.dreuz.info

   

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz